Archives du mot-clé tomate

Mini Pizza sur aubergines (light et gluten free youhou)

IMG_1165_th Hello les amis !

Cela faisait un petit moment que je lorgnais sur cette image sur pinterest et que du coup je me languissais de moi aussi réaliser des minis pizza sans pâte à pizza, mais avec des aubergines. Résultat : un délice ! Moi qui suis fan de légumes : je me suis régalée ! Et en plus c’est sain et light, et sans gluten (pour celle et ceux qui sont intolérants).

Je les ai fait aux câpres, anchois et tomates cerises mais libre à vous de mettre ce que vous aimez.

Je vous laisse la recette. Passez une bonne fin de semaine.

IMG_1174_th

Ingrédients :(Pour 4 personnes)

- 2 grosses aubergines
- 1 oignon
- 2 gousses d’ail
- une feuille de laurier
- 1 pincée de sucre et une pincée de sel
- 1 pot de pulpe de tomates
- Garniture (pour moi des câpres, des anchois, des tomates cerises et de la mozarella râpée)
- huile d’olive et herbes séchées (thym, origan, basilic…)

Préparation

Laver les aubergines et les couper en rondelles de 5 mn d’épaisseur. Déposer les rondelles sur une plaque allant au four recouverte de papier sulfurisé. Saler légèrement, saupoudrer d’herbes, d’un petit filet d’huile d’olive et faire cuire 20 min dans le four préchauffé à 180 degrés.

Pendant ce temps préparer le sauce tomates. Peler et hacher l’oignon et l’ail et les faire suer dans un peu d’huile d’olive. Ajouter une pincée de sucre, une pincée de sel, les herbes séchées puis la tomate. Laisser mijoter à feu doux.

Une fois les aubergines cuites, les tartiner généreusement de sauce tomate.

Parsemer votre garniture.

Et faire cuire 5 à 10 minutes à 200 degrés.

Tarte fine aux tomates et à l’estragon

2014.03.02-tartetomatesBonjour à tous ! Aujourd’hui je viens à vous avec une recette toute simple et sans chi-chis pour les dimanches soir de fleeeeeeemmme. C’est simple, rapide et ultra bon !

Ingrédients (pour une belle tarte de 6 part au moins)

- une pâte feuilletée
- 25 g de moutarde mi forte
- un petit bouquet d’estragon
- 4 tomates
- 1 grosse boule de mozzarella

Préparation :

Etaler la pâte feuilletée finement, la piquer puis la badigeonner à l’aide d’un pinceau de moutarde.

Ciseler l’estragon, et couper les tomates en fines tranches, ainsi que la mozzarella.

Disposer sur la tarte la moitié de l’estragon, disposer harmonieusement les tranches de tomates. Puis saupoudrer avec le reste d’estragon. Réserver au frais la mozzarella.

Faire cuire 30 minutes à 180°. 5 minutes avant la fin de cuisson répartir la mozzarella sur la tarte.

Servir chaud avec une petite salade verte !

Cupcakes à la tomate confite (pour l’apéro)

2012

La recette des mini cupcakes salés que j’ai proposé à mes amis cette année à l’apéro pour le réveillon ! Délicieuse :)

Ingrédients :

Pour les cupcakes :
- 65 g de tomates confites coupées en petits dès
- 1 oeuf
- 5 cl de lait
- 45 g de beurre fondu
- 80 g de farine spéciale gâteau (avec levure intégrée)

Pour le topping :
- 175 g de Philadelphia (fromage frais à tartiner)
- 10 cl de crème fraiche liquide à 30% de MG
- 90 g de caviar de tomate séchées

Préparation :

Pour les cupcakes : Préchauffer le four à 180°C. Chemiser le moule à cupcakes avec des caissettes en papier.

Couper les tomates confites en tout petits dès.

Dans une jatte battre l’oeuf, ajouter le lait, ainsi que le beurre fondu et mélanger au fouet. Ajouter la farine, et mélanger pour avoir une pâte à cake homogène. Ajouter les tomates confites. Remplir les caissettes à cupcakes au 3/4 et mettre à cuire 20 minutes à 180°.

Pour le topping : mélanger au fouet éléctrique la crème liquide, le philadelphia, et le caviar homogène pour avoir une crème qui se tiennent mais qui soit légerement mousseuse. Ajouter si vous le souhaitez un peu de colorant alimentaire rouge.

