Mon Masterchef (Emission 5) + mon casting Selle d’agneau farcie à l’Ardéchoise, purée de céleri et frite de polenta au comté !

Jeudi 15 septembre 2011 était diffusé le 5ème épisode de Masterchef. Après les éliminations de Mélanie et Fabrice, Katia, et Jeff, ainsi que Colin et de Jérôme, nous sommes 15 candidats en course. Notre rêve : être élu meilleur cuisinier amateur de France. A la clès : 100.000 euros, une formation dans une grande école de cuisine et l’édition du livre de ses propres recettes. Bref de quoi nous lancer dans nos projets : restaurant, bar à vin, traiteur à domicile etc…

Je suis une grande passionnée de cuisine ! Faire une terrine de queue de boeuf, une bisque maison, préparer un vrai fond de volaille, et 94 mini cupcakes pour le pot de départ d’une amie : cela ne me fait pas peur au contraire j’adore ca !!! Mon projet serait de pouvoir ouvrir un salon de thé girly proposant des petites pâtisseries gourmandes et colorées : cupcakes, cookies, cheescakes, brownies… Je me bat pour pouvoir réaliser ce rêve ! L’aventure s’intensifie, la compétition a bel est bien commencé et les épreuves sont de plus en plus difficiles !

La semaine commence par l’épreuve Terre-Mer. Il s’agit de créer une plat qui associe le poisson et la viande en une heure. Par exemple : le poulet aux langoustines, le veau au thon, ou des saint Jacques poêlées au foie gras, … Une alliance difficile, voire même « troublante » selon Nathalie. Deux saveurs différentes mais qui devront « se sublimer l’une et l’autre », comme l’indique Yves Camdeborde. Celui qui a le moins réussi sera soumis à un test sous pression où il risque l’élimination.

Nous avons cinq minutes pour choisir leurs ingrédients dans l’épicerie : je prend des poivrons jaunes, des tomates, du chorizo, du cabillaud, des épinards, du beurre, de la crème fraiche, des échalottes, du vin blanc, du thym pensant faire un velouté de poivron jaune parfumé au chorizo et une petite mirepoix de tomates, quelques pousses d’épinards tombée dans le beurre noisette et une paupiette de cabillaud farcie au chorizo. Mais coup de théâtre : les chefs nous demande d’échanger les ingredients avec ceux de nos voisins ! Je me retrouve avec le plateau d’Olivier et j’essaie de comprendre sa logique… « Pourquoi avoir pris des oeufs ? » « - Pour faire épaissir ma sauce ! » me dit il !!! « Ok je crois que je ne vais rien lui demander…épaissir une sauce à l’oeuf ??? WTF ???« , je pense.

Je me retrouve avec un défi de taille : un terre mer et des ingrédients imposés. J’adore !!! Cette émission va de plus en plus loin, c’est toujours plus surprenant, plus challageant !! Je n’y aurais jamais pensé ! Chapeau ! Mon plateau est composé de : veau, moules, noix (des noix avec des moules mais pourquoi ???), des oeufs de lumps, des aubergines, des carottes, un citron, du cumin, des oeufs, des coeurs de salade (sucrines), du beurre, du vin blanc, de l’ail nouveau, des échalottes, de la coriandre. Je dédide de partir sur un wok. Je découpe minutieusement mes légumes et ma viande pour faire de jolis bâtons. Le chef Anton a beaucoup insisté sur la découpe des légumes et de la viande lors de l’épreuve de la paella, j’ai retenu la leçon et je m’applique. Je fais une julienne avec les pommes de terres, et je prépare une crique Ardéchoise la grande spécialitée de mon petit papa (omelette aux oeufs) parfumée au noix. Je fais cuire mes moules à marinières. Je filtre le jus, comme sur l’épreuve de Nicolas Masse (l’entrée). Et je le réserve. Je prépare un bon beurre blanc avec échalottes chéchée, vin blanc, le jus des moules, je rajoute les moules décortiquées. Je prépare mon wok en faisant sauter les carottes avec le cumin. Je vérifie la cuisson et j’ajoute les aubergines, mes sucrines, avec un peu d’oignon et d’ail haché, je mouille avec le jus de citron, je fais sauter rapidement les petits batonnets de viande, je saupoudre le tout de coriandre hachée. Je dresse avec ma crique découpée à l’emporte pièce, les chutes sont dévorés par le chef Anton qui a visiblement super faim ce matin et qui m’éplique que lui sur la crique LUI il met du sucre… OK chef une prochaine fois. Je dresse rapidement, je met ma sauce… Ok ce n’est pas super joli mais je ne trouve pas ca non plus laid. Je passe devant le jury Yves adore ma sauce, mes cuissons… je suis contente. Anton me démonte « C’est moche moche moche…« . Ok chef désolée c’est un wok je ne vois pas comment dresser autrement mais je retiens la leçon ! Vous trouvez ca comment vous ???

