Archives du mot-clé ail

Crumble de tomates cerises jaunes et rouges au gingembre frais

11

Avez-vous déjà testé le doux mariage du gingembre et de la tomate ? C’est mon ami Tuyen rencontrés lors des castings de l’émission Masterchef, qui m’a fait découvrir cette jolie alliance ! J’en suis folle ! Du coup j’ai imaginé cette recette de petite entrée… légère et toute délicate !

Pourquoi des tomates cerises ? Le goût pardi ! Elles sont plus fermes et plus parfumées ! Et l’avantage c’est que vous n’aurez pas besoin d’émonder les tomates (peler). Quand au gingembre n’hésitez pas une seule seconde prenez du frais ! Vous en trouverez au rayon fruit exotiques de votre supermarché, ou chez votre primeur. L’équivalent d’une noisette suffit pour cette recette ! Et là encore c’est une question de goût ! Il n’y a pas de comparaison possible entre un produit frais et en poudre ! Votre liste de petites courses est simple ! Vous êtes prêts ? C’est parti !

En saison réalisez cette recette avec des tomates bio ou des tomates du jardins emondées, c’est topissime ! Les tomates passées au four développent tous leurs arômes et le croustillant du crumble les accompagne parfaitement !

Ingrédients (pour 4 personnes) :
- une barquette de 250 g de tomates cerises rouges et jaunes
- 1 gousse d’ail
- 10 g de gingembre frais
- 1 cuiller à soupe d’huile d’olive
- 1 cuiller à soupe de vinaigre de Xeres
- Fleur de sel, poivre du moulin
- un brin de coriandre fraiche

Et pour la pâte à crumble :
- 40 g de farine
- 40 g de beurre salé (très froid)
- 20 g de chapelure
- 20 g de parmesan râpé

 

Préparation :

Préchauffer le four à 180°C.

Laver les tomates cerises, les couper en deux et les disposer dans des petits ramequins en porcelaine en rangs serrés. Peler et hacher très finement l’ail et le gingembre. Mélanger l’huile d’olive, le vinaigre de xeres, l’ail et le gingembre haché, et répartir ce mélange sur les tomates. Saler légèrement. Enfourner pour 10 à 15 minutes.

Pendant ce temps préparer la pâte à crumble : verser la farine dans un cul-de-poule. Ajouter le parmesan râpé, la chapelure puis le beurre. Malaxer le tout du bout des doigts pour obtenir une pâte sablée. Réserver au frais.

Sortir les tomates cerises du four et les parsemer de pâte à crumble froide émiettée.
Remettre les ramequins au four à en augmentant la température à 200°C et laisser gratiner 10 à 15 minutes.

Hacher la coriandre et la déposer sur le crumble au dernier moment. Servir accompagné de mesclun, ou d’un mélange de jeunes pousses, relevé d’une vinaigrette d’huile d’olive et de vinaigre de xeres.

 

 

 

 

Sauté d’aubergines au wok à la sauce chili maison de Kylie Kwong

2011

Bonjour ! Je vous propose aujourd’hui de faire connaissance avec une jeune chef d’origine Australienne Kylie Kwong, que j’ai découverte dans l’émission « La chine de Kylie Kwong » sur Cuisine TV.

Kylie Kwong est issue d’une famille d’origine chinoise établie depuis plusieurs générations en Australie. Cette chef doit une partie de sa notoriété à ses différentes prestations télévisées ainsi qu’à la publications de livres de recettes. Elle est le chef du restaurant « Billy Kwong » dans Surry Hills, le quartier huppé de Sydney, où elle ne cuisine qu’avec des ingrédients biologiques et issus du commerce équitable. Parmi ses plats fétiches : le canard croustillant sauce aux prunes, tofu frit, porc au miel,  calamars aux épices…

Aujourd’hui je vous livre la recette réalisée pour Masterchef Australie (saison 2) lors de la Masterclass « Cuisine Végétarienne » « Stir-Fried Eggplant with Homemade Chilli Sauce » ou « Sauté d’aubergines à la sauce chili maison de Kylie Kwong ».

L’aubergine est un légume que l’on n’a pas l’occasion de cuisiner souvent et c’est bien dommage ! Mis à part en ratatouille, moussaka, ou grillées au four… Pourtant c’est un met qui est tout à fait délicieux !

Pourquoi devrions-nous en cuisiner plus souvent ? C’est bon pour la santé :
- Grâce à sa texture et à sa saveur, c’est une bonne alternative à la viande.
- Ce légume a un fort pouvoir antioxydant, en particulier sa peau d’un violet profond.
- L’aubergine est fort peu calorique et renferme des fibres alimentaires.