Déposer le topping dans une poche à douille et décorer les cupcakes refroidis. Vous pouvez décorer avec une lamelle de tomates confites, ou des rondelles de tomates cerises, ou des olives noire.

Panzani à Poêler à la puttanesca

panzaniapoeler-puttanesca-2012

Souvenez-vous : au début de l’été je vous parlais d’un sympathique concours organisé par la célèbre marque Panzani mettant à l’honneur une de leur gamme : les Panzani à Poêler « L’opération Poêlante Panzani ».

Panzani Operation Poelante

De nombreux blogueurs lifestyle et cuisine, ont eu la chance de recevoir un drôle de colis : un joli écrin dans lequel était glissé un………… collier de nouilles !!! Et une invitation à un concours de cuisine. Ces passionnées de cuisine avait la consigne suivante : imaginer une recette avec un paquet de savoureuses panzanis à poêler : tortis, penne, coquillettes. Les meilleures recettes ont par la suite été désignées, et les meilleurs blogueurs sont maintenant invités à la dernière étape du concours : une finale qui aura lieu en fin de semaine à Paris.

Les finalistes devront s’affronter autour d’épreuves de cuisine avec les panzanis à poêler. J’ai la chance de faire partie du jury de ce concours, et pour tout vous dire je n’ai qu’une seule hâte : que l’on soit le jour J pour cette journée poêlante. Les heureuses finalistes sont  :
- Carine de chichichocolat
- Ophélie de Philomavie
- Alice d’Alice au pays des délices
- Tiphaine de Gourmandiserie
- Noémie de Ma popotte gourmande

Ce week-end j’ai imaginé également une recette de pâtes avec nos délicieuses panzani à pôeler. Faciles et rapides à préparer, les Panzani à poêler se font « vite fait, bien fait » et se mangent « sans modération » ! MIAM ! J’ai donc imaginé une recette « Panzani à poêler à la puttanesca », vous m’en direz des nouvelles !

Plus d’infos sur les panzanis à pôeler ici http://www.apoelerpanzani.com/ ou sur facebook 

Panzani à Poeler Package 3 Produits

Ingrédients : (Pour deux personnes)

- 5 tomates fraiches
- 1 petit oignon
- 3 grosses gousses d’ail
- 60 cl de bouillon de légumes
- 2 cuiller à soupe d’huile d’olive de Nyons
- 250 g de Penne à Poêler
- 1 dizaines d’olives noires dénoyautées et coupées en 3
- 2 cuillers à soupe de câpres égouttés
- piment de Cayenne en poudre
- sel, poivre
- 1 branche de basilic frais haché
- 6 filets d’anchois hachés

Préparation :

Émonder les tomates : laver puis retirer le pédoncule de chaque tomate en vous aidant de la pointe d’un petit couteau. Puis, faire une petite croix en enfonçant très légèrement la lame à l’opposé du pédoncule.
Faire bouillir une grande casserole remplie d’eau. Préparer une saladier d’eau bien fraiche. Plonger les tomates 30 secondes dans la casserole. Les sortir avec un écumoire. La peau doit commencer à se détacher de la chair à l’endroit de la croix. Déposer immédiatement les tomates dans le saladier d’eau froide. Enlever la peau des tomates. Couper en dès. Réserver sur du papier absorbant.

Peler l’oignon et le hacher. Peler l’ail, le degermer et le hacher finement. Réchauffer le bouillon.

Dans une grande sauteuse mettre l’huile d’olive à chauffer. Y faire blondir les oignons. Ajouter ensuite les panzanis à pôeler, et l’ail et les faire dorer. Ajouter les tomates en dès, le bouillon, les olives, les câpres, assaisonner de bon goût. Laisser cuire 5 à 6 minutes, en mélangeant de temps en temps : les pâtes doivent être moelleuses. En fin de cuisson ajouter le basilic et les anchois. Servir sans attendre !

Emincé de poulet au deux tomates et gingembre au micro-onde – Papilottes Mastrad

Comme beaucoup de passionés de cuisine, je suis très souvent tentée par de nouveaux ustensiles. Et on peut dire, que ce marché est très florissant car les innovations sont incessantes et… » forcément indispensables »! Dans la série « Emilie a testé pour vous… » aujourd’hui les papillotes MASTRAD :

pailottesmastrad

Cette papillote en silicone permet de réaliser des cuissons à l’étouffée sans ajout de liquide, de matière grasse, va au four et au micro onde, résiste à 220°C, et va au lave-vaisselle.

