Archives du mot-clé gingembre

Agneau Biryani

2013

Cela faisait beaucoup trop longtemps que je n’avais pas cuisiné Indien et, à l’occasion d’un petit diner entre amis à la maison, j’ai eu envie de préparer un petit agneau Biryani.  Le Byriani est le plat national indien dans lequel il y a forcément du riz. On y trouve aussi de la viande et des épices. Les épices et les condiments utilisés dans le Biryani sont : du beurre (beurre indien clarifié pur : le « Ghee »), des pois, des haricots, du cumin, des clous de girofle, de la cardamome, de la cannelle, des feuilles de laurier, de la coriandre, du gingembre, des oignons et de l’ail. On peut aussi utiliser du safran. Le plat peut être servi avec de la Raita (yaourt, concombre, menthe).  J’ai choisi de faire mon agneau Biryani avec des fèves, du safran, des raisins secs ainsi que des noix de cajou et de le cuire à la cocotte plutôt qu’au four. Ce n’est peut-être pas la recette traditionnelle car il faut utiliser, il me semble, des pois et des haricots, mais j’ai préféré utiliser des ingrédients frais et adapter la recette au palais de mes invités et à ma cuisine.  Pensez à faire mariner l’agneau la veille.  Si vous en avez la possibilité : ne faites cuire votre agneau qu’une heure à feu doux et achevez la cuisson au four, avec le riz. Couvrez la cocotte et cuire le tout 30 minutes à 150°C (il est conseillé de lutter la cocotte). – recette traditionnelle -  Si vous n’avez pas de four faites-le braiser tranquillement. Préparez le riz 20 minutes avant le service et vous l’ajoutez à l’agneau ensuite.  Servez ce plat saupoudré de coriandre fraiche et de noix de cajou.  Comme souvent dans la cuisine indienne, les nombreuses épices embaument toute la maison dès la sortie du four et c’est un festival d’arômes et de parfums qui se poursuit dans la bouche. Un régal !

Ingrédients :

- 1 kg d’épaule d’agneau
- sel fin
- 5 cm de gingembre frais
- 2 gousses d’ail
- 1 pincée de piment en poudre
- 2 cuillers à café de garam masala
- 1/4 de cuiller à café de curcuma
- 150 g de yaourt nature
- 1 cuiller à soupe de ghee (beurre clarifié, huile neutre)
- 1 petit oignon
- 1/2 cuiller à café de graines de cumin 

Riz :
- 300 g de riz basmati
- 1 pincée de pistils de safran
- 1 cuiller à soupe d’eau chaude
- 1 cuiller à soupe de ghee (beurre clarifié, huile neutre)
- 1 petit oignon
- 2 gousses de cardamome
- 1 feuille de laurier
- 1/2 cuiller à café de graines de cumin
- 1 clou de girofle
- 1 bâton de cannelle
- 250 ml d’eau
- 3 cuillers à soupe de raisins secs
- 5 cuillers à soupe de fèves
- coriandre fraiche
- 3 cuillers à soupe de noix de cajou 

Préparation

Couper les tranches de gigot en cubes et saupoudrer de sel. Ajouter le gingembre frais et les gousses d’ail hachées, le piment, le garam masala, le curcuma et le yaourt. Bien mélanger pour enrober, filmer et laisser mariner toute une nuit au réfrigérateur. 

Dans une cocotte, faire chauffer un peu de ghee et y faire revenir l’oignon haché avec une pincée de sel et le cumin. Ajouter et faire revenir l’agneau avec sa marinade, le laisser dorer un peu en remuant. Ajouter les 120 ml d’eau et porter à ébullition. Laisser mijoter à feu très doux et à couvert environ 2h puis enlever le couvercle et poursuivre la cuisson environ 20 minutes, jusqu’à ce que l’agneau soit tendre. 

Préparer le riz : commencer par bien le rincer. Faire infuser le safran dans 1 cuiller à soupe d’eau chaude. Chauffer une casserole avec un peu de ghee, puis faire revenir l’oignon avec le clou de girofle, le bâton de cannelle, la cardamome, le laurier et le cumin. Ajouter le riz égoutté et mélanger pour bien enrober le riz des épices et des oignons. Ajouter le safran infusé. Verser ensuite environ 250 ml d’eau et laisser cuire jusqu’à ce que le riz ait absorbé l’eau. En fin de cuisson, ajouter les raisins secs et les fèves auxquelles vous aurez retiré la peau. 