Je n’ai malheureusement pas trouvé de « chili » comme dans la recette imaginée par Kylie… La variété qu’elle utilise est difficile à trouver en France en supermarché ! Vous pouvez remplacer les chilis par de gros poivrons doux longs et rouges qui ne piquent pas (par ex : Piment doux long des Landes) ou par du poivron rouge et quelques gouttes de sauce pimentée… 

Cette recette met également à l’honneur le poivre de Sichuan qui sera légèrement torréfié puis moulu avec du gros sel… C’est le petit secret de la recette pour un assaisonnement subtil !

La cuisson au wok se fait très rapidement, prenez donc soin de préparer à l’avance les ingrédients : peler et hacher l’ail, hacher les poivrons longs, peler et hacher le gingembre, pour la sauce chili et hacher la coriandre, et l’oignon nouveau (vert et blanc) pour le dressage… vous aurez tout à porter de main et cela sera beaucoup plus facile !

Personnellement j’ai adoré ce petit plat d’aubergines, et je pense refaire cette recette très régulièrement car elle est très parfumée et gouteuse… Les aubergines fondantes se marient parfaitement au poivron rouge et à la coriandre ! Bref tout ce que j’aime !

Ingrédients (pour 4 personnes) :

- 2 aubergines moyennes (soit 150g)
- 5 cuillers à soupe d’huile d’arachide
- ½ bouquet de coriandre (feuilles, tiges et les racines) hachés très finement
- 3 oignons nouveaux (avec le vert de la tige)
- Sel, poivre de Sichuan

Pour la sauce chilli maison

- 12 cl d’huile d’arachide (½ cup)
- 6 « chilis » hachés : des gros piments/poivrons doux longs et rouges (par ex : Piment doux long des Landes), sinon 2 poivrons rouges feront l’affaire
- 10 gousses d’ail hachées
- un morceau de gingembre de 7cm environ hachés
- 1 cuiller à soupe de sauce de soja tamari

Pour la mixture au poivre de Sichuan

- 1 cuiller à soupe de grains de poivre du Sichuan
- 3 cuillers à soupe de gros sel

Préparation :

1. Couper les aubergines en morceaux réguliers de 5 cm environ, les déposer sur un plat recouvert de papier absorbant, puis saupoudrer généreusement de sel. Laisser dégorger les aubergines 30 minutes. Rincer ensuite le sel des aubergines, puis les égoutter et les éponger avec du papier absorbant.

2. Pour la sauce chilli : préparer à l’avance les ingrédients : peler et hacher l’ail, hacher les
poivrons longs, peler et hacher le gingembre… pour avoir tout à disposition sous
la main !
Faire chauffer 12 cl d’huile dans un wok. Ajouter les piments (ou poivron), l’ail et le gingembre en remuant constamment à feu moyen pendant 5 minutes. Baisser le feu pour cuire à feu doux toujours en remuant, pendant 5 minutes. Retirer du feu, puis incorporer la sauce soja tamari. Réserver.

3. Préparer la mixture au poivre de Sichuan : Placer au préalable une assiette au congélateur. Mettre à chauffer dans une poêle à frire les grains de poivre et le gros sel. Retirer  du feu lorsque les grains commencent à dégager une bonne odeur. Cela ne prend que quelques minutes. Il est possible que les grains de poivre commencent légèrement à éclater (comme du popcorn). Déposer le mélange dans l’assiette bien froide pour arrêter la cuisson. Laisser refroidir, puis réduire en poudre le mélange dans un mortier à l’aide d’un pilon. Sinon le moudre avec un moulin à épices.

4. Faire chauffer 5 cuillers à soupe d’huile dans un wok. Ajouter les aubergines et les faire sauter à feu vif pendant 3 minutes, en remuant de temps en temps. Réduire à feu moyen et faire sauter entre 5 et 7 minutes ou jusqu’à ce que les aubergines soient tendres.

5. Ajouter la sauce chili à l’aubergine et les faire sauter pendant une minute. Hacher la coriandre, et
l’oignon nouveau (vert et blanc). Pour finir saupoudrer les aubergines avec les oignons et la coriandre et mélanger.

6. Transférer dans une belle assiette et assaisonner avec le mélange de poivre du Sichuan et le sel moulus. Servir sans attendre pour que l’oignon reste croquant et que la coriandre ne soit pas cuite.

NB : Le restant de mélange au poivre peut se conserver dans une boite hermétique et être réutilisé pour parfumer d’autres recettes, sans soucis !