Sachant que je ne me sers du micro-onde que pour faire chauffer de l’eau pour mon thé ou réchauffer un plat cuisiné (oui j’avoue comme tout le monde parfois je meurs de faim et j’ai de dure journées), cela a piqué ma curiosité !

Un mode de cuisson qui concentre les saveurs, et permet de la vraie cuisine au micro ondes… Belle promesse ? Réalité ?

Voiçi les temps de cuisson que j’ai choppé sur le site de Chef Simon et sur le petit livre de recettes fournis avec les papillotes :

Filet de poisson – 650W environ 3 minutes 30 (quelques secondes supplémentaires pour un poisson épais).
Filet de poisson encore congelé – à 550 W environ 5 minutes 30.
Blanc de volaille (marqué à la poèle) à 650 W 3 minutes 30 à 4 minutes.
Porc (marqué à la poèle) à 650 W 3 minutes 30 à 4 minutes.
Noix de Saint Jacques (coloré au beurre) à 650 W 1 minutes 30 à peine.
Les fruits : à 650 W quelques secondes, et 3 minutes 30 pour une marmelade.

Cet achat n’est vraiment pas superflu : la papillote tient sa promesse d’une cuisine rapide, « diététiquement correcte », et qui tienne bien la route culinairement : tous les parfums se diffusent à l’intérieur de la papillote et je trouve que les arômes sont vraiment décuplés.

Prochain essai : au four !

Voici une recette avec des blancs de poulet fermier BIO, super molleux.

papillottesmastrad

Ingrédients : (pour deux personnes)
- 2 tomates émondées
- un blanc de poulet
- sel et poivre
- un filet d’huile d’olive
- 2 tomates confites
- gingembre frais haché (la pointe d’un couteau)

Préparation :
Déposer les tomates fraiches émondées coupées en quartier dans le fond de la papillotes.

Découper le poulet en lamelles, en suivant le sens de la fibre, assaisonner de bon goût. Faire chauffer un peu d’huile dans une poêle et colorer légerement le poulet. Déposer dans la papillote.

Râper le gingembre. Tailler les tomates confites en brunoise. Répartir sur les morceaux de poulet dans la papillote, saler, poivrer, et cuire 3 minutes 30 minutes au micro-ondes à 650 W.

Crumble de tomates cerises jaunes et rouges au gingembre frais

11

Avez-vous déjà testé le doux mariage du gingembre et de la tomate ? C’est mon ami Tuyen rencontrés lors des castings de l’émission Masterchef, qui m’a fait découvrir cette jolie alliance ! J’en suis folle ! Du coup j’ai imaginé cette recette de petite entrée… légère et toute délicate !

Pourquoi des tomates cerises ? Le goût pardi ! Elles sont plus fermes et plus parfumées ! Et l’avantage c’est que vous n’aurez pas besoin d’émonder les tomates (peler). Quand au gingembre n’hésitez pas une seule seconde prenez du frais ! Vous en trouverez au rayon fruit exotiques de votre supermarché, ou chez votre primeur. L’équivalent d’une noisette suffit pour cette recette ! Et là encore c’est une question de goût ! Il n’y a pas de comparaison possible entre un produit frais et en poudre ! Votre liste de petites courses est simple ! Vous êtes prêts ? C’est parti !

En saison réalisez cette recette avec des tomates bio ou des tomates du jardins emondées, c’est topissime ! Les tomates passées au four développent tous leurs arômes et le croustillant du crumble les accompagne parfaitement !

Ingrédients (pour 4 personnes) :
- une barquette de 250 g de tomates cerises rouges et jaunes
- 1 gousse d’ail
- 10 g de gingembre frais
- 1 cuiller à soupe d’huile d’olive
- 1 cuiller à soupe de vinaigre de Xeres
- Fleur de sel, poivre du moulin
- un brin de coriandre fraiche

Et pour la pâte à crumble :
- 40 g de farine
- 40 g de beurre salé (très froid)
- 20 g de chapelure
- 20 g de parmesan râpé

 

Préparation :

Préchauffer le four à 180°C.

Laver les tomates cerises, les couper en deux et les disposer dans des petits ramequins en porcelaine en rangs serrés. Peler et hacher très finement l’ail et le gingembre. Mélanger l’huile d’olive, le vinaigre de xeres, l’ail et le gingembre haché, et répartir ce mélange sur les tomates. Saler légèrement. Enfourner pour 10 à 15 minutes.

