Archives du mot-clé carotte

Carrot Cake

2014.09.12-carrotcake

Et voilà déjà la rentrée, l’été est derrière nous. Finis les piques-nique, les apéros, les barbecues, et la bronzette ! Bonjour boulot, métro, dodo (quoi que je ne suis vraiment pas à plaindre avec mon nouveau travail de pâtissière dans une grande maison à Paris) et bienvenue automne : citrouilles, feuilles mortes et carottes !

Pour ceux qui auraient abusé de rosé, et de chipolatas cet été j’ai pensé qu’un gâteau léger, sans huile et sans beurre (et sans reproche) serait le bienvenue non ?

On m’a offert, il y a quelques temps le livre de Christophe Michalak « Le gâteau de mes rêves », et je l’avoue mis à part le cheescake, et les cupcakes, je n’avais pas testé d’autre recette. Le carrot cake et sa jolie petite présentation m’ont tapés dans l’œil.

2014.09.12-carrotcake4

Je me suis donc mis aux fourneaux. Mais le résultat ne m’a pas plus. Texture trop proche du flan, et trop gras. Du coup je me suis rabattue sur ma recette fétiche, en gardant la présentation du champion du monde, qui est canon !

 2014.09.12-carrotcake3

Ingrédients (Pour 8 pièces) :
- 60 g de beurre doux mou
- 70 g de sucre blond
- 1/2 cuiller à café de quatre-épices
- 1/2 cuiller à café de cannelle en poudre
- 2 œufs
- 135 g de farine spéciale gâteaux avec levure intégrée
- 35 g de poudre d’amandes
- 65 g d’amandes hachées
- 15 g de cranberries
- 235 g de carottes râpées

Pour la crème fondante :
- 130 g de beurre mou
- 140 g de sucre glace
- 300 g de cream cheese
- 1/2 gousse de vanille

Pour le décor :
- 50 g de poudre de noix de coco
- Pâtes d’amande orange et verte pour le décor

Préparation :

Commencer par préparer le glaçage, mélanger, à l’aide d’un fouet : le beurre et le sucre, et la moitié des graines de vanille (aplatir avec le dos du couteau la gousse, l’ouvrir avec la pointe du couteau puis racler contre la planche la gousse pour en extraire les graines). Lorsque les grains de sucre sont bien intégré au beurre, ajouter le cream cheese. Fouetter jusqu’à ce que le mélange soit parfaitement homogène… pas plus ! Filmer et placer au frais.

Faire préchauffer le four à 160 °C.

Battre le beurre pour le rendre bien souple, en vous aidant d’un fouet. Ajouter le sucre et les épices et bien mélanger au beurre. Ajouter ensuite les œufs un par un, puis la farine et la poudre d’amandes. Terminer avec les carottes, les noix, et les cranberries. Faire cuire 25 minutes. (J’ai utilisé des moules en silicone en forme de demi-sphère)

Une fois les gâteaux refroidis, les tartiner de glaçage, les rouler dans la noix de coco puis remplir une poche à douille cannelée du glaçage au cream cheese et décorer le dessus des gâteaux. Achever la déco avec la carotte en pâte d’amandes.

2014.09.12-carrotcake2

Salade de papaye verte

2013

Dimanche dernier je me suis rendue dans le 13ème arondissement de Paris, dans le « CHINA TOWN » afin de faire un petit plein de produits et condiments asiatique et réaliser « Les brochettes du tigre qui pleure » que j’avais repéré sur le blog de ChinoisChezMoi un des candidats du Diner preque parfait (oui oui je ne regarde quasiment que la télé pour les émissions de cuisine !).

Dans un rayon j’ai repéré une papaye verte que j’ai immédiatement mis dans mon panier ! J’adore son goût ! Elle se prépare rapidement, est peu calorique, très rafraîchissanteet vous fait voyager en Asie ! Cela ressemble à un concombre/courge verte :

2013

Ingrédients (pour 4 personnes)

- 1 papaye verte
- 1 carotte
- 1 CS de coriandre fraiche ciselée
- 2 CS de cacahouètes

Pour la sauce :
- 1 citron vert
- 2 cuillères à soupe de sauce de poisson (nuoc nam – épiceries chinoises)
- 1/2 cuiller à café de sucre roux
- 1 gousse d’ail haché très finement
– piment (à votre goût)

Préparation :

Mélanger tous les ingrédients de la vinaigrette.

Peler et épépiner la papaye. La râper avec une grosse râpe ou la couper en julienne à la mandoline. Faire de même avec la carotte.

Servir avec la sauce, la coriandre ciselée, et les cacahouètes écrasées.