Champignons farcis ail et fines herbes (version allégée)

2011

Vous souvenez-vous ? Cet été je vous avez donné une chouette idée d’apéro avec cette recette de « Petits champignons farcis ail et fine herbes« . A cette époque il faisait beau et chaud, on partait pique niquer et on regardait le soleil se coucher…
Maintenant c’est l’hiver, il fait froid et en plus on a tendance à prendre des kilos !
La solution pour éviter ca, mais tout de même se régaler d’un petit plat réconfortant : les champignons farcis ! Une version très gouteuse et complètement allégée pour se faire plaisir sans culpabiliser ! A servir en entrée !

Ingrédients :

- 8 gros champignons de Paris à farcir
- deux gousses d’ail
- 2 cuillers à soupe de fines herbes (ciboulette, persil frais…)
- 15 cl de crème fraîche épaisse à 5% de matière grasse
- 1/2 citron
- 1 jaune d’œuf
- sel et poivre

Préparation :

Brosser les champignons pour leur enlever la terre, puis les essuyer avec un papier absorbant humide.
Retirer les pieds et creuser légèrement les champignons pour pouvoir
les farcir. Citronner légèrement les champignons pour éviter qu’ils ne
noircissent. Réserver.

Préchauffer le four à 180°.

Peler et hacher l’ail. Couper les pieds de champignons en petits dès. Dans une poêle anti-adhésive faire revenir l’ail haché et les pieds de champignons 5 minutes. Réserver.

Hacher les fines herbes.

Préparer la farce des champignons en mélangeant : la crème fraiche, le jaune d’œuf, le mélange de champignons et d’ail haché, et les 3/4 des fines
herbes. Saler et poivrer ce mélange.

Farcir les champignons abondamment, saupoudrer des herbes restantes puis les
déposer dans un plat allant au four. Cuire une vingtaine de minutes à 180°.

Poisson au Four Façon Bordelaise

2010_10

Un recette à réaliser avec des filets de poisson blanc (traditionnellement du colin d’Alaska, mais ca marche aussi avec cabillaud…soyez attentifs au temps de cuisson selon les poissons !)

Ingrédients : (pour 4 personnes)

- 4 filet de colin royal d’Alaska
- 10 cl de vin blanc sec
- 4 échalotes
- 1 gousse d’ail
- 1 petit bouquet de persil
- 1 jus de citron
- 1/4 de baguette de pain rassie
- 20g de beurre
- 1 cuillère à soupe d’huile d’olive
- Sel, poivre

Préparation :

Faire préchauffer le four à 190°.

Éplucher et hacher finement les échalotes. Éplucher, dégermer et écrasez les gousses d’ail.

Dans une cocotte, mettre à fondre le beurre. Ajoutez les échalotes et l’ail, et faites revenir à feu doux pendant 5 minutes. Mouiller avec le vin blanc. Baisser le feu. Poursuivre la cuisson jusqu’à ce que le liquide soit évaporé.

Pendant ce temps, faites griller le pain coupé en tranches au four une dizaine de minutes. Réserver.

Étaler un peu d’huile d’olive au fond d’un plat à four. Disposer les morceaux de poisson au fond du plat. Réserver.

Dans un mixeur, placez le pain grillé, le persil, le jus de citron et le mélange d’ail et échalotes. Salez et poivrez, et mixez jusqu’à l’obtention d’une pâte. Répartir cette préparation sur les poissons. Enfourner 15 min. à 190°.

Variations autour de soupes aux courges

05

Depuis quelques temps j’ai une grosse envie de soupe à la courge… Butternut, potimarron, potiron…? Les 3 me tentaient et je me suis dit : quitte à sortir mon blender autant ne pas le faire pour rien !

C’est donc trois recettes que je vous propose aujourd’hui :
- La courge butternut que j’ai fait cuire au four en papillote et qui a un délicieux petit goût de beurre, très doux, et que j’ai donc marié avec ail et persil.
- Le potimarron que je goûte pour la première fois avec son goût original de châtaigne. Je l’ai fait revenir avec un peu de carottes et des graines de cumin puis j’ai simplement fait mijoter avec des branches de thym et de romarin.
- Et enfin le potiron qui m’a inspiré une recette plus originale avec cannelle et curry.

Nous nous sommes régalés et en plus j’en ai congelé pour le reste de l’hiver (la soupe se congèle très bien).