Assembler le riz et l’agneau, réchauffer l’ensemble puis saupoudrer le plat de noix de cajou et de coriandre ciselée avant de servir.

Emincé de poulet au deux tomates et gingembre au micro-onde – Papilottes Mastrad

Comme beaucoup de passionés de cuisine, je suis très souvent tentée par de nouveaux ustensiles. Et on peut dire, que ce marché est très florissant car les innovations sont incessantes et… » forcément indispensables »! Dans la série « Emilie a testé pour vous… » aujourd’hui les papillotes MASTRAD :

pailottesmastrad

Cette papillote en silicone permet de réaliser des cuissons à l’étouffée sans ajout de liquide, de matière grasse, va au four et au micro onde, résiste à 220°C, et va au lave-vaisselle.

Sachant que je ne me sers du micro-onde que pour faire chauffer de l’eau pour mon thé ou réchauffer un plat cuisiné (oui j’avoue comme tout le monde parfois je meurs de faim et j’ai de dure journées), cela a piqué ma curiosité !

Un mode de cuisson qui concentre les saveurs, et permet de la vraie cuisine au micro ondes… Belle promesse ? Réalité ?

Voiçi les temps de cuisson que j’ai choppé sur le site de Chef Simon et sur le petit livre de recettes fournis avec les papillotes :

Filet de poisson – 650W environ 3 minutes 30 (quelques secondes supplémentaires pour un poisson épais).
Filet de poisson encore congelé – à 550 W environ 5 minutes 30.
Blanc de volaille (marqué à la poèle) à 650 W 3 minutes 30 à 4 minutes.
Porc (marqué à la poèle) à 650 W 3 minutes 30 à 4 minutes.
Noix de Saint Jacques (coloré au beurre) à 650 W 1 minutes 30 à peine.
Les fruits : à 650 W quelques secondes, et 3 minutes 30 pour une marmelade.

Cet achat n’est vraiment pas superflu : la papillote tient sa promesse d’une cuisine rapide, « diététiquement correcte », et qui tienne bien la route culinairement : tous les parfums se diffusent à l’intérieur de la papillote et je trouve que les arômes sont vraiment décuplés.

Prochain essai : au four !

Voici une recette avec des blancs de poulet fermier BIO, super molleux.

papillottesmastrad

Ingrédients : (pour deux personnes)
- 2 tomates émondées
- un blanc de poulet
- sel et poivre
- un filet d’huile d’olive
- 2 tomates confites
- gingembre frais haché (la pointe d’un couteau)

Préparation :
Déposer les tomates fraiches émondées coupées en quartier dans le fond de la papillotes.

Découper le poulet en lamelles, en suivant le sens de la fibre, assaisonner de bon goût. Faire chauffer un peu d’huile dans une poêle et colorer légerement le poulet. Déposer dans la papillote.

Râper le gingembre. Tailler les tomates confites en brunoise. Répartir sur les morceaux de poulet dans la papillote, saler, poivrer, et cuire 3 minutes 30 minutes au micro-ondes à 650 W.

Coquelet aux clémentines – Sirop Pain d’Epices Monin

2012

Ma « Blanquette de Lapin à la vanille – Sirop Vanille Monin » ayant remporté un grand succés auprès de mes amis, j’ai décidé de renouveller l’expérience en préparant cette fois un poulet aux clémentines en utilisant le Sirop Pain d’Epices Monin aux effluves de l’enfance avec de jolies notes de gingembre et de cannelle.

Le poulet parfumé au sirop cuit lentement et garde tout son moelleux. Je vous conseille de servir ce plat avec des pommes de terre ou de la semoule ou encore des spaghettis de légumes. Miam !