 

Bo-Bun de cupkilleuse

2012

Ce n’est sans doute pas la recette traditionnelle mais c’est ce qui se rapproche le plus de ce que j’ai pu déguster dans les restos viet de Paris, et de ce que je trouve le meilleur :)

Ingrédients

- 200 g de filet de bœuf
- curry en poudre
- 1 tige de citronnelle
- 2 gousses d’ail
- 3 cuillères à soupe de sauce soja
- 1 pointe de piment
- Sel, poivre
- 100 g de germes de soja
- 1 carotte
- 1/4 de concombre
- 2 oignons nouveaux
- 4 grandes feuilles de laitue
- 2 tiges de menthe fraîche
- 2 tiges de de coriandre fraîche
- 100 g de vermicelle de riz
- 1 cuiller à café d’huile de sésame
- 1 cuiller à soupe d’huile
- 1 cuiller à soupe de cacahuètes
- 2 nems (recette qui date un peu mais qui est sympa)
- 4 cuillers à soupe de sauce nuoc-mâm

Préparation

Découper le bœuf en très fines lamelles. Retirer les premières feuilles dures de la citronnelle puis la hacher. Hacher également l’ail. Mettre les morceaux dans un plat, et ajouter le curry, l’ail et le citronelle hachés, la sauce soja et une pointe de piment. Assaisonner, mélanger, filmer le plat et réserver au frais 30 minutes au moins.

Nettoyer, rincer puis égoutter et sécher les germes de soja. Peler la carotte et la râper à la grosse grille. Eplucher le concombre, le couper en deux dans la longueur, puis retirer les graines à l’aide d’une petite cuillère. Emincer en très fines lamelles. Laver et émincer en très fines lamelles l’oignon nouveau. Laver les feuilles de laitue, les sécher et les couper en lanières. Laver, sécher, effeuilleret ciselez grossièrement la menthe et la coriandre.

Porter une grande casserole d’eau à ébullition, couper le feu puis y plonger les vermicelles de riz pendant 3 ou 4 minutes (suivre les instructions inscrites sur le paquet). Rincer les vermicelles avec de l’eau bien froide pour stopper la cuisson. Bien égoutter, mettre dans un plat et verser dessus une cuiller à café d’huile de sésame. Bien mélanger.

Faire réchauffer les nems au four. Pendant ce temps, faire chauffer un peu d’huile d’arachide dans un wok et saisir la viande à feu très vif en la faisant sauter.

Répartir les légumes et les herbes dans deux belles assietes creuses, ajouter les vermicelles puis la viande et les nems coupés en deux. Arroser de sauce nuoc-mâm et saupoudrer de cacahuètes grossièrement écrasées. Servir aussitôt.

Cupcakes à la carotte et aux noix de pécan – topping au cream cheese

2012

J’ai reçu dans mon panier de Bio Culture – Les paniers bio, de jolies carottes. Pour changer des carottes vichy, glacées, ou râpées en salade, j’ai eu envie de les cuisiner en version sucrée !

Vous avez du mal à imaginer des carottes dans un gâteau ? Cette recette va vous convaincre du contraire. Ces cupcakes sont inspirés du célèbre carrot-cake. Il s’agit d’un gâteau anglo-saxon, parfumé à la cannelle qui « étonne » toujours au premier abord, ceux qui n’y ont jamais goûté. Sitôt la première bouchée avalée c’est oublié ! Ce gâteau est si moelleux et si délicieux que je ne vous dirais qu’un mot : « testez ». Oui aux légumes en version sucrée !

Ingrédients : (pour 6 gros cupcakes)
Pour la pâte à gâteau :
- 40 g de beurre bien mou
- 70 g de sucre roux
- 1 gros œuf
- 85 g de farine spéciale gâteaux (avec levure intégrée)
- 1 pincée de sel
- 1 cuiller à café de cannelle
- 80 g de carottes râpées très finement de chez Bio Culture – Les paniers bio
- 1 cuiller à café de zestes d’oranges et de citron très finement hachés
- 30 g de noix de pécan hachées

Pour le glaçage (topping) :
- 75 g de fromage frais (du cream cheese Philadelphia ou de mascarpone)
- 125 de crème fraîche liquide 30 % de MG
- 50 g de sucre glace

Pour la décoration :
- 40 g de de noix de pécan hachées
- pâte d’amande orange + pâte d’amande verte (ou pâte à sucre)

Préparation

Avec de la pâte d’amande orange et de la pâte d’amande verte : préparer des mini carottes pour décorer vos cupcakes ! Réserver.

Monter la crème liquide en chantilly en vous aidant d’un fouet électrique. Lorsque la crème est montée ajouter petit à petit le sucre glace puis ajouter le mascarpone et battre jusqu’à obtenir une texture ferme. Filmer et placer au frais.

