Archives du mot-clé cacahouète

Poulet sauce satay facile simple rapide

emilie_charignon_pouletsaté--2Si vous avez déjà goûté à la cuisine thaï, vous connaissez sûrement les brochettes de poulet sauce satay (ou saté). Celles de STREET Bangkok Local Food à Paris sont à tomber par terre. J’aimerais bien me faire aussi petite qu’une souris, et voir leur recette.

Aujourd’hui je vous propose une version en plat ultra simple et rapide à faire, sans marinade. Ce poulet satay c’est en fait une sauce à base de cacahouètes (ou cacahuètes) et de lait de coco, arrosé avec amour de coriandre fraiche et d’un filet de jus de citron vert.

Ce poulet est une tueurie : je vous aurais prévenu ! Et rien ne vous empêche de faire comme dans resto ou food truck préféré et la servir en brochettes et/ou faire mariner votre viande et servir votre sauce à part :)

Ingrédients : (Pour deux personnes)

- 1 cuiller à soupe d’huile d’arachide
- 2 beaux blancs de poulet
- un petit oignon jaune
- 1 petit pouce de galanga (ou gingembre frais)
- 1 pincée de curcuma
- 1 pincée de sel
- 10 cl de lait de coco
- 1 cuiller à soupe de sauce satay
- 3 cuillers à soupe de cacahuètes pilées
- coriandre fraiche (à votre convenance)
- 1/2 citron vert

emilie_charignon_pouletsaté-
Merci Damien pour les photos

 Préparation :

Découper les blancs de poulet en petits morceaux. Les faire revenir ensuite 10-15 min dans une poêle, dans l’huile chaude. Pendant ce temps-là, peler l’oignon et le couper en rondelle. Peler et couper le gingembre. Les ajouter au poulet et faire revenir le tout tranquillement. Lorsque l’oignon est translucide ajouter le lait de coco, et la sauce satay. Baisser le feu et laisser mijoter 5-10 mn jusqu’à ce que le poulet soit cuit. Servir avec du riz blanc thaï ou du riz gluant en arrosant avec gourmandise de coriandre fraîche hachée et d’un filet de jus de citron vert.

Snickers fait maison, au crémeux caramel et caramel coulant

Bonjour à tous, je suis de retour et aujourd’hui je vous propose une petite tuerie gustative qui fera plaisir aux petits et aux grands enfants. Il s’agit de la version fait maison des célèbres barres chocolatées aux cacahuètes ! Je l’ai ai préparé avec une pâte sablée, un crémeux caramel, du caramel coulant, et un enrobage en chocolat. La recette est un peu longue à réaliser mais le résultat est vraiment à la hauteur. Les barres se se conservent très bien plusieurs jours au frais.

J’ai été peu active sur mon blog et ma page facebook ces derniers temps, très prise par mon travail je m’en excuse !

Ingrédients :
Pâte sablée :
- 250 g de farine
- 125 g de beurre
- 70 g de sucre glace
- 1 jaune d’œuf
- 5 cl de lait

Crémeux caramel :
- 70 g de sucre semoule
- 215 g de lait entier
- 30 g de jaunes d’œufs
- 15 g maïzena
- 100 g beurre
- 1 pincée de fleur de sel
- 1 feuille de gélatine

Caramel coulant :
- 50 g de glucose
- 125 g de sucre
- 10 cl de crème liquide

Et pour le reste :
- 100 g de cacahuètes non salées
- 500 g de chocolat spécial pâtisserie (on utilisera pas tout, mais il faut minimum ce poids là pour réussir à tempérer le chocolat).
- 1 moule en silicone rectangulaire

Préparation :

Commencer par la pâte sablée : blanchir le jaune avec le sucre et détendre avec un peu de lait.  Couper le beurre en dès. Sur un plan de travail bien propre écraser le beurre, la farine et le sel ensemble en frottant légèrement les mains. Une fois que le beurre enrobe bien la farine, disposer le sablage en fontaine. Verser au centre le mélange sucre + œuf + lait. Incorporer rapidement le tout en évitant de travailler trop la pâte. Fraiser jusqu’à obtention de l’amalgame et former la boule. Laisser reposer 30 minutes au frais.

 Abaisser la pâte. Foncer des moules rectangulaires. Et cuire 10 à 15 minutes. Réserver.

Pour le crémeux caramel : commencer par réaliser un caramel à sec. Faire chauffer le sucre semoule dans une casserole à bords hauts. En même temps, faire bouillir le lait dans une autre casserole. Lorsque le caramel prend une belle couleur dorée verser le lait chaud petit à petit sur le caramel. Laisser chauffer en mélangeant de temps à en temps jusqu’à ce que le caramel soit bien dissous.
Mélanger le jaune avec la maïzena. Verser la préparation lait-caramel frémissante sur le mélange jaune-maïzena, puis reverser dans la casserole et porter à ébullition pendant 2 minutes sans cesser de mélanger, jusqu’à obtenir la texture d’une crème pâtissière. Faire tremper la gélatine dans de l’eau froide. Bien l’essorer et l’ajouter à la crème.
Laisser la crème refroidir à 40°C, puis ajouter le sel et le beurre en plusieurs fois tout en mixant à l’aide d’un mixeur plongeant.
Laisser refroidir, filmer la préparation et la placer au frais.

Commencer le montage : Mettre le crémeux caramel dans une poche à douille et le pocher sur la pâte sablée cuite, directement dans les alvéoles du moule. Parsemer de cacahouètes. Mettre le tout à prendre au congélateur.

Pour le caramel : dans une casserole à bords hauts, mettre le glucose, le sucre et l’eau et faire fondre à feu doux. Maintenir les petits bouillons jusqu’à obtenir un caramel bien doré. En même temps, faire bouillir la crème dans une autre casserole. Lorsque le caramel prend une belle couleur verser la crème chaud petit à petit sur le caramel. Laisser chauffer en mélangeant de temps à en temps jusqu’à ce que le caramel soit bien dissous. Laisser refroidir puis utiliser le caramel pour napper les snickers. Remettre au congélateur, pour bien que cela prenne.

Tempérer le chocolat : préparer un bain marie. Râper ou couper le chocolat en tout petits morceaux et le mettre à fondre doucement. Lorsqu’il est au 2/3 fondu, le retirer du feu, et mélanger à l’aide d’une spatule. Le chocolat ne doit pas dépasser les 50 à 55°. Le laisser ensuite refroidir pour atteindre une température de 27/28°. La baisse est assez lente : armez vous de patience ! Remuer le chocolat de temps en temps. Pour aller plus vite placer votre récipient de chocolat dans un autre récipient rempli de glaçons. Lorsque le chocolat est refroidi, le remettre au bain-marie pour le remonter à une température de 30/32°. Une fois votre chocolat tempéré, pour le travailler il faut le maintenir entre 30 et 32°.

Tremper les snickers un à un dans le chocolat en tapotant bien pour enlever l’excédent. Vous pouvez vous aider d’un pique à brochette. Déposer au fur et à mesure les barres chocolatées sur une feuille de papier sulfurisée. Laisser cristalliser à l’air libre. Puis conserver au frais.