Monin, c’est LA marque des barmen, plus de 100 parfums gourmands, et des cocktails à tomber par terre… 

Cette marque innove en permanence et sort constamment de nouveaux parfums plus originaux et inventifs les uns que les autres. Il y a les sirops… of course, mais aussi les « perles » de sirops, les jus… A suivre de prêt ! Je vous invite chaudement à découvrir leur jolie gamme de produits sur leur site ici.

Vous pouvez également déguster le Sirop Pain d’Epices Monin avec un café chaud ou frappé,  un verre de lait ou un bon chocolat chaud. Il suffit de rajouter quelques gouttes et vous accédez à une autre dimension !

Ingrédients : (pour deux personnes)
- 2 clémentines
- 1 oignon rouge
- 1 petit coquelet découpé en morceaux
- huile d’olive
- sel, poivre
- 15 cl de bière
- 2 cuillers à soupe de Sirop Pain d’Epices Monin
- amandes effilées

Préparation :

Peler les clémentines à vif : à l’aide d’un couteau découper les deux extrémités, placer debout puis découper l’écorce en bandes longitudinales, à vif, en épousant bien la courbe de l’orange. Lever les suprêmes : repèrer les lignes blanches délimitant les quartiers de la clémentine et couper le long de celles-ci, afin de détacher le morceau de pulpe. Presser les peaux au dessus d’un bol afin de récupérer le jus. Réserver. Peler puis ciseler l’oignon.

Dans une cocotte faire chauffer un peu d’huile d’olive et y faire revenir les morceaux de coquelets, assaisonnés au préalable. Lorsque les morceaux sont dorés les réserver.

Dans la même cocotte, faire revenir l’oignon émincée avec une petite pincée de sel. Retirer la graisse en excédent, puis remettre les morceaux de volaille. Déglacer avec le sirop de pain d’épice et le jus de clémentines. Mouiller avec la bière. Porter à ébullition, puis baisser le feu. Faire cuire à feu très doux à couvert pendant 30 minutes.

Au terme de la cuisson, ajouter les morceaux de clémentines sur le poulet, laisser cuire 5 minutes.

Servir parsemé d’amandes effilées.

Les souris d’agneau d’Ilham de Masterchef et ses légumes à l’orientale

affiche-repas-ilham

Le week-end dernier j’ai eu la chance de participer au repas gastronomique organisé par Ilham à Hoenheim. Nous étions plusieurs candidats de Masterchef a avoir cuisiné pour 170 personnes un menu des plus aléchants, je vous laisse juger par vous même :

Farandoles d’Amuses Bouches
- Macaron Confiture de piment d’Espelette et son Boudin.
- Tartine Toastée Frottée à l’ail, crème d’’artichaut au doux parfum d’huile d’Olive de Nyons, Jambon Fumé.
- Mini-cupcake au Foie gras, Confit d’oignons rouge et Figues.
- Tartare de Saumon aux Agrumes et au délicat parfum d’Aneth.
- Cappuccino de Betterave et sa crème fouettée à la ciboulette.
- Cappuccino de Carottes cumin et orange crème fouettée aux Agrumes.
Entrée :
- Œuf Mollet sur son velouté de Cèpes et de Châtaignes, tuiles croquantes Et craquantes.
Plat :
- Souris d’Agneau Confite au sirop de Pain d’épices et ses légumes printaniers ensoleillé.
Pause Fraicheur (avec ou sans alcool)
Plateau du Fromager
Le Ballet DES desserts :
- Sphère en Chocolat au lait garnie de sa surprise Glacée à la Vanille de Guada.
- Tartelette au citron Kumbawa.
- Crème brûlée.
- Café/thé.

Merci Ilham de ton accueil et de nous avoir fait participé à cet évènement !

J’ai passé 3 jours que je ne suis pas prêt d’oublier avec une seule idée en tête : retourner en Alsace au plus vite tellement j’ai été charmée par l’accueil de ses habitants, la beauté de cette région, et sa richesse gastronomique !

Ce repas a été mené à plusieurs mains avec des anciens candidats de l’émission de télévision Masterchef : Ilham, Fabrice, Jerôme, mais aussi Olivier et Mikaël ! Nos invités d’honneur : Clara et Eliott de Masterchef Junior. Et nos anges gardiens : Thierry et Aurélien !