Dans un grand cul de poule détendre le beurre, ajouter le sucre roux et bien mélanger sans monter l’appareil. Ajouter l’œuf et mélanger. Tamiser la farine, et l’ajouter au mélange précédent, ainsi que la cannelle en poudre, et une pincée de sel. Intégrer les carottes râpées, les zestes, et les noix de pécan hachées. Remplir les caissettes à cupcakes de pâte jusqu’au 2/3. Enfourner à mi-hauteur et laissez cuire pour 25 à 30 minutes à 180° (four préchauffé).

Attendre 10 minutes avant de retirer les cupcakes du moule. Les poser sur une grille pour qu’ils finissent de refroidir.
Une fois les gâteaux refroidis, remplir une poche à douille cannelée et décorer le dessus des cupcakes avec le topping. Décorer avec des petites carottes façonnées en pâte d’amande ou en pâte à sucre, sinon prenez des décorations toutes prêtes, et des noix de pécans hachées. Autre solution : des zestes de citron confit, ou des morceaux de carottes !
Tamiser la farine, et l’ajouter au mélange précédent, ainsi que la cannelle en poudre, et une pincée de sel. Intégrer les carottes râpées, les zestes, et les noix de pécan hachées.  

Remplir les caissettes à cupcakes de pâte jusqu’au 2/3. Enfourner à mi-hauteur et laissez cuire pour 25 à 30 minutes à 180° (four préchauffé).
Attendre 10 minutes avant de retirer les cupcakes du moule. Les poser sur une grille pour qu’ils finissent de refroidir.
Une fois les gâteaux refroidis, remplir une poche à douille cannelée et décorer le dessus des cupcakes avec le topping. Décorer avec des petites carottes façonnées en pâte d’amande ou en pâte à sucre, sinon prenez des décorations toutes prêtes, et des noix de pécans hachées. Autre solution : des zestes de citron confit, ou des morceaux de carottes !

Wok de canard aux 3 carottes (en essayant cette fois de faire une jolie présentation)

26

Souvenez-vous lors de l’épreuve terre-mer de Masterchef, je me suis retrouvée avec les ingrédients d’Olivier à savoir du veau, des moules, des carottes, aubergines, coriandre. J’ai imaginé alors une recette de wok terre mer avec un beurre blanc au moules. Le jury, bien que séduit par le goût, m’a reproché ma présentation. Comment présenter un wok harmonieusement ??? C’est difficile n’est-ce pas ?

Cela ne m’a pas retiré l’envie de cuisiner au wok. J’adore cette méthode de cuisson qui permet de cuire très rapidement et garder toutes les textures et saveurs des ingrédients ! Aujourd’hui je vous propose de travailler avec de belles carottes de couleurs différentes : des carottes oranges, jaunes et pourpres que vous aller tailler en batonnets et cuire au wok, vous les accompagnerez de morceaux de canard en aiguillettes glacés au jus de pommes, avec des graines de sésame, et un peu de coriandre fraiche. Un plat simple rapide et très goutu !!! Parfait après une journée épuisante de boulot !

Ingrédients : (pour 4 personnes)

- 1 cuiller à soupe d’huile neutre
- 3 oignons nouveaux (ou cives)
- 2 carottes oranges
- 2 carottes jaunes
- 2 carottes pourpres
- 1/4 de concombre
- 1 magret de canard
- 20 cl de jus de pomme
- 25 g de graines de sésame + 1 cuiller à soupe d’huile de sésame
- 3 cuillers à soupe de coriandre fraîche hachée

 

Préparation :

Emincer l’oignon nouveau. Peler les carottes et les tailler en bâtonnets. Peler le concombre et le tailler en bâtonnets également.

Retirer les parties nerveuses du canard, le dégraisser, et découper en aiguilettes de 0,5 cm d’épaisseur.

Faire chauffer l’huile dans le wok. Lorsqu’elle est bien chaude y faire revenir les oignons nouveaux avec une pincée de sel. Ajouter les carottes, faire revenir rapidement et mouiller avec l’équivalent d’un verre d’eau. Cuire à feu vif tout en remuant constamment. Lorsque le liquide s’est totalement évaporée, débarasser les carottes.

Dans une petite poele faire torréfier les graines de sésame. Réserver.

Dans le wok, faire dorer le canard. Arroser de jus de pomme et faire réduire pour obtenir un jus sirupeux. 

Ajouter les carottes précuites, le concombre, l’huile de sésame, faire réchauffer rapidement, rectifier l’assaisonnement et dresser harmonieusement dans une belle assiette creuse. Saupoudrer de coriandre fraiche hachée et de graines de sésame !

