Comment s’inscrire au casting de Masterchef saison 3 ?

MASTERCHEF est de retour pour une nouvelle saison sur TF1 !

Après avoir participé à la saison 2, et avoir eu le grand honneur de figurer au générique, et de participer à 5 primes, j’ai envie de partager avec vous les 10 commandements du candidat de Masterchef :

1. La bible tu bachoteras !
Cette bible il s’agit de l’ouvrage « La cuisine de référence » qui est le livre de chevet des étudiants de CAP. Dedans vous y trouverez des pas à pas, des photos, de techniques et de préparation de base : ca va de cuire un oeuf, à lever des filer de poisson, préparer un fond de sauce, un beurre blanc, un roux, faire une merigue italienne etc etc etc…

2435430070152FS

2. Les bases, les bases, les bases…
Vous êtes fier comme tout de votre espuma de citron yuzu iodé, ou de votre pièce de viande en cuisson basse température ? Vous êtes un fidèle lecteur du Thuries… OK ! Mais sachez qu’un bon cuisinier, même si il gère à fond le syphon, les écumes, les espumas, les cuisson basse température, le macarronnage, la cuisine moléculaire… sera recalé si il ne sait pas faire une pâte brisé, cuire un oeuf à la coque, et émincer des échalottes, ou si il ne connait pas les différents type de cuissons ! Il faut donc connaitre à fond vos bases : comment tourner un artichaut, déssosser une caille, faire une pâte à chou, monter une chantilly, peler une pomme, clarifier les oeufs…

3. DU PAR COEUR !
Pendant les épreuves on ne plaisante pas : pas de recettes, pas d’anti sèche, pas de coup de fil à un ami… Donc je vous conseille… non je vous suggère… non je vous ordooooooonnnne d’apprendre 10-20 recettes de base par coeur les proportions et les étapes de la préparation. Ainsi en épreuve si vous devez préparer des crêpes pour 200 personnes vu que vous connaissez par coeur les quantité et les ingrédients pour faire 10 crêpes vous serez sauvé !
N’oubliez pas qu’avec la pression du jury, le stress des caméras, la fatigue, ou les émotions un trou de mémoire est vite là… Le « par coeur » c’est bête mais cela peut vous sauver ! Personnellement j’avais mémorisé : pate brisé, pate à chou, crème brulé, crème pâtissière, pâte feuillettée, pâte à crêpes, pâte à beignet, pâte à raviole, les temps de cuisson des oeufs, du poisson, de la viande, et 4 ou 5 plats typique de la cuisine Française traditionnelle… et je passais mon temps à bachotter !

IMG_0764

4. Du sang froid
Elisabeth elle a gagné entre autre pour ca ! Je n’ai jamais vu une nenette aussi concentrée… Rien ne l’a jamais déconcentré ! Elle m’a impressionnée !

On n’a pas idée mais c’est trèèèès destabilisant de se retrouver face à un MOF, un chef, un critique gastronomique qui lèvent les yeux au ciel parce que apparemment il y a un sens pour peler une carotte !

317282_253965777967590_235055349858633_819917_169558_nemission3-testpression31885243

5. Un « style » de cuisine
Il faut prendre conscience qu’il s’agit d’une émission de télévision… alors pour les téléspectateurs il en faut pour tout les goûts, pour tout les styles ! Il y aura le cuisinier bien « franchouillard », la nenette « perfectionniste », le mec un petit peu « fou fou », une personne qui fait voyager avec une cuisine d’ailleurs, un spécialise en cuisine moléculaire, une personne a fond sur le bio/végétarien, une personne a fond sur les poissons, une personne à fond sur la pâtisserie, la maman qui fait de la cuisine de « famille », une personne qui met à l’honneur la cuisine de sa région…

Et vous c’est quoi votre style ?

6. A fond la forme

Masterchef c’est un marathon, comme dirait le chef Philippe Gobet. Mieux vaut s’y préparer physiquement et mentalement. Physiquement : à être debout, à être immobile, à supporter le froid/le chaud, pouvoir courir… Mentalement être réactif, organisé, concentré, tenace, endurant, patient, compétitif, téméraire… Ne pas se laisser envahir par le stress, les émotions, le manque de votre famille, de vos amis… C’est dur ! Très dur ! Le tournage dure au moins 3 mois, et vous vivrez de « grosse » journée… Les montagnes russes des émotions… on voit des personnes avec qui on commencait à devenir amis éléminées… Gérer c’est le mot clès !