Le plat servi en plat principal est la recette fétiche que Ilham a cuisiné pendant l’émission. La recette est disponible sur le site de tf1.fr

En revenant de Hoenheim j’avais encore dans les narines ce doux parfum !!! Il fallait que je refasse cette recette ;)

Je vous donne les proportions pour 2 personnes, car c’est ce plat que j’ai choisi de faire pour mon repas de Saint-Valentin. Il a fallu que je réadapte le poids des ingrédients ;)

Ilham a pour passion le cake design. Depuis Masterchef elle a monté sa boite de traiteur et participe à de nombreux évènements culinaires. Elle réalise des commandes de gâteaux décorés en pâte d’amande ou pâte à sucre, des cupcakes, des mignardises, et traiteur, des buffets et des gouters pour les particuliers et les professionnels, et elle propose même des cours de cuisine à domicile en Alsace.

Son projet serait d’ouvrir un lieu atypique et encore vue nulle part dans Strasbourg : un salon de thé « Ilham Fée Des Merveilles » ou les clients trouveront Cakes et Cupcakes glamours et rigolos, inspirés des année 50, tout droit issus des contes de fée et de nos souvenirs d’enfance, faisant aussi atelier culinaire.

Le blog d’Ilham : ici.
Sa page facebook ici.
Le blog de Jen notre superbe photographe -> par ici !

Cet article t’es dédiée ma belle !!

Ingrédients (Pour 2 amoureux)

- 3 branches de coriandre et de persil
- Epices (coriandre, raz el hanout, cumin, gingembre, cannelle, safran, paprika, piment)
- Sel, poivre
- 2 petites souris d’agneau
- 1 cuillère de soupe de miel
- 2 cuillers à soupe d’huile d’olive (je prend celle de ma région : elle vient de Nyons !)
- 15 cl d’eau
- 1 oignon blond
- 4 petites pommes de terre (150 g)
- 150 g de mini-carottes (ou alors des carottes classiques que vous aurez « tournées »)
- 50 g de raisins secs
- 10 g d’amandes éfilées (falcultatif)

Préparation :

Hacher la coriandre et le persil.

Bien saler et poivrer sur toutes les faces des souris d’agneau. Enduire la viande avec les épices en veillant à le faire équitablement de chaque côté. Déposer la viande dans une cocotte, ajouter les herbes et arroser avec le miel, l’huile d’olive et 15 cl d’eau. Couvrir le plat de papier d’aluminium et réservez au frais pour faire mariner.

Peler et ciseler un oignon. Laver les carottes et les pommes de terres, les peler et réserver.

Couvrir la cocotte et enfourner à 180° pendant 1 heure 30. Pour uniformiser la cuisson des souris, penser à les retourner délicatement. Eventuellement, ajouter un peu d’eau si besoin.

Une demi heure avant la fin de la cuisson ajouter les légumes.

5 minutes avant la fin de la cuisson ajouter les raisins secs.

Faire torréfier les amandes.

Servir bien chaud saupoudrer d’amandes éfilées torréfiées.

Crumble de tomates cerises jaunes et rouges au gingembre frais

11

Avez-vous déjà testé le doux mariage du gingembre et de la tomate ? C’est mon ami Tuyen rencontrés lors des castings de l’émission Masterchef, qui m’a fait découvrir cette jolie alliance ! J’en suis folle ! Du coup j’ai imaginé cette recette de petite entrée… légère et toute délicate !

Pourquoi des tomates cerises ? Le goût pardi ! Elles sont plus fermes et plus parfumées ! Et l’avantage c’est que vous n’aurez pas besoin d’émonder les tomates (peler). Quand au gingembre n’hésitez pas une seule seconde prenez du frais ! Vous en trouverez au rayon fruit exotiques de votre supermarché, ou chez votre primeur. L’équivalent d’une noisette suffit pour cette recette ! Et là encore c’est une question de goût ! Il n’y a pas de comparaison possible entre un produit frais et en poudre ! Votre liste de petites courses est simple ! Vous êtes prêts ? C’est parti !

En saison réalisez cette recette avec des tomates bio ou des tomates du jardins emondées, c’est topissime ! Les tomates passées au four développent tous leurs arômes et le croustillant du crumble les accompagne parfaitement !