 

Terrine de queue de boeuf aux carottes et navets nouveaux, sauce gribiche

2011

Aujourd’hui je me la joue old school j’ai failli sortir les assietes en porcelaines avec des fleurs de lys bleus ! Une recette de mamie certes mais une recette délicieuse de terinne à manger avec une sauce gribiche, du pain de campagne grillé et un bon vin ! La vie c’est simple !

Ingrédients : (pour 10 personnes)

- 250 g de carottes
- 1 poireau
- 1 branche de céleri
- 1 gros bouquet garni (persil, laurier, thym)
- 1,5 kg de queue de bœuf coupées en tronçons (demandez à votre boucher)
- 1 pied de veau d’Aveyron
- 1 oignon piqué d’un clou de girofle
- 1 cuiller à café de graines de coriandre
- 5 grains de poivre noir
- 1 cuiller à café de gros sel
- 75 cl de vin rouge
- 1/2 botte de navets nouveaux (150 g de navets)
- 1/2 botte de carottes nouvelles (150 g de carottes)
- ½ botte de persil plat
- 10 g de beurre
- 2 échalottes
- 1 pincée de 4 épices

Pour la sauce gribiche :
- 2 jaunes d’oeufs durs fraichement cuits
- 1 cuiller à soupe de moutarde forte
- 1 cuiller à soupe de vinaigre
- huile neutre (j’ai mis de l’isio 4)
- 3 cuillers à soupe de persil hâché
- 3 cuillers à soupe de ciboulette
- 1 cuiller à soupe de câpres hachés
- 1 cuiller à soupe de cornichons hachés
- 1 blanc d’oeuf dur fraichement cuit en julienne

Préparation :

Préparer la garniture aromatique : éplucher et laver tous les légumes. Tronçonner les carottes, le poireau, et le céleri.  Confectionner le bouquet garni avec les tiges de persil, le thym, le laurier,  et les feuilles de céleri.

Couper les queues de bœuf en morceaux, le pied de veau en deux. Déposer les morceaux dans une marmite, couvrir d’eau, porter à ébullition, et blanchir la viande pendant 3 à 4 minutes. Écumer au fur et à mesure. Égoutter les morceaux, et rincer rapidement à l’eau courante, jeter l’eau de cuisson, rincer la cocotte et essuyer avec un papier absorbant.

Déposer les légumes de la garniture aromatique, un oignon piqué d’un clous de girofle, le bouquet garni, et les morceaux de viandes dans la cocotte. Ajouter le gros sel les graines de coriandre et les grains de poivre. Verser le vin rouge et compléter avec de l’eau froide à hauteur. Mettre la cocotte sur le feu, porter à ébullition et écumer si nécessaire, baisser le feu puis laisser mijoter à couvert pendant 3h30 à 4h très doucement.

Couper les fanes des carottes, les éplucher, les tailler en petits dès. Les cuire « à l’anglaise » (dans un grand volume d’eau bouillante salée). Vérifier la cuisson des carottes avec un couteau : lorsqu’elle sont cuites le couteau s’enfonce facilement. Les rafraîchir dans l’eau glacée, les égoutter sur du papier absorbant, réserver.

Couper les fanes des navets et bien retirer la peau (pour éviter l’amertume). Mettre de l’eau à bouillir dans une casserole, lorsqu’elle est frémissante mettre les navets à cuire. Vérifier la cuisson avec un couteau. Rafraîchir, égoutter sur du papier absorbant, réserver.

Une fois la chair des queues de bœuf cuite, la retirer de la marmite et l’effilocher encore chaude. Jeter les morceaux de pied de veau et la garniture aromatique. Filtrer le bouillon et le laisser refroidir.

Ciseler le persil plat, l’incorporer aux queues décortiquées, réserver.

Dans une casserole, faire suer 2 échalottes émincés pendant quelques minutes avec du beurre et une pincée de sel. Ajouter le bouillon de cuisson et le quatre-épices. Saler, poivrer. Réduire aux trois quarts.

