Archives du mot-clé pêche

Sorbet aux pêches blanches de la Drôme, menthe et verveine

2011

Décidément ma turbine à glace n’a aucun répit ! Elle tourne à plein régime car j’ai toujours de nouvelles idées de glaces et de sorbets en tête ! Après vous avoir proposé une recette de glace à la noix de coco, et une glace à la pomme et à la cannelle, j’ai eu envie de partager avec vous ce délicieux sorbet aux pêches blanches de la Drôme, menthe et verveine. Le mélange verveine, menthe et pêche blanche est très fin !

Dans cette recette je vous explique comment réaliser une meringue italienne. Il s’agit d’une préparation un peu  délicate à réaliser et qui nécessite un thermomètre. La meringue italienne, se fait avec du sucre cuit à 120°. Soignez très vigilant avec le poids de sucre et de blanc d’œuf. Il est très important de le respecter pour que votre meringue soit réussie et onctueuse.

On l’utilise pour meringuer une tarte au citron, faire des cupcakes au citron meringués, la meringue italienne sert aussi pour la fabrication des coques des macarons parisiens, et la réalisation de certaines crèmes comme la crème au beurre et dans les mousses et soufflés !

Dans cette recette, c’est le secret pour avoir un sorbet léger et savoureux !

Ingrédients (pour 4 personnes) :

- 550 g de pêches blanche (oui celles de la Drôme sont les meilleures !)
– le jus d’un citron
– 1 branche de menthe
- 1 branche de verveine

Pour la meringue italienne :
– 5 cl d’eau
– 90 g de sucre semoule  
– 70 g de blancs d’œufs (compter environ deux petits œufs)

Préparation :

Peler et dénoyauter les pêches. Passer les 3/4 au mixer. et couper en petits dés le reste. Réserver.

Dans une casserole faire chauffer le jus de citron. Lorsqu’il commence à frémir, ajouter les feuilles de verveine et de menthe et laisser infuser pendant 1/2 heure hors du feu. Filtrer. Réserver.

Préparer la meringue italienne. Verser 70 g de sucre et l’eau dans une casserole et porter à ébullition à feu vif en vérifiant la température à l’aide d’une sonde. Lorsque le sucre atteint 100 °C, mettre les blancs dans la cuve du batteur et commencer à les monter à puissance maximale. Serrer avec 30 g de sucre. Quand le sirop arrive à 121 °C, réduire la vitesse du batteur et verser progressivement le sucre cuit sur les blancs en neige. Une fois le sirop de sucre intégralement incorporé, remettre le batteur à vitesse rapide et le laisser tourner pendant 5 min. Réduire ensuite la vitesse et laisser tourner jusqu’à complet refroidissement 40°.

Incorporer délicatement la meringue italienne, à la purée de pêches. Ajouter le jus de citron refroidi et les morceaux de fruit.

Passer à la turbine à glace, servir immédiatement.

Magret de canard aux pêches de Châteauneuf-sur-Isère

2011

Ingrédients (pour 6 personnes) :

- 3 magrets de canard
- 2 cuillers à soupe de jus de citron
- 1 cuiller à soupe de casonnade
- 10 cl de rosé
- 1 bâton de canelle, 1 étoile de badiane, 1 clou de girofle, 1 poivre long, 3 graines de coriandres
- 6 pêches de Châteauneuf-sur-Isère (Drôme)
- 1 cuiller à café de fond de volaille + 10 cl d’eau (encore mieux faire soit même son fond avec des os de canard, des parures, une mirepoix de carottes oignon céleri, de l’eau, ca mijotte, on chinoise, miam !)
- 20 g de beurre
- sel, poivre

Préparation :

Commencer par quadriller la peau des magrets avec la pointe d’un couteau bien tranchant sur 1 mn.

Poser les magrets côté gras dessous dans une poele froide et mettre à chauffer le plus doucement possible pour faire fondre la graisse.  Retirer la graisse au fur et à mesure et la réserver (pour faire par exemple des pommes de terres). Lorsque la graisse a fondu au 3/4 augmenter la puissance du feu pour colorer la peau. Sortir le magret de la poêle et l’assaisonner.