Ingrédients (pour 4 personnes) :
- une barquette de 250 g de tomates cerises rouges et jaunes
- 1 gousse d’ail
- 10 g de gingembre frais
- 1 cuiller à soupe d’huile d’olive
- 1 cuiller à soupe de vinaigre de Xeres
- Fleur de sel, poivre du moulin
- un brin de coriandre fraiche

Et pour la pâte à crumble :
- 40 g de farine
- 40 g de beurre salé (très froid)
- 20 g de chapelure
- 20 g de parmesan râpé

 

Préparation :

Préchauffer le four à 180°C.

Laver les tomates cerises, les couper en deux et les disposer dans des petits ramequins en porcelaine en rangs serrés. Peler et hacher très finement l’ail et le gingembre. Mélanger l’huile d’olive, le vinaigre de xeres, l’ail et le gingembre haché, et répartir ce mélange sur les tomates. Saler légèrement. Enfourner pour 10 à 15 minutes.

Pendant ce temps préparer la pâte à crumble : verser la farine dans un cul-de-poule. Ajouter le parmesan râpé, la chapelure puis le beurre. Malaxer le tout du bout des doigts pour obtenir une pâte sablée. Réserver au frais.

Sortir les tomates cerises du four et les parsemer de pâte à crumble froide émiettée.
Remettre les ramequins au four à en augmentant la température à 200°C et laisser gratiner 10 à 15 minutes.

Hacher la coriandre et la déposer sur le crumble au dernier moment. Servir accompagné de mesclun, ou d’un mélange de jeunes pousses, relevé d’une vinaigrette d’huile d’olive et de vinaigre de xeres.

 

 

 

 

Mini Cupcakes à la carotte et à la cannelle

2011

Bonjour les amis ! Cela fait une eternité que je n’avais pas cuisiné la carotte en sucrée. Vous souvenez-vous de mes muffins à la carottes ? Je reviens cette fois et je frappe encore plus fort avec des cupcakes à la carotte et à la cannelle ! C’est très simple : une base de gâteau légère et parfumée à la noix de coco et aux carottes, et un glacage tout aussi léger au cream cheese, le tout réchauffé délicatement par de la cannelle, du 4 épices, du gingembre… Je vois que cela vous tente, alors sans plus attendre place à la cuisine !

Si vous êtes fans de cupcakes, et que vous habitez Paris, je vous recommande la visite du blog de Elo qui a dressé une magnifique carte de toutes les boutiques de cupcakes de Paris ici !

carteparis

De mon côté je reste fidèle à ma cupcakerie de quartier que j’adore : Scarlett’s Bakery 15 Rue Léon Frot 75011 Paris. Non seulement les cupcakes sont une tuerie mais en plus les propriétaires sont charmants ! Je pourrais faire le poirier sur 50 mètres en pleine rue pour l’un de leur cupcakes au spéculoos… le meilleur ! Scarlett’s Bakery propose plus de vingt parfums de cupcakes différents en gros ou en mini : Crème de Marrons, Praliné, Caramel au Beurre Salé, Tiramisu, Pistache, Cappuccino, Citron Meringué, Cookie, Violette, Carotte, Bonbon Fraise, Pâte à tartiner Nut***a, etc… et aussi des cheescakes au vrai CREAM CHEESE, des cookies et des brownie de folie ! Plus d’informations sur le blog de Scarlett’s Bakery sur le site web de Scarlette’s Bakery ou le Facebook de Scarlett’s Bakery.

http://a21.idata.over-blog.com/3/95/98/53/Logo-Scarlett-s-Bakery.png

Ingrédients : (pour 24 mini-cupcakes)

Pour les cupcakes :
- 150 g de beurre bien mou
- 150 g de sucre extra fin
- 50 g de noix de coco râpé
- 250 g de carottes râpées
- 2 oeufs moyens
- 200 g de farine
- 1 cuiller à café de levure chimique
- 1 pincée de sel
- 1 cuillère à café de cannelle
- 1 cuillère à café d’épices à pain d’épices (cannelle, coriandre, gingembre, clous de girofle, muscade, cumin)
- 1 cuiller à soupe de zeste de citron
- 2 cuillères à soupe de lait fermenté

Pour le glaçage :
- 100g de cream cheese ou de mascarpone
- 50 g de beurre mou
- 50 g de sucre glace
- une cuiller à soupe de gingembre frais hachée très finement

Préparation :

Commencer par préparer le glaçage, mélanger, à l’aide d’un fouet : le fromage frais, le sucre, le beurre et le gingembre. Le mélange doit être parfaitement homogène.