http://s.tf1.fr/mmdia/i/02/3/masterchef-saison-2-emilie-10542023avgfk_2084.jpg?v=1

Veau en sauce terre et mer sur sa crique et sauce aux moules
recette disponible ici sur le site de TF1 – Masterchef

Xavier avec sont filet de poulet, langoustines poêlées et huîtres pochées est désigné comme coup de coeur. Ses yeux brillent d’émotion, il est beau et humble. Bien joué !
Le candidat envoyé en test sous pression est Olivier son poisson est cuit d’un côté et cru de l’autre. Il m’accuse d’avoir choisi des ingrédients d’ »ET »… C’est plus facile de s’en prendre aux autres qu’à soit même ! Je sens qu’il va me pourrir un interview… sacré Olivier il est à Masterchef pour faire le show ! Mon petit Oliv’ : saches que Mathias et Louisa avait pris des plateaux similaires au mien cabillaud et chorizo c’est un beau terre mer !

Seconde épreuve : la décoration d’une pièce montée. En une demi heure c’est mission impossible ! Moi qui aime prendre le temps pour faire mes déco de cupcakes à la maison (ca me détend, c’est mon loisir, ma passion)… là je dois décorer une pièce montée pour un mariage en un temps IMPOSSIBLE. Je croise le regard de Ilham qui a l’habitude de ce genre de gâteau et je lis sur ses lèvres « C’est impossible impossible !! ». Nous disposont de pâte à sucre, glaçage royal, colorants gel, dragées… Je pars sur quelquechose de trop compliqué et je vous avoue que je ne supporte pas la pression on me rabbache « c’est VOTRE épreuve à vous Ilham et Emilie, vous qui aimez tant la patisserie, la déco…« , et encore les caméras… Je me loupe, je n’ai pas eu le temps je suis très frustrée… je regarde autour de moi, mes camarades n’ont pas fait mieux on a de TOUT : la pièce montée Bart Simsons qui a pris du LSD, la pièce montée de la petite maison dans la prairie, la pièce montée de « OMAR M’A TUER », ca flashe, c’est kitch, c’est moche ! Le jury se marre comme des baleines, et se lachent « c’est moche« , « c’est ultra moche« , « c’est pour un divorce ?« .

Coup de coeur : Nathalie et sa pièce montée rouge french cancan ! Bien joué ma belle !

Eric ne passe pas et se retrouve en test sous pression avec son ravalement de facade de pièce montée. Le jury ne le prend pas au sérieux et dit qu’il a fait l’épreuve à la légère. Connaissant le garçon, je trouve cela éxagéré car Eric est ULTRA consciencieux ! Ha la télé !!!

Une nouvelle fois je suis sur la rembarde et j’assiste au match Olivier-Eric. L’un des deux va partir. C’est dur !

Le but de l’épreuve est de réinterpréter le petit salé sans « désorienter » le goûteur, précise Yves Camdeborde. C’est un match serré qui se joue durant une heure entre Eric et Olivier. Les candidats doivent utiliser trois ingrédients imposés : foie gras, pâte feuilletée, fruits de la passion.

Après une heure très stressante le verdict tombe : le jus de passion ne se sent pas dans le plat d’Eric. Olivier est sauvé avec sa tarte aux lentilles et petit salé, façon rossini sauce aux fruits de la passion. Eric remercie les Chefs avant de rendre son tablier. Son discours est très touchant. Claire et Bruno qui sont proches de lui sont décus de son départ.