7. De la connaissance du produit

Avant de vous inscrire, il vous faut vous intéresser à tout les produits, même ceux que vous n’aimez pas, ou que vous cuisinez rarement… Et que juste les livres cela ne suffit pas ! Il faut gouter, cuisiner, voir, toucher, sentir… Allez au marché, achetez des produits que vous ne connaissez pas, appropriez-les vous ! Les oeufs, les abats, les légumes anciens, les pièces de viandes, les poissons coquillages crustacés, les fruits exotiques, les agrumes, les herbes aromatiques, les condiments etc etc etc… Familiarisez-vous !

8. De l’entrainement

Il vaut mieux s’entrainer pour être plus rapide et serein en épreuve… Lever des filets de poisson, faire une pâte feuillettée, ouvrir des huitres, … Apprenez à vous servir d’une cocotte minute, d’un laminoire à pâte, d’un siphon (ne vous en servez jamais sauf si c’est « imposé »). Apprenez à travailler proprement et à vous organiser : faire partir les cuissons longues en premier, ranger ce dont vous ne vous servez pas tailler vos légumes, utiliser des petits ramequins, mettre immédiatement ce qu’il y a à mettre à la poubelle, et dresser vos assietes sur un plan de travail propre.

9. De la personnalité

Je me souviens le jour où j’ai passé le casting j’étais super mal à l’aise… mais quand faut y aller faut y aller et même si je suis timide ce jour là je me suis dis « let’s go », et j’ai parlé aux journalistes, aux gens de la prod, aux gens du casting comme j’aurais parlé à quelqu’un que je connais bien… Je leur ai donc sorti des blagues à deux balles en m’imaginant être face à des amis… mais surtout je leur ai ouvert mon coeur afin de leur montrer mon caractère « sensible » et « émotive ».
Les personnes que j’ai rencontré pendant le casting, pendant l’émission 1 où nous sommes 100, et les candidats de la saison 2 au générique avaient tous une très forte personnalité… Du caractère, des goûts bien trempés, de l’humour, de l’AUTHENTICITÉ ! Ils sont tous attachants… quelquechose se dégage d’eux, on a l’impression de les connaitre, de les avoir déjà rencontrés tellement ils sont sympathiques…

portrait-jerome_40xq3_1uxloemasetrchef-s2-ep20011emission3-testpression7

10. De la prudence

Participer à cette émission est une chance énorme… On fait de belles rencontres avec des chefs, des profesionnels du métier, d’autres passionnés de cuisine, on travaille des produits de qualité, on se rend dans de superbes endroits… Cela ouvre des portes mais ne vous attendez pas à amour, gloire et beauté… Les portes il faudra aller frapper !! Rien ne vous tombe dessus par chance ou parce que l’on vous a vu à la télé… il faut se bouger les fesses ! Et surtout ne pensez pas gagner de l’argent ! C’est là haut qu’ils en recoivent…

Masterchef reste une émission superbe, très bien produite… J’en ai rêvé je l’ai vécu intensément, mais c’était DUR. Les tournages, les caméras, la compétition, la salle d’interview, la fatigue, le stress, la pression… Et lors de la diffusion c’est difficile aussi ! Il faut prendre conscience que l’émission est montée de façon à ce qu’une personne qui prenne le programme en cours de route, ou qui n’ai pas vu les épisodes précédents comprenne QUI EST QUI. Du coup vous serez en quelque sorte catégorisé. Cela peut être un peu réducteur.

L’autre point sur lequel j’ai envie d’attirer votre attention c’est qu’une émission de télévision c’est intéressant quand il se passe des choses, qu’il y a du suspens, des larmes, de la sueur, des disputes, des histoires… Donc forcément ce qui est tourné est quelque peu « romancé » « exagéré » « monté »…

Pendant le tournage restez vous même, ne dites que des choses que vous pensez et qui représentent VOS valeurs et VOTRE philosophie de vie. Basez vous sur ce que vous avez vu ou entendu, et pas sur ce que l’on vous a repété ! Faites attention à ce que vous dites en « off », et accordez votre confiance à des personnes qui le valent vraiment.