Filmer et placer au frais.

Préparer les cupcakes : Commencer par faire préchauffer le four à 170 °C. Chemiser le moule à cupcakes avec des caissettes en papier.

Battre le beurre mou pour le rendre bien souple. Ajouter le sucre et bien le mélanger au beurre, pour le dissoudre. Ajouter ensuite la noix de coco râpée, les carottes râpées, les zestes de citron, puis les œufs un par un, enfin la farine et la levure, les épices. Si la pâte vous semble trop épaisse ajouter un peu de lait fermenté. La pâte doit être lisse et homogène.

Remplir les caissettes à cupcakes de pâte jusqu’au 2/3. Enfourner à mi-hauteur et laissez cuire pendant environ 18 minutes pour des mini cupcakes et 20-25 minutes pour des classiques. Attendre 10 minutes avant de retirer les cupcakes du moule. Les poser sur une grille pour qu’ils finissent de refroidir.

Une fois les gâteaux refroidis, remplir une poche à douille cannelée et décorer le dessus des cupcakes. Décorer éventuellement avec de la carottes, ou des zestes de citron confit !

Soupe Thaï de poulet et crevettes au galanga

2011

Poulet, galanga, ail, piment, citron kaffir, coriandre, et lait de coco ! Quand j’ai vu la liste des ingrédients de cette recette de « Soupe poulet & crevettes » publiée dans le Elle à Table, j’ai tout de suite eu l’eau à la bouche. Cela m’a inspiré une recette très semblable, que je vous donne aujourd’hui « Soupe Thaï de poulet et crevettes au galanga ».

Ma recette est beaucoup moins parfumée 30 g de galanga + 30 g de gingembre + 30 g de curcuma… cela me paraissait beaucoup trop ! De plus il est préconnisé dans le magazine de faire sauter les morceaux de poulet dans de l’huile de sésame. Hors celle çi ne supporte pas la cuisson et est utilisée comme assaissonnement ! Des modifications s’imposaient !

Le galanga qu’est ce que c’est ? Le galanga est parfois appelé « gingembre thaï », c’est une racine qui ressemble au gingembre mais en moins piquant et plus nuancé. On trouve du Galanga frais, ou séché ou en poudre dans  les épiceries exotiques. Le galanga se cultive tant pour ses propriétés aromatiques que pour ses vertus médicinales : digestion, vertus aphrodisiaques, … Si vous ne trouvez pas de galanga, et que vous souhaitez tout de même réaliser cette recette : remplacez-le par du gingembre.

En ce qui concerne le poulet : evitez le blanc qui sera trop sec. Prenez les hauts de cuisse de poulet et retirer la peau et les os avant de couper la viande en lamelles.

Le bouillon de cette soupe est très agréablement parfumé par le galanga, mais aussi les feuilles de citron kaffir, le piment, l’ail, la coriandre et la sauce poisson. Avec le poulet et les crevettes, cela constituent une entrée copieuse, ou même un plat. On peut éventuellement servir la soupe avec quelques nouilles !

Ingrédients (pour 6 personnes) :

- 2 hauts de cuisses de poulet (soit 180 g de viande)
- 1 gousse d’ail
– 1 oignon
- 1 morceau de galanga frais (30 g) (ou gingembre)
- 1 tomate
- 1 petit bouquet de coriandre (20 g)
- 1 cuiller à café de curcuma en poudre
- 2 cuillers à soupe d’huile neutre
- 1 petit piment rouge entier épépiné
- poivre du moulin
- 2 feuilles de citron citron kaffir
- 1 litre d’eau
- 5 dl de lait de coco
- 3 cuillers à soupe de nuoc-mâm (sauce de poisson)
- 1 cuiller à café de sucre
- 250 g de crevettes roses décortiquées

Préparation :

Désosser le poulet, lui retirer la peau et le couper en petites lamelles. Peler et hacher l’ail. Peler et émincer l’oignon. Peler et couper en bâtonnets le galanga. Emonder la tomate, la couper en dès. Laver et ciseler la coriandre.