Filmer l’intérieur de la terrine. La garnir avec une première couche de queues de bœuf. Verser un peu de fond de cuisson réduit. Déposer une couche de navets en dès, et une couche de viande et couvrir avec du fond de cuisson. Déposer une couche de carottes en dès, et une couche de viande et couvrir avec du fond de cuisson. Filmer la terrine. Après refroidissement placer au réfrigérateur minimum 24 heures. Servir avec une sauce gribiche et : de la salade verte ou des poireaux vinaigrette, des lentilles vinaigrette, du pain de campagne…

Mini Cupcakes à la carotte et à la cannelle

2011

Bonjour les amis ! Cela fait une eternité que je n’avais pas cuisiné la carotte en sucrée. Vous souvenez-vous de mes muffins à la carottes ? Je reviens cette fois et je frappe encore plus fort avec des cupcakes à la carotte et à la cannelle ! C’est très simple : une base de gâteau légère et parfumée à la noix de coco et aux carottes, et un glacage tout aussi léger au cream cheese, le tout réchauffé délicatement par de la cannelle, du 4 épices, du gingembre… Je vois que cela vous tente, alors sans plus attendre place à la cuisine !

Si vous êtes fans de cupcakes, et que vous habitez Paris, je vous recommande la visite du blog de Elo qui a dressé une magnifique carte de toutes les boutiques de cupcakes de Paris ici !

carteparis

De mon côté je reste fidèle à ma cupcakerie de quartier que j’adore : Scarlett’s Bakery 15 Rue Léon Frot 75011 Paris. Non seulement les cupcakes sont une tuerie mais en plus les propriétaires sont charmants ! Je pourrais faire le poirier sur 50 mètres en pleine rue pour l’un de leur cupcakes au spéculoos… le meilleur ! Scarlett’s Bakery propose plus de vingt parfums de cupcakes différents en gros ou en mini : Crème de Marrons, Praliné, Caramel au Beurre Salé, Tiramisu, Pistache, Cappuccino, Citron Meringué, Cookie, Violette, Carotte, Bonbon Fraise, Pâte à tartiner Nut***a, etc… et aussi des cheescakes au vrai CREAM CHEESE, des cookies et des brownie de folie ! Plus d’informations sur le blog de Scarlett’s Bakery sur le site web de Scarlette’s Bakery ou le Facebook de Scarlett’s Bakery.

http://a21.idata.over-blog.com/3/95/98/53/Logo-Scarlett-s-Bakery.png

Ingrédients : (pour 24 mini-cupcakes)

Pour les cupcakes :
- 150 g de beurre bien mou
- 150 g de sucre extra fin
- 50 g de noix de coco râpé
- 250 g de carottes râpées
- 2 oeufs moyens
- 200 g de farine
- 1 cuiller à café de levure chimique
- 1 pincée de sel
- 1 cuillère à café de cannelle
- 1 cuillère à café d’épices à pain d’épices (cannelle, coriandre, gingembre, clous de girofle, muscade, cumin)
- 1 cuiller à soupe de zeste de citron
- 2 cuillères à soupe de lait fermenté

Pour le glaçage :
- 100g de cream cheese ou de mascarpone
- 50 g de beurre mou
- 50 g de sucre glace
- une cuiller à soupe de gingembre frais hachée très finement

Préparation :

Commencer par préparer le glaçage, mélanger, à l’aide d’un fouet : le fromage frais, le sucre, le beurre et le gingembre. Le mélange doit être parfaitement homogène.

Filmer et placer au frais.

Préparer les cupcakes : Commencer par faire préchauffer le four à 170 °C. Chemiser le moule à cupcakes avec des caissettes en papier.

Battre le beurre mou pour le rendre bien souple. Ajouter le sucre et bien le mélanger au beurre, pour le dissoudre. Ajouter ensuite la noix de coco râpée, les carottes râpées, les zestes de citron, puis les œufs un par un, enfin la farine et la levure, les épices. Si la pâte vous semble trop épaisse ajouter un peu de lait fermenté. La pâte doit être lisse et homogène.

Remplir les caissettes à cupcakes de pâte jusqu’au 2/3. Enfourner à mi-hauteur et laissez cuire pendant environ 18 minutes pour des mini cupcakes et 20-25 minutes pour des classiques. Attendre 10 minutes avant de retirer les cupcakes du moule. Les poser sur une grille pour qu’ils finissent de refroidir.

Une fois les gâteaux refroidis, remplir une poche à douille cannelée et décorer le dessus des cupcakes. Décorer éventuellement avec de la carottes, ou des zestes de citron confit !

Carottes jaunes glacées à la coriandre

2011

Je suis passée hier matin par le stand du maraicher Joël Thiebault, sur le marché de la rue Gros à Paris (16ème) (présent le mardi matin) et j’ai craqué sur de jolies carottes jaunes parmi un choix très varié et surprenant de légumes : chou fleur blanc et violet, betteraves oranges, navets jaunes, carottes jaunes, blanches, rouges, noires, tompinambours, panais…

Depuis 30 ans, Joël Thiebault travaille dans le respect de la nature et des saisons. Il prône aussi le fait que manger sain et local ne rime pas avec monotonie. Il se renouvelle sans cesse, en faisant découvrir à ses clients, au fil des saisons, des espèces oubliées ou des variétés nouvelles de légumes.