Pendant ce temps préparer la pâte à crumble : verser la farine dans un cul-de-poule. Ajouter le parmesan râpé, la chapelure puis le beurre. Malaxer le tout du bout des doigts pour obtenir une pâte sablée. Réserver au frais.

Sortir les tomates cerises du four et les parsemer de pâte à crumble froide émiettée.
Remettre les ramequins au four à en augmentant la température à 200°C et laisser gratiner 10 à 15 minutes.

Hacher la coriandre et la déposer sur le crumble au dernier moment. Servir accompagné de mesclun, ou d’un mélange de jeunes pousses, relevé d’une vinaigrette d’huile d’olive et de vinaigre de xeres.

 

 

 

 

Sablés au comté, chantilly à la tomate confite, brunoise de tomates anciennes

2011

Les beaux jours sont de retours, et j’en profite pour aller au marché… Les melons, les pêches, les tomates débarquent sur les étals et de nombreuses recettes me viennent en tête !

Pour l’apéro j’ai imaginé ses sablés salés au booooonnn beurre breton, et au comté (l’un de mes fromages préféré !) servis avec une petite chantilly à la tomate confite, et une brunoise de tomates rouge et vertes ancienne… Ca sent le soleil, non ???

Ingrédients (pour 24 sablés) :

- 80 g de comté
- 150 g de farine
- 50 g de beurre de Bretagne demi sel (le + frais possible)
- 2 jaunes d’oeuf + 1 jaune et une cuiller à café de lait (pour la dorure)
- 10 cl de crème fraiche fleurette entière
- 1 pincée de chantilly fix
- 2 cuillers à soupe de purée de tomates confites (j’avoue je ne l’ai pas fait, je l’ai achetée toute prête !)
- Fleur de sel, piment d’espelette
- tomates fraiches (ancienne verte c’est plus joli !)

Préparation :

Râper le comté (comme du parmesan). Dans une grande jatte mélanger du bout des doigts la farine, le beurre mou, les 2 jaunes d’oeuf, et le comté râpé, avec un peu de fleur de sel et de piment d’espelette. Vous devez obtenir comme du sable. Ajouter une ou deux cuiller à soupe d’eau afin de former une boule (en fonction de la qualité de la farine, de la température du beurre, il vous faudra plus ou moins d’eau pour faire une boule à partir du sable ;) ). Rouler la pâte en boudin et l’enfermer dans un film plastique. Passer le boudin au moins 20 minutes au congélateur.

Pendant ce temps faire préchauffer le four à 180°. Préparer la dorure en mélangeant un jaune d’oeuf et un peu de lait. Réserver.

Battre la crème en chantilly. Pour que cela soit plus facile prenez deux saladier un grand saladier rempli de glaçon et un peu plus petit vide. Mettre la crème dans le petit saladier, et monter la crème sur le grand saladier rempli de glaçons. Lorsque la crème commence à prendre, incorporer le chantilly fix, et la purée de tomates confites. Assaisaonner. Mettre la chantilly dans une poche à douille avec une douille cannelée et reserver au frais.

Tailler des tranches de pâte dans le boudin. Passer un peu de dorure au pinceau sur les sablés et faire cuire 20 minutes à 180°. Attendre que les sablés aient refroidis avant de poser la chantilly dessus. Décorer avec des dès de tomates !

THE Sauce tomate

2011

Ce week-end j’ai eu envie de faire la meilleure sauce tomate qu’il soit. Je me suis donc plongée dans mes livres de cuisine et j’ai essayer de voir quelle était la meilleur méthode et les meilleurs ingrédients… Comment font les chefs pour faire une sauce tomate traditionnelle ?
La méthode ? Détailler la carotte et l’oignon en mirepoix, confectionner un bouquet ganir à base de brins de persil frais, une branche de céleri, une feuille de laurier et une dominante en branches de thym,  singer la garniture aromatique, faire un roux tomaté, et laisser la sauce cuire tout doucement au moins une heure, en maintenant une très légère ébullition.
Les ingrédients ? De bonnes herbes aromatiques (fraiches !), de la poitrine de porc à détailler en lardons à faire blanchir, des tomates fraiches à émonder bien sûr, et le petit secret une pincée de sucre pour éviter l’acidité !

Le résultat ? Parfait ! Onctueux, gouteux… avec de bonnes pasta bien sûr je suis fan ! J’ai hâte de retester cet été avec de bonnes tomates du jardin gorgées de soleil !