Dans une sauteuse faire chauffer l’huile. Y faire revenir l’oignon émincé. Ajouter les bâtonnets de galanga et le curcuma en poudre. Faire revenir ensemble 5 minutes. Ajouter les morceaux de poulet, le piment, et l’ail haché. Poivrer légèrement et ajouter les les feuilles de citron kaffir et les deux tiers de la coriandre (réserver l’autre tiers pour la décoration du plat). Verser l’eau, et le lait de coco, la sauce nuoc-nam, le sucre, couvrir, baisser le feu et laisser mijoter à petits frémissement pendant 20 minutes.

Ajouter les crevettes et la tomate émondée et coupée en dés, 5 minutes avant la fin de la cuisson de la soupe. Servir tout de suite, bien chaud, saupoudrer le plat de coriandre.

Sauté d’aubergines au wok à la sauce chili maison de Kylie Kwong

2011

Bonjour ! Je vous propose aujourd’hui de faire connaissance avec une jeune chef d’origine Australienne Kylie Kwong, que j’ai découverte dans l’émission « La chine de Kylie Kwong » sur Cuisine TV.

Kylie Kwong est issue d’une famille d’origine chinoise établie depuis plusieurs générations en Australie. Cette chef doit une partie de sa notoriété à ses différentes prestations télévisées ainsi qu’à la publications de livres de recettes. Elle est le chef du restaurant « Billy Kwong » dans Surry Hills, le quartier huppé de Sydney, où elle ne cuisine qu’avec des ingrédients biologiques et issus du commerce équitable. Parmi ses plats fétiches : le canard croustillant sauce aux prunes, tofu frit, porc au miel,  calamars aux épices…

Aujourd’hui je vous livre la recette réalisée pour Masterchef Australie (saison 2) lors de la Masterclass « Cuisine Végétarienne » « Stir-Fried Eggplant with Homemade Chilli Sauce » ou « Sauté d’aubergines à la sauce chili maison de Kylie Kwong ».

L’aubergine est un légume que l’on n’a pas l’occasion de cuisiner souvent et c’est bien dommage ! Mis à part en ratatouille, moussaka, ou grillées au four… Pourtant c’est un met qui est tout à fait délicieux !

Pourquoi devrions-nous en cuisiner plus souvent ? C’est bon pour la santé :
- Grâce à sa texture et à sa saveur, c’est une bonne alternative à la viande.
- Ce légume a un fort pouvoir antioxydant, en particulier sa peau d’un violet profond.
- L’aubergine est fort peu calorique et renferme des fibres alimentaires.

Je n’ai malheureusement pas trouvé de « chili » comme dans la recette imaginée par Kylie… La variété qu’elle utilise est difficile à trouver en France en supermarché ! Vous pouvez remplacer les chilis par de gros poivrons doux longs et rouges qui ne piquent pas (par ex : Piment doux long des Landes) ou par du poivron rouge et quelques gouttes de sauce pimentée… 

Cette recette met également à l’honneur le poivre de Sichuan qui sera légèrement torréfié puis moulu avec du gros sel… C’est le petit secret de la recette pour un assaisonnement subtil !

La cuisson au wok se fait très rapidement, prenez donc soin de préparer à l’avance les ingrédients : peler et hacher l’ail, hacher les poivrons longs, peler et hacher le gingembre, pour la sauce chili et hacher la coriandre, et l’oignon nouveau (vert et blanc) pour le dressage… vous aurez tout à porter de main et cela sera beaucoup plus facile !

Personnellement j’ai adoré ce petit plat d’aubergines, et je pense refaire cette recette très régulièrement car elle est très parfumée et gouteuse… Les aubergines fondantes se marient parfaitement au poivron rouge et à la coriandre ! Bref tout ce que j’aime !