Ce producteur de Carrière sur Seine cultive de très beaux légumes mais aussi une jolie clientèle de grands chefs parisiens (Hélène Darroze, Jean François Piège, Pierre Gagraine, Pascal Barbot et même de temps en temps Alain Passard !).

Si vous êtes interessé, sachez que Joël Thiebault est aussi présent le mercredi matin sur le marché du président Wilson entre la rue Debrousse et la Place Iéna, ou sur le site www.tousprimeurs.com (pas encore testé).

Hier soir j’ai donc imaginé cette recette pour mettre à l’honneur ces jolies carottes jaunes…

La carotte jaune est l’ancêtre de la carotte. Cette variété ancienne très tendre présente une chair particulièrement fondante après cuisson. Cependant, elle est moins douce et se prépare toujours cuite. Elle reste néanmoins juteuse et sucrée ! Comme je voulais garder la couleur des carottes, j’ai réalisé « une cuisson par glacage » et pour équilibrer ce plat j’ai utilisé un peu de miel, de jus d’orange et de la coriandre. Le goût est merveilleux. Je vous laisse essayer au plus vite.

Ingrédients (pour 2 personnes) :

- 3 carottes (soit 375 g)
- 15 g de beurre
- 1 cuillère à café de miel
- 7 cl de bouillon de légumes
- le jus d’une demi orange
- un petit bouquet de coriandre fraiche
- sel et poivre

Préparation :

Couper les deux extrémités des carottes avec un couteau. Oter le collet vert si nécessaire. Puis les éplucher à l’aide d’un économe. Laver soigneusement les carottes et égoutter immédiatement.

Les tourner : Tailler les carottes en tronçons réguliers de 3 à 4 cm environ. Puis, selon le diamètre de la carotte, partager les tronçons en deux, trois ou quatre.  Enfin tourner les quartiers de tronçon (oter le coeur en premier si nécessaire) en donnant une forme arrondie, oblongue et régulière, à l’aide d’un petit couteau. (Garder les chutes pour une autre recette.)

Mettre les carottes tournées dans une sauteuse avec le beurre, ajouter le miel, saler, poivrer, et mouiller à hauteur avec le bouillon refroidi. Recouvrir avec une feuille de papier sulfurisé percée d’une petite cheminée au milieu. Laisser cuire à feu moyen pendant 7 à 10 minutes.

Retirer la feuille de papier sulfurisé. Si il reste un peu d’eau, continuer la cuisson jusqu’à ce qu’elle soit évaporée. Veiller cependant à garder les carottes un peu croquantes et sans coloration.

Déglacer avec le jus d’orange et parsemer de coriandre ciselée. Servir tout de suite.

Boeuf bourguignon à l’ancienne

2011

Après la blanquette de veau, je me lance dans une autre recette typiquement Française : le bœuf Bourguignon.

Ce plat me rappelle des souvenirs d’autonome et d’hiver de mon enfance… l’odeur de la viande qui mijote doucement, longtemps, et la famille réunit autour d’un plat unique, simple, et convivial.

Je pense au bœuf Bourguignon de Yves Camdeborde qui avait donné du fil à retordre aux candidats de Masterchef (saison 1 sur TF1) qui devaient dresser la liste des 23 ingrédients de sa recette juste en la goutant ! Je me suis amusée à regarder la différence entre sa recette et la recette « classique »… Le chef ajoute notamment du gingembre, du paprika, de la noix de muscade, du  chocolat noir à 70% et des tomates pelées. A tester une prochaine fois ! La recette est en ligne ici sur le site de Masterchef France !

Enfin, le bourguignon me rappelle l’excellent moment que j’ai passé devant le film « The Julie/Julia Project » qui retrace l’histoire vraie de Julie Powell qui en 2002 s’est lancé dans le projet « Julie / Julia » : un blog décrivant sa tentative de cuisiner toutes les recettes de la célèbre cuisinière Julia Child (Julia Child ’s Mastering the Art of French Cooking) en un an (365 jours 524 recettes).. Découvrez la recette de boeuf bourguignon de Julia Child publiée sur son blog le 11 décembre 2002.

La préparation de ce bœuf bourguignon, nécessite de faire mariner la viande dans le vin rouge au moins 3 heures (on appelle cela une « marinade crue »). Si vous avez le temps, essayez de faire mariner la viande la veille, toute une nuit, pour qu’elle soit encore plus moelleuse et parfumée.

Concernant la cuisson le four est conseillé pour cuire doucement la viande et pour qu’elle soit plus tendre !