L’Epreuve 4 est une épreuve d’équipes, en extérieur près de Royan, au club med « Les Palmyres ». Marine (équipe des Bleus) et Matthias (équipes des Rouges) sont chefs d’équipe. Nous devons réaliser un buffet pour 120 personnes : 5 entrées, un wok, deux plats de pâtes, un plat à base de poisson, un plat de viande, une pizza, deux accompagnements et 5 desserts différents avant 19h. Les touristes du club de vacances votent pour leur équipe préférée. L’équipe perdante sera soumise au test sous pression et le moins bon de l’équipe sera éliminé.

Je suis sur les desserts avec Sabrina ! Je lance l’idée des crème brulée à la framboise, elle lance l’idée des tartelettes au citron, on a envie de tout déchirer et on se donne à fond. Au programme pour les desserts rouges : crèmes brulées à la framboise, tartelettes à la crème de citron (recette lenôtre), ananas poelé à la vanille, salade de fruits et éclairs à la pistache.

Pour l’anecdote à un moment je me retrouve à faire mes 60 crèmes brulées et je dois faire chauffer mon mélange de lait et de crème. Je porte une énorme casserole à pleines mains, c’est hyper lourd et là je me dis « oh punaise c’est dur… mais qu’est ce que j’aime ca !« . Autre super souvenir dans le laboratoire avec Yves Camdeborde. Nous devions utiliser de la crème pâtissière en poudre (erk) mais forcément c’était pas super bon. Le chef est venu à mon secours pour améliorer ma crème, avec de la crème fouettée et de la pâte pistache. On l’a bien rattrapé ! C’était une super moment d’avoir la chance de passer quelques minutes avec le chef ! 

Après cinq heures d’un travail harassant, les premiers clients arrivent et les premières critiques tombent. Pendant que du côté des Woks, la guerre fait rage entre Nathalie (bleu) et Xavier (rouge), nous continuons à bosser et à servir nos clients ! Chacun est sur un stand (pizza, pâtes…) C’est merveilleux d’avoir des sourires, des mercis, des petits mots gentils. Je m’occupe de ré apprivoisonner le stands des entrées, et du ménage des cuisines. 5 heures de cuisine + 4 heures de ménage… avec Ilham on s’est tués ! Les touristes s’en vont, nos camarades, nous aident à finir le nettoyage… On est épuisé mais heureux ! « On est fiers d’avoir pu honorer la demande des Chefs » conclut Marine.

Le lendemain le verdict tombe Sébastien Demorand annonce la couleur : les votes offrent un écart considérable entre les deux équipes. L’équipe gagnante est celle de Marine (84 votes contre 36).

Epreuve 5 : test sous pression. Le défi est proposé par le grand pâtissier Pierre Hermé « l’homme qui murmure à l’oreille des gourmands » dixit Sébastien Demorand : réaliser une pâtisserie avec une association de trois saveurs inspirée de sa pâtisserie phare « l’ispahan » une splendeur constituée de biscuit macaron à la rose, crème aux pétales de roses, framboises et litchis frais. Nous avons 2 heures pour créer nos propres pâtisseries en se servant des trois saveurs chères au chef.

Encore une fois la pression est énorme Pierre Hermé étant l’un des meilleurs pâtissiers Français avec des pâtisserie exceptionnelles, créatives, artistiques, sophisitiquées, et magnifiques en bouches… des macarons de folie ! Il est célèbre dans le monde entier de New York à Tokyo. Et il est l’auteur de ma bible : le livre PH10. qui réunit quinze années de collections et de créations.

Je propose des religieuses avec des choux farcis d’une crème patissière lychi, framboises, et des choux à la chantilly de rose. Bernard et son mille-feuille à la rose et aux litchis, feuilletage au caramel et gelée de framboise est élu coup de coeur.

religuieuses

Ma pâtisserie ne plait pas au jury, qui me reproche le manque de goût. Je l’avoue j’ai tellement de respect pour Pierre Hermé et ses créations… je ne voulais pas que mes goûts soit trop puissants, ca aurait été une insulte à SA magnifique création : l’ISPAHAN.

Ma crème pâtissière était bonne, la chantilly aussi… la pâte à choux réussie mais des personnes qui ont 30 ans de métier m’affirment le contraire alors dans ma tête je me dis « ok je me suis loupée, pas de gout… pas de gout si vous le dites OK OK ! je mérite de sortir… » et je paie surrement aussi le prix de ma pièce montée non achevée. Je retiens mes larmes mes en regardant mes camarades sur la rembarde je ne peux m’empecher de pleurer d’émotion.