Ingrédients (pour 4 personnes) :

- 2 aubergines moyennes (soit 150g)
- 5 cuillers à soupe d’huile d’arachide
- ½ bouquet de coriandre (feuilles, tiges et les racines) hachés très finement
- 3 oignons nouveaux (avec le vert de la tige)
- Sel, poivre de Sichuan

Pour la sauce chilli maison

- 12 cl d’huile d’arachide (½ cup)
- 6 « chilis » hachés : des gros piments/poivrons doux longs et rouges (par ex : Piment doux long des Landes), sinon 2 poivrons rouges feront l’affaire
- 10 gousses d’ail hachées
- un morceau de gingembre de 7cm environ hachés
- 1 cuiller à soupe de sauce de soja tamari

Pour la mixture au poivre de Sichuan

- 1 cuiller à soupe de grains de poivre du Sichuan
- 3 cuillers à soupe de gros sel

Préparation :

1. Couper les aubergines en morceaux réguliers de 5 cm environ, les déposer sur un plat recouvert de papier absorbant, puis saupoudrer généreusement de sel. Laisser dégorger les aubergines 30 minutes. Rincer ensuite le sel des aubergines, puis les égoutter et les éponger avec du papier absorbant.

2. Pour la sauce chilli : préparer à l’avance les ingrédients : peler et hacher l’ail, hacher les
poivrons longs, peler et hacher le gingembre… pour avoir tout à disposition sous
la main !
Faire chauffer 12 cl d’huile dans un wok. Ajouter les piments (ou poivron), l’ail et le gingembre en remuant constamment à feu moyen pendant 5 minutes. Baisser le feu pour cuire à feu doux toujours en remuant, pendant 5 minutes. Retirer du feu, puis incorporer la sauce soja tamari. Réserver.

3. Préparer la mixture au poivre de Sichuan : Placer au préalable une assiette au congélateur. Mettre à chauffer dans une poêle à frire les grains de poivre et le gros sel. Retirer  du feu lorsque les grains commencent à dégager une bonne odeur. Cela ne prend que quelques minutes. Il est possible que les grains de poivre commencent légèrement à éclater (comme du popcorn). Déposer le mélange dans l’assiette bien froide pour arrêter la cuisson. Laisser refroidir, puis réduire en poudre le mélange dans un mortier à l’aide d’un pilon. Sinon le moudre avec un moulin à épices.

4. Faire chauffer 5 cuillers à soupe d’huile dans un wok. Ajouter les aubergines et les faire sauter à feu vif pendant 3 minutes, en remuant de temps en temps. Réduire à feu moyen et faire sauter entre 5 et 7 minutes ou jusqu’à ce que les aubergines soient tendres.

5. Ajouter la sauce chili à l’aubergine et les faire sauter pendant une minute. Hacher la coriandre, et
l’oignon nouveau (vert et blanc). Pour finir saupoudrer les aubergines avec les oignons et la coriandre et mélanger.

6. Transférer dans une belle assiette et assaisonner avec le mélange de poivre du Sichuan et le sel moulus. Servir sans attendre pour que l’oignon reste croquant et que la coriandre ne soit pas cuite.

NB : Le restant de mélange au poivre peut se conserver dans une boite hermétique et être réutilisé pour parfumer d’autres recettes, sans soucis !

Salade de carottes râpées à l’Hawaïenne

2010_09


Ingrédients :
(pour 2 personnes)

- 2 carottes
- 1/4 d’ananas frais
- 100 g de chou
-
1/2 oignon rouge
- 1 cuiller à soupe de crème fraiche allégée
- un filet de jus de citron
- gingembre en poudre
- 1 cuiller à café de moutarde
- Sel, poivre

Préparation :

Laver, puis peler les carottes. Les râper. Faire de même avec le chou. Peler l’oignon et la hacher très finement. Préparer l’ananas, le couper en petits cubes de 1 centimètre.

Dans
une assiette creuse mélanger les carottes, l’ananas, le chou râpé. Réserver.

Préparer la sauce en mixant moutarde, crème fraiche, oignon, jus de citron gingembre. N’oubliez pas l’assaisonnement ! Servir sans attendre.