Ingrédients : (pour 8 personnes)

- 1,2 kg de viande bœuf (joue de bœuf de préférence, ou joue et collier, ou paleron)
- 2 carottes (soit 150 g)
- 5 échalotes (soit 125 g)
- 1 petit oignon (soit 75g)
- 3 clous de girofle
- 1 bouquet garni (laurier, thym, persil, céleri)
- 60 cl de de vin rouge (Bourgogne)
- 5 grains de poivre
- 2 gousses d’ail
- le zeste d’une orange
- 185 g de poitrine de porc (ou de lardons)
- 60 cl d’eau
- 1 cube de bouillon de bœuf
- sel, poivre
- 2 cuillères à soupe de farine
- 1 cuiller à café de concentré de tomates
- 18 oignons grelot (soit 185g)
- une cuiller à soupe de sucre semoule
- 1 noisette de beurre
- 185 g de champignons de Paris
- 10 g de beurre
- le jus d’un demi citron
- 1 cuiller à soupe de persil haché

Préparation :

La veille : détailler la viande en gros cubes de 2 cm de côté environ (soit 50 g par morceau). Éplucher, laver et émincer finement les carottes en rondelles. Éplucher, laver et émincer les échalotes. Peler l’oignon et y planter les clous de girofles. Préparer le bouquet garni. Placer le tout dans un grand saladier : la moitié de la garniture aromatique émincée, la viande, puis le reste de la garniture aromatique, le vin, le bouquet garni, les grains de poivre, deux gousses d’ail écrasées et les zestes d’une orange. Ajouter de l’eau pour que toute la viande soit recouverte si besoin. Recouvrir d’un film plastique ou d’un couvercle hermétique et mettre au frais pour 3 heures minimum (toute une nuit si possible). Retourner deux ou trois fois la viande dans sa marinade.

Le jour même : égoutter la viande dans une passoire, garder le jus de la marinade, le filtrer, puis éponger soigneusement les morceaux de viande. Égoutter les carottes, les échalotes, l’ail, l’oignon piqué de clou de girofle, le poivre en grain et le bouquet garni. Jeter les zestes d’oranges. Réserver.

Préchauffer le four a 230°.

Préparer le bouillon avec le cube de bœuf et 60 cl d’eau. Dans une
casserole chauffer le vin et le faire flamber. Lorsqu’il n’y a plus de
flamme ajouter le bouillon, saler, poivrer. Laisser réduire de moitié, à
feu moyen.

Détailler la poitrine de porc en lardons. Les mettre dans une casserole et recouvrir d’eau froide. Portez à ébullition à feu vif pendant 3 minutes afin de blanchir les lardons. Écumer la graisse qui remonte en surface au fur et à mesure. Égoutter les lardons, les rincer sous l’eau froide, et jeter l’eau de cuisson. Mettre ensuite les lardons à dorer dans une marmite allant au four (le creuset par exemple). Retirer les lardons de la cocotte et les déposer sur du papier absorbant. Réserver. Garder la graisse de fonte des lardons dans la marmite.
Faire dorer la viande sur toutes ses faces dans cette graisse. Ajouter les carottes, et les échalotes de la marinade. Laisser suer pendant 10 minutes.

Saupoudrer la viande de farine. Bien enduire les morceaux. Singer la viande : enfourner la cocotte dans le four chauffé à 230° pendant 4 minutes pour torréfier la farine. Sortir la cocotte, remuer la viande et la remettre sur le feu, baisser la température du four à 150°. Mouiller avec le vin rouge flambé et bien mélanger. Ajouter le bouquet garni, les grains de poivre, et l’ail de la marinade. Ajouter également une cuiller à café de concentré de tomates. Mettre la marmite couverte au four à 150 ° pendant 4 heures. Surveiller attentivement la réduction de la sauce et remuer de temps en temps pendant la cuisson. (Si vous êtes pressé vous pouvez cuire le bœuf 2 heures à 180°).

Glacer à brun les petits oignons : Éplucher puis laver les oignons grelots et les déposer dans une casserole. Mouiller avec de l’eau froide à hauteur. Ajouter une pincée de sel, du poivre, une cuiller a soupe de sucre semoule et une noisette de beurre. Porter à ébullition. Recouvrir avec une feuille de papier sulfurisé percée d’un petit trou au centre. Baisser le feu et cuire jusqu’à ce que l’eau de cuisson se soit complètement évaporée. Les oignons doivent tout juste commencer à caraméliser. Réserver.

Nettoyer les champignons, puis
les faire cuire doucement dans une sauteuse pendant 6-7
minutes environ, avec 10 g de beurre, le
jus d’un demi citron, et un verre d’eau. Réserver.