J’arrive 14ème sur 24000…

Après la diffusion de l’émission j’ai recu beaucoup de messages ! Je tiens à vous rassurer : ne vous inquiétez pas je ne suis pas triste de sortir ! Au contraire très reconnaissante envers les personnes qui font cette émission, et le jury, de pas m’avoir laissé ma chance ! Tf1 vient de mettre en ligne les images de mon casting. Je suis heureuse de revoir cette vidéo… c’est là que tout a commencé ! J’avais préparé Selle d’agneau farcie à l’Ardéchoise, purée de céleri et frite de polenta au comté !

J’avais envie de défendre ma cuisine… ma touche féminine, ma touche dromoise, ma touche Parisienne, ma gourmandise… Je l’ai toujours ! Je suis une personne très curieuse, qui aime apprendre, qui est fasciné par la technique, impressionnée par les immenses chefs que j’ai eu la chance de rencontrer. Je suis aussi une personne très sensible et émotive, et mon regret restera de n’avoir pas su gérer mes émotions, de m’être laissé destabilisée par les caméras, les critiques cinglantes, et la compétition !
Avec Masterchef j’ai appris beaucoup de choses grâce à des personnes passionnées : les candidats, le jury, et les rencontres autour de l’émission sur la cuisine… et sur moi ! La pression des caméras, la compétition… c’était trop dur, je n’ai pas su me défendre mieux ! Nous avons eu de beaux produits, de belles épreuves, de beaux décors… C’était énorme ! Merci. Le meilleur pour moi : la rencontre avec les autres candidats : Jeff qui est devenu l’un de mes meilleurs potes (le meilleur?), Nathalie, Ilham, Xavier, Bruno, Fabrice, Louisa, Katia, Eric, Claire et les autres…

Et puis un petit secret : ce qui compte ce n’est pas ce qui est dans la télé mais ce qui se passe dans la vraie vie ! Pour moi ca sera sans doute un CAP de Pâtisserie en candidat libre en prenant des cours du soir, je veux rouler ma bosse et avoir un max d’expérience possible, taffer, taffer, taffer avec les mains dans le beurre, la farine, les oeufs, le sucre, le chocolat… et quand j’aurais les épaules pour : me lancer ! Ca sera sans doute pas avant 10 ans, mais un beau projet ca se construit comme il faut. Je n’ai pas la prétention juste parce que j’ai fais une émission de télé de me lancer !

En attendant toute expérience est bonne à prendre alors si vous entendez parler de quelqu’un qui recherche une cuisinière/pâtissière en herbe, ou si vous avez besoin d’un énorme plateau de mini cupcakes, de cours, de recettes… n’hésitez pas à m’envoyer un petit message ou à visiter mon blog. Dès que j’en ai l’occasion je met toute ma passion au service de mes recettes ici même sur www.cupkilleuse.fr donc restez connecté !

Mes cupcakes sont fait maison à partir d’ingrédients de qualités et ils sont décorés avec fantaisie avec un topping au cream cheese (ou meringue italienne). La variété de parfums est personnalisable, ainsi que la déco : par thème, couleur, envies… Pensez à moi pour vos anniversaires, pyjama party, soirée, enterrement de vie de garçon/jeune fille. Je peux préparer un joli plateau ou un arbre à cupcakes ! Je suis à votre disposition pour en discuter envoyez un mail à emilie@paperlily.fr

graindeseldecyrilavecemilie2

Retrouvez mon interview dans le billet de Cyril (saison 1 Masterchef) sur yahoo.fr !

Si le coeur vous en dit je vous propose de suivre mes péripéties sur ma page facebook Emilie cupkilleuse.fr, j’y ai mis quelques photos, des recettes et des zigouigouis ! A très vite !!! 

onglet-facebookjaime

Un énorme merci pour vos messages, SMS, commentaires, et mails qui me vont DIRECT droit au ♥ ! A très bientôt !

3 réflexions au sujet de « Mon Masterchef (Emission 5) + mon casting Selle d’agneau farcie à l’Ardéchoise, purée de céleri et frite de polenta au comté ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>