Ingrédients (Pour un litre de sauce) :

- 100 g de poitrine de porc
- 1 kg de tomates fraîches
- 1 petite carotte (soit 100 g)
- 1 gros oignon (soit 100 g)
- 2 gousses d’ail (soit 20 g)
- 1 bouquet garni (persil, céleri, laurier et dominante en thym)
- 40 g de beurre demi-sel
- 1 cuiller à soupe d’huile d’olive
- 50 g de farine
- 100 g de concentré de tomates
- 1 litre d’eau ou de fond de veau
- sel fin
- poivre du moulin
- sucre semoule

Préparation :

Retirer la couenne et les cartilages de la poitrine de porc puis la détailler en petits lardons. Les faire
blanchir durant 1 à 2 minutes (départ eau froide). Réserver.

Emonder les tomates : laver puis retirer le pédoncule de chaque tomate en vous aidant de la pointe d’un petit couteau. Puis, faire une petite croix en enfonçant très légèrement la lame à l’opposé du pédoncule.
Faire bouillir une grande casserole remplie d’eau. Préparer une saladier d’eau bien fraiche. Plonger les tomates 30 secondes dans la casserole. Les sortir avec un écumoire. La peau doit commencer à se détacher de la chair à l’endroit de la croix. Déposer immédiatement les tomates dans le saladier d’eau froide. Enlever la peau des tomates. Couper en dès. Réserver sur du papier absorbant.

Préparer la garniture aromatique : éplucher et laver la carotte, l’oignon, l’ail et le persil du bouquet garni. Tailler les carottes et les oignons en petite Mirepoix (petits dés de 5 mm de section). Oter le germe et écraser les gousses d’ail. Confectionner le bouquet garni.

Faire fondre le beurre découpé en dès dans une grande sauteuse, avec l’huile d’olive. Ajouter les lardons blanchis et les faire revenir à feux doux en évitant de faire colorer le beurre. Ajouter la carotte et les oignons taillés en dès et les faire suer doucement sans coloration. Saupoudrer de farine, et mélanger. Cuire doucement. Lorsque le roux est très légèrement colorer, ajouter le concentré de tomates et bien mélanger. Laisser cuire quelques minutes en remuant. Couper le feu puis laisser refroidir complètement ce « roux tomaté ».

Faire chauffer le fond de veau ou l’eau jusqu’à ce qu’il soit bouillant. Verser la moitié du liquide sur le roux refroidi et mélanger à l’aide d’un petit fouet. Verser le reste du liquide progressivement sans arrêter de remuer. Mettre alors la sauce tomate sur le feu et la porter à ébullition sans arrêter de remuer. Ajouter les tomates fraîches, l’ail écrasé, le bouquet garni, le sel, le poivre et une pincée de sucre. Couvrir et faire cuire la sauce tomate sur feu doux (maintenir une très faible ébullition) durant 1 heure. Retirer le bouquet garni. Mixer puis passer la sauce tomate au chinois. Vérifier l’assaisonnement.

Cette sauce tomate peut être utilisée pour accompagner des pâtes, du riz, ou pour garnir une pizza.

Poulet aigre doux à l’Indienne au chutney de mangues et à la tomate

2011

Ce week-end j’ai eu envie de cuisiner indien… Au programme mes « Mini cookies salés pour l’apéritif au parmesan et aux tomates séchées » (parfumé au curry pour l’occasion), un poulet aigre doux à l’Indienne, du « Riz jaune aux épices Indienne » et des cheese nans (bien qu’en Inde le naan soit consommé nature ou
parsemé de graines de Nigelle, les « naan au fromage » étants en effet une
invention purement Européenne…). Pour réaliser mes naans, j’utilise cette recette à base de yaourt et de farine de boulanger avec une cuisson à la pôele.

J’ai trouvé mes épices et condiments dans une boutique très sympa à Paris, Métro Strasbourg Saint Denis : VELAN au 87 passage Brady dans le 10ème. Il y a beaucoup de choix, les pris sont sympas et les vendeurs aussi ! Je vous la recommande ! Il y a aussi un site http://www.e-velan.com sur lequel on peut passer commande !

J’y ai notamment déniché la pâte d’ail haché Rajah et le chutney à la mangue, utilisés dans cette recette, tout simplement délicieux ! Il y a aussi de nombreuses épices : garam masala, fenugrec, graines de moutarde, feuilles de curry, et des condiments de toute sortes, ainsi que des arômes, des produits de beautés, des livres, de nombreux encens… !