Sortir la marmite du four et retirer le bouquet garni, l’oignon piqué de clou de girofle et l’ail. Dégraisser à l’aide d’une écumoire. Placer les morceaux de viande dans une sauteuse et réserver au chaud. Récupérer le bouillon et le faire réduire si nécessaire. Passer le bouillon au chinois. Récupérer les carottes et les échalotes.

Dans la sauteuse ajouter les lardons, les oignons grelots, les champignons, les carottes, les échalotes et couvrir de sauce. Laisser mijoter quelques minutes et servir. Saupoudrer de persil. Déguster avec des pommes de terres vapeur ou de la purée maison !

Coleslaw allégé

2011

Le Coleslaw est une de salade de choux blanc, carottes et d’oignons
crus et râpés, agrémenté de de sucre et de sel, de mayonnaise ou de
vinaigre. Bien que ce plat soit à l’origine américain les Anglais
consomment très régulièrement cette salade.

Le coleslaw accompagne parfaitement les barbecues, les viandes froides (poulet, roti, rosbiff) et le saumon fumé (bagels…).

Personnellement j’adore le coleslaw ! C’est une salade colorée et
croquante… En plus c’est l’occasion de manger des crudités, ce qui
est bon pour la santé, n’est ce pas ? Attention tout de même à la
quantité de sauce qui est calorique !

Pendant longtemps, j’ai utilisé de la moutarde de Dijon pour faire ma
sauce et je ne retrouvais pas le goût du coleslaw anglo saxon. Cette
erreur est aujourd’hui réparée. Il suffit d’utiliser une moutarde douce
faite à partir de graines de moutarde, et non de graines de moutarde
brune. Une moutarde Anglaise ou  Américaine conviennent très bien !

J’ai allégé la recette authentique du coleslaw qui necessite beaucoup
d’huile et de mayonnaise. Mais si vous ne surveillez pas trop votre
ligne je vous recommande la lecture de cet article sur le site dansmacuizine.com

Pour les amateurs de chou blanc, je vous recommande de tester une
salade de chou avec du speck, du cumin et un assaisonnement légèrement
acidulé ! C’est délicieux !

Ingrédients : (pour 4 personnes)

- 1/4 de chou blanc (soit, une fois trié 300 g)
- 2 grosses carottes (une fois épluchées : 250 g environ)
- 1 oignon
- 1 pomme granny-smith et quelques gouttes de citron (facultatif)
- 3 cuillères à soupe de yaourt velouté nature
- 3 cuillères à soupe de mayonnaise anglo-saxonne maison

Mayonaise anglo-saxonne maison :
- 1 jaune d’œuf
- 1 cuiller à café de moutarde anglaise
- 1 cuillère à soupe de vinaigre blanc
- sel, poivre
- 15 cl d’huile de colza
- 3 cuiller à soupe d’eau très chaude
- 1 cuillère à soupe de miel

Préparation :

Préparer la mayonnaise : commencer par faire bouillir l’eau qui va assurer la cohésion de la sauce. Réserver.
Dans un grand bol et en vous aidant d’un fouet détendre le jaune, avec
le vinaigre, la moutarde, le sel, et le poivre. Ajouter l’huile goutte
à goutte pour commencer, et bien mélanger. Lorsque la mayonnaise
commence à prendre : laisser couler l’huile en petit filet dans la
sauce, tout en continuant de fouetter. Ajouter l’eau bouillante puis le
miel et mélanger. Gouter et rectifier éventuellement l’assaisonnement.
Filmer et réserver au frais.

Couper le trognon du chou avec un gros couteau éminceur et retirer les
feuilles qui pourraient être abimées. Tailler le talon pour bien
éliminer le reste du trognon et la base des grosses nervures des
feuilles qui ne sont pas très savoureuses. Déposer le quartier de chou
dans un grand saladier rempli d’eau vinaigrée et laisser tremper
pendant une vingtaine de minutes. Rincer ensuite le chou, égoutter,
puis réserver au frais.

Couper les deux extrémités des carottes, les peler et les laver.

Râper finement les carottes, couper le chou en fine julienne. Peler et
émincer l’oignon. Au dernier moment peler, épépiner et râper la pomme,
pour éviter qu’elle ne s’oxyde verser dessus quelques gouttes de citron.

Mélanger le chou, les carottes, l’oignon et la pomme dans un grand saladier.

Verser l’équivalent de 3 cuillers à soupe de mayonnaise, et 3 cuillers
à soupe de yaourt sur la salade, bien mélanger, et placer le coleslaw
au réfrigérateur durant 30 minutes. Servir bien frais mais sans
attendre plus longtemps.