Confiture de fraises

Les fraises, les asperges, les tomates… arrivent sur les marchés. Ça sent le printemps. Mon primeur est devenu fou : la semaine dernière il proposait 2 kg de fraises pour 5 euros. Cette semaine 2 kilos pour 2.80 euros. Certes ce ne sont pas des gariguettes mais des Espagnoles. Mais elles sont sucrées et goûteuses quand même. C’est plus qu’une tentation !!! Confiture, muffins à la confiture, glace à la fraise (j’en reparlerais), fraises au sucres, fraise à la crème, fraise sans rien. Houuuu les gourmands !!!

Dimanche dernier je me suis dis qu’il fallait absolument que je fasse de la confiture de fraise. J’adore la confiture de fraise maison avec les morceaux et ce goût si naturel !!! Je vous laisse l’accommoder avec ce que vous voulez (crêpes ??? roulé à la fraise ??? tartines…).

Pour ne pas foirer ma confiture (je suis traumatisée parce que ma maman a été souvent obligé de recuire sa confiture car elle n’avait pas pris… ça la foutait en rogne lol) j’ai utilisé du confisuc (mieux que le gelisuc) et ma confiture a bien pris. Elle n’est ni trop dure… ni trop collante. J’étais si contente de voir cette belle couleur rouge foncée et cette texture !!!
Hors de question de rajouter de la menthe ou du citron ou du basilic… Je pense que la fraise se suffit à elle même : non mais ! :p

Ingrédients :

- 1.5 kg de fraises
- 1 kg de confisuc (sucre pour confitures)

Préparation :

Trier les fraises puis les équeuter. Les rincer rapidement à l’eau (pour ne pas altérer leur goût).

Écraser une bonne moitiée des fraises à l’aide d’un presse purée ou les passer au moulin à légume.

Mélanger les fraises au sucre et laisser mariner 3 heures.

Porter à ébullition et cuire 6 min.

3 réflexions au sujet de « Confiture de fraises »

  1. J’ai un mauvais souvenir de mes premières confitures.. Je les cuisais trop. Et, de plus en plus, j’imagine dans ma tête une cuisson courte comme vous faites ici… A mon avis, c’est la meilleurs des façons. J’étais pas bien entouré à l’époque… Enfin, j’aurais ma revanche sur les confitures un jour (j’espère). Car, c’est un art : la confiture ! J’en ai mangé dés fois des si bonne qu’on peut se dire que c’est belle et bien un art ! bien à vous, nicolas

  2. J’ai un mauvais souvenir de mes premières confitures.. Je les cuisais trop. Et, de plus en plus, j’imagine dans ma tête une cuisson courte comme vous faites ici… A mon avis, c’est la meilleurs des façons. J’étais pas bien entouré à l’époque… Enfin, j’aurais ma revanche sur les confitures un jour (j’espère). Car, c’est un art : la confiture ! J’en ai mangé dés fois des si bonne qu’on peut se dire que c’est belle et bien un art ! bien à vous, nicolas

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>