Ce plat de poulet aigre doux est riche en saveurs, avec un bon équilibre entre le sucré, salé et épicé avec le chutney à la mangue, le gingembre et les tomates… Un vrai régal !

Ingrédients (pour 6 personnes) :

- 1 cuiller à café de ghee (ou de beurre clarifié)
- 1 oignon
- 1 cuiller à café de pâte d’ail haché (je vous conseille la gamme « Rajah ») ou 1 gousse d’ail hachée
- 1 cuiller à café de gingembre frais haché
- 1 poulet coupé en morceaux et sans la peau
- 1 bâton de cannelle
- 2 cuillers à café de garam masala
- 1/2 cuiller à café de piment en poudre
- 1 cuiller à café de sucre brun
- Sel
- 2 cuillers à soupe de concentré de tomates
- 2 cuillers à soupe de chutney à la mangue (gamme « Rajah » type « Middle »)
- 4 tomates (soit 200 g environ)
- Feuilles de coriandre fraiches

Préparation :

Couper le poulet en morceaux et lui retirer la peau. Peler et émincer l’oignon. Peler et hacher le gingembre frais.

Dans une sauteuse faire chauffer le ghee. Y faire suer l’oignon, la pâte à l’ail et le gingembre frais haché. Laisser revenir pendant deux ou trois minutes, sans qu’ils ne prennent de coloration.

Ajouter le poulet en morceaux, la cannelle, le garam masala, le piment, et le sucre. Ajouter une pincée de sel puis faire dorer quelques minutes.

Ajouter le concentré de tomates et le chutney de mangues, bien mélanger et arroser le poulet de 150 ml d’eau. Baisser le feu, couvrir et laisser cuire une vingtaine de minutes jusqu’à ce que le poulet soit tendre.

Pendant ce temps émonder les tomates : retirer le pédoncule de la tomate en vous aidant
de la pointe d’un petit couteau. Puis faire une petite croix en
enfonçant très légèrement la lame à l’opposé du pédoncule. Réservez les
tomates.
Faire bouillir une grande casserole d’au chaude. Y plonger
les tomates 30 secondes. Les sortir avec un écumoire. La peau doit
commencer à se détacher de la chair à l’endroit de la croix. Préparer
une saladier d’eau bien fraiche et y déposer les tomates. Enlever la
peau des tomates. Couper en dès. Réserver sur du papier absorbant.

Ajouter les tomates au poulet 5 minutes avant la fin de cuisson.

Servir le poulet bien chaud, saupoudrer de quelques feuilles de coriandre fraiche hachée.

Curry de cabillaud aux tomates fraîches et à la coriandre

2011

Une petite recette simple, rapide, et pas calorique, ca vous tente ? Essayez ce petit curry de poisson ! Vous m’en direz des nouvelles !

Ingrédients (pour 2 personnes) :

- 4 tomates (soit 200 g environ)
- 2 filets de cabillaud (de 100 g chacun environ)
- 1 échalote
- 1 gousse d’ail
- 1 cuillère à café de gingembre frais haché
- 1 cuillère à café de curry en poudre
- le jus d’1/2 citron vert
- 1 cuillère à soupe de coriandre fraiche hachée
- 1 filet d’huile d’arachides
- Sel et poivre

Préparation :

Émonder les tomates : retirer le pédoncule de la tomate en vous aidant de la pointe d’un petit couteau. Puis faire une petite croix en enfonçant très légèrement la lame à l’opposé du pédoncule. Réservez les tomates.
Faire bouillir une grande casserole d’au chaude. Y plonger les tomates 30 secondes. Les sortir avec un écumoire. La peau doit commencer à se détacher de la chair à l’endroit de la croix. Préparer une saladier d’eau bien fraiche et y déposer les tomates. Enlever la peau des tomates. Couper en gros dès. Réserver sur du papier absorbant.

Écrasez la gousse d’ail. La peler et l’émincer très finement. Peler et hacher l’échalote et le gingembre.

Dans une grande sauteuse faire chauffer un filet d’huile. Y faire revenir 2 minutes l’ail et l’échalote. Baisser le feu et ajouter le curry, le gingembre, les tomates et le jus du citron, faire cuire pendant 5 minutes.

Déposer les filets de poisson coupés en morceaux, couvrir et laisser cuire 8 minutes.

Saler, poivrer, puis parsemer de coriandre hachée et servir bien chaud.