Chauffer la poêle et cuire le magret côté chair 2 minutes à feu moyen. Saler et poivrer le magret sur les deux faces et cuire 6 à 8 minutes à 220 ° (four préchauffé) (si vous avez une thermosonde, le magret est parfait lorsque la température à coeur atteint 56°). Sortir le magret et le laisser reposer 5 minutes avant de le servir. ([private joke]encore mieux cuire le magret au barbecue et mettre le feu au barbecue de JP…[/private joke])

Faire dorer les pêches dans une poêle avec le beurre, et la cassonade, déglacer la poêle avec le jus de citron, les épices et mouiller avec 5cl rosé. Faire réduire au 2/3. Ajouter le fond de volaille et l’eau. Saler et poivrer. Faites réduire pendant 5 minutes à feu très doux. Retirer les épices (c’est bien avec une boule à thé)

Découper les magrets en fines aiguilettes, servir avec la sauce aux pêches. Accompagnement suggéré : pommes de terres à la Sarladaise !

 

Tarte Tatin aux pêches blanches

2010_09

Dans un billet publié il y a quelques jours, je vous donnais la recette
de la Tarte Tatin traditionnelle… Un classique de la gastronomie
française ! Les ingrédients ? Facile : farine, beurre, sucre, œuf, et
pomme. La préparation ? Longue ! Passage au four puis sur le feu puis
au four, et un petit coup sur le feu !

Cela ne m’a pourtant pas découragé… je me suis lancée ce week-end
dans une déclinaison de la tarte des demoiselles Tatin, version pêche !
Un délice ! Qu’importe que la recette soit longue : un régal !

Attention : Les pêches ne tiennent pas aussi bien que des pommes !
Elles cuisent plus vite, et rendent plus d’eau. Vous devez rester
vigilant au niveau de la cuisson !

Ingrédients : (pour 6 personnes)

Pour la pâte :

- 170 g de farine
· 70 g de beurre
· 20 g de sucre
· 1 pincée de sel
· 1 œuf

Pour la garniture
:
- 1.5 kg de grosses pêches blanches légèrement fermes
- 80 g de beurre fondu
- 130 g de sucre cristallisé

Préparation :

Sortir le beurre une heure à l’avance pour qu’il ramollisse.

Mélangez le beurre, la farine, le sucre et le sel en frottant dans les mains pour obtenir une poudre fine.
Ajoutez l’œuf et l’incorporer du bout des doigts en malaxant la pâte le moins longtemps possible, et former une boule.
Si besoin ajouter une cuiller à café d’eau. Laisser reposer la pâte un heure au frais.

 

Préchauffer le four à 200°. Peler les pêches. Les couper en deux, et ôter le noyaux. Réserver. Faire fondre le beurre.

 

Dans un moule à manqué (24 cm de diamètre et de 5 cm de haut et si
possible anti-adhérent, et qui passe au feu), mettre le beurre fondu,
le sucre, les demi pêches en quatre rangées les unes à côté des autres, sur
le dos. Recouvrez d’ une nouvelle rangée de pêches coupées en quartiers cette fois, angle vers le bas. Mettre le
plat au four à 190° pendant 20 minutes.

 

Sortir le plat du four et le poser sur le feu. Si les pêches ont
rendu beaucoup d’eau, en retirer un peu. Laisser mijoter 20 minutes à
feu doux. Le caramel doit tout juste commencer à prendre. Arrêter la cuisson à ce moment là.

Pendant ce temps, étaler la pâte au rouleau à pâtisserie. La pâte
doit être étalée sur un diamètre de 25-26 centimètres (un ou deux
centimètres de plus que le diamètre de votre plat).

Recouvrir les pêches de la pâte en rabattant les bords à l’intérieur. Faire quelques trous
dans la pâte avec une fourchette et mettre le plat au four pour 25 min à 190°.

Pour démouler,  dès la sortie du four posez le plat de service sur le moule et retournez
l’ensemble d’un geste rapide.
Le caramel doit être chaud, pour que les pêches n’accrochent pas au
fond du plat. Attention au caramel qui pourrait couler ! Laisser
refroidir. Servir tiède !