Pendant la diffusion ne lisez pas ce que l’on dis de vous sur les forums, sur twitter etc… Mis à part si vous avez envie de lire des débilos entrain de se foutre de vous parce que ce jour là vous aviez un bouton sur le nez, ou parce que ce jour là vous aviez dormi 3 heures et vous n’êtes pas arrivé à peser 3 g de sel !

Voiçi le résumé de mon expérience :

Emilie dans Masterchef (Emission 1 : la grande cuisine)
Mon Masterchef (Emission 2)
Mon Masterchef (Emission 3)
Mon Masterchef (Emission 4)
Mon Masterchef (Emission 5) + mon casting Selle d’agneau farcie à l’Ardéchoise, purée de céleri et frite de polenta au comté !

Masterchef et après ???

Je n’ai pas changé de métier ! Je suis toujours webmaster, c’est un travail qui me plait ! Je rêve d’être un jour mon propre patron d’avoir mon salon de thé mais aupparavent je dois passer mon CAP, BP de pâtisserie, et avoir de l’expérience afin de gérer de la meilleure façon qu’il soit mon commerce ! C’est donc en cours mais pas pour tout de suite !

capture-emilieautaffici-paris-emilie-masterche2-13IMG_1971 copie

A côté de mon métier, le soir et les week ends j’enfile mon tablier ou ma veste de cuisine : j’anime des ateliers consacrés aux CUPCAKES chez Cook&Go le samedi (mais aussi pour des cours particuliers, ou des animations/démonstration sur des salons etc..), je partage ma passion pour la cuisine et les cupcakes à travers mes recettes sur mon blog www.cupkilleuse.fr et sur le site journaldesfemmes.com pour lequel je suis « Experte cupcakes et déco à croquer » et rédige des recettes et enregistre des vidéos, je suis inscrite comme auto-entrepreneur afin de réaliser des commande de cupcakes ou des repas gastronomique avec des amis rencontrés à Masterchef.

Je suis restée proches de certains… d’autres sont très occupés, ou vaquent de leur côté mais c’est vraiment leur rencontre qui a été le plus beau dans cette aventure… et nous sommes tous liés.

Si suite à cet article vous avez des questions, des conseils à me demander, ou si vous souhaitez discuter je vous donne rendez-vous sur ma page facebook ou par mail emilie@paperlily.fr :

onglet-facebookjaime

Comment s’inscrire au casting de Masterchef saison 3 ?

Si vous souhaitez participer, que vous êtes un(une) passionné(é) de cuisine et vous avez envie de vivre une aventure incomparable auprès des plus grands chefs français. Si vous avez envie de faire de votre passion votre métier, si vous souhaitez confronter vos connaissances culinaires aux autres, si vous avez une identité culinaire forte et que vous souhaitez nous faire découvrir votre univers… n’hésitez plus !  Inscrivez-vous au plus vite sur : http://www.tf1.fr/masterchef/casting/masterchef-casting-saison-3-6808005.html Vous pouvez également vous inscrire en composant le 3280* ou par courrier à l’adresse suivante :  MasterChef  Shine France BP 90096 92105 Boulogne Billancourt Cedex Vous pouvez également envoyer votre NOM, Prénom et Numéro de téléphone sur mon adresse mail mastercheffrance@gmail.com et je vous transmettrai un dossier à remplir. Pour plus d’informations n’hésitez pas à me contacter au 01 46 09 28 18 ».  Jeanne Collin Directrice de Casting  Les inscriptions sont ouvertes jusqu’au 30 mars 2012.  A vous de jouer ! 

2 réflexions au sujet de « Comment s’inscrire au casting de Masterchef saison 3 ? »

  1. C’est intéressant de voir l’envers du décor. Tu n’as pas été trop déçue de l’image qu’ils ont montré de toi? de la manipulation des images, du retour des médias etc?

    Je pense que je serai trop fragile par rapport à ça, surtout TF1 qui est juste un monstre de tout ça

  2. C’est intéressant de voir l’envers du décor. Tu n’as pas été trop déçue de l’image qu’ils ont montré de toi? de la manipulation des images, du retour des médias etc?

    Je pense que je serai trop fragile par rapport à ça, surtout TF1 qui est juste un monstre de tout ça

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>