Voulez vous que je vous donne le secret de la bonne soupe ???
Bien mixer la soupe et à la fin : la passer au chinois pour élimer les morceaux de peaux ou les filaments pas bons. Votre soupe sera super onctueuse.
Soyez inspiré : variez les styles et les épices. Pourquoi de pas essayer une délicieuse soupe parfumée à la citronnelle ou au gingembre…? Une petite touche d’huile d’olive ou de lait de coco pour varier du beurre et de la crème. De délicieuses idées : Butternut squash and apple soup de Estelle, Soupe de potimarron au coing de Cocopassions, Velouté de potimarron au lait de coco, gingembre et citronnelle de Lorette, … les miennes :

05

Crème de butternut ou courge musquée cuites entière au four en papillote

Ingrédients :
- 1 courge musquée ou butternut
- 1 pomme de terre (facultatif)
- + ou – ½ litre de bouillon de volaille
- 40 g de beurre
- 1 gousses d’ail
- persil
- 1 pincée de noix de muscade
- sel

Préparation :
Laver puis couper en deux la butternut puis la vider de ses graines.

Envelopper chacun des morceaux dans 2 feuilles d’aluminium et mettre à four préchauffé à 180°. Cuire plus ou moins longtemps selon la taille de la courge. Vérifier la cuisson avec la pointe d’un couteau .

Laver, peler et couper la pomme de terre en morceaux.
Peler et hacher l’ail. Hacher le persil.

Dans une sauteuse faire fondre le beurre. Y faire revenir les morceaux de pommes de terre, l’ail et le persil.
Ajouter le bouillon et laisser cuire.

Récupérer la chair des butternuts en vous aidant d’une cuiller à soupe.

Passer les légumes et une partie du bouillon de volaille au blender.

Si la soupe est trop épaisse rajouter du bouillon et mixer à nouveau.

Goûter et rectifier l’assaisonnement.

Servir chaud avec du persil parsemé, de la noix de muscade pour la décoration.

.

.05

Velouté de potimarron au thym et au romarin

Ingrédients :
- 1 potimarron
- 1 carotte
- 20 g de beurre
- + ou – ½ litre de bouillon de volaille
- 2 branches de Thym
- 1 branche de romarin
- 2 pincées de graines de cumin
- quelques marrons
- Sel, poivre

Préparation :
Laver les légumes.
Peler la carotte et la couper en petits morceaux.

Couper le potimarron en deux. Ôter les graines et les filaments. Couper le potimarron en dés de 3 cm environ. Ne le peler pas. La peau contient des vitamines et minéraux. 

Dans une sauteuse faire chauffer 20 g de beurre.
Ajouter ensuite les dés de potimarron, 2 pincées de graines de cumin et faire revenir 2 à 3 minutes.
Mouiller avec le bouillon de volaille, ajouter le romarin et le thym et laisser mijoter entre 20 et 30 minutes jusqu’à ce que la chair s’écrase. Retirer les branches de thym et romarin.

Passer les légumes et une partie du bouillon de volaille au blender.

Si la soupe est trop épaisse rajouter du bouillon et mixer à nouveau. Passer la soupe au chinois.

Goûter et rectifier l’assaisonnement.

Servir chaud avec un marron pour la décoration et pourquoi pas quelques dés de poulet et/ou du pain grillé.

.

.05

Velouté de potiron au curry

Ingrédients :
- 1 belle tranche de potiron (400-500g)
- 2 pommes de terre (facultatif)
- 1 oignon
- + ou – ½ litre de bouillon de volaille
- 2 cuillers à soupe de curry
- 1 petit bâton de cannelle
- 1 cuiller à soupe d’huile végétale
- 1 filet de jus d’orange ou clémentine
- crème fraîche

Préparation :
Couper la citrouille en deux. Retirer les graines. L’éplucher. La couper en dés de 3 cm environ.
Peler les pommes de terre, les coupe en dés aussi.
Hacher grossièrement l’oignon.

Dans une cocotte faire chauffer l’huile et y faire revenir l’oignon.

Ajouter les morceaux de pommes de terre et de potiron et le bâton de cannelle. Laisser dorer 2 ou 3 minutes. Mouiller avec le bouillon et laisser mijoter entre 20 et 30 minutes jusqu’à ce que la chair s’écrase. En fin de cuisson ajouter le curry.

Retirer le bâton de cannelle. Passer les légumes et une partie du bouillon de volaille au blender.

Si la soupe est trop épaisse rajouter du bouillon et mixer à nouveau.

Goûter et rectifier l’assaisonnement.

Servir chaud avec un filet de jus d’orange ou de clémentine, une cuiller de crème fraîche et une belle tranche de pain grillé.