Archives pour la catégorie Viandes

Phở bò Soupe pho au boeuf cru et nouilles konjac

phoboeufcru-0952

 

Ingrédients :
(Pour 4 à 6 personnes)

Bouillon

500 g environ de plat-de-côte de boeuf avec os
6 morceaux de queue de bœuf
Épices : 2 clous de girofle, 3 badianes (étoile d’anis), 1 cuiller à soupe de 5 épices, 1 cardamome noire
2 gros oignons
1 morceau de gingembre de 7 ou 8 cm
1 petit daïkon (radis blanc)
1 cuillère à soupe de gros sel
1 cuillère à soupe de nuoc mam

Pour le service

400 g de boeuf tendre (bavette, langue de chat, filet, rumsteak, merlan de boeuf, poire…)
400 g de nouilles de konjac bien rincées (sinon des nouilles de riz hein…)
Herbes : 3 tiges de basilic thaï, 6 tiges de coriandre longue ngò gai, 1 tiges de menthe, 2 tiges de ciboule
200 g de pousses de soja
1 cuiller à soupe d’oignon blanc hachés
1 citron vert
(facultatif) 1 ou 2 piments frais
Sauce Hoisin
Sauce pimentée Sriracha (sauce au piment)

phoboeufcru-0915

Préparation :

Porter 2 litres d’eau à ébullition dans une grande marmite. Ajouter les morceaux de queues de bœuf et le plat-de-côte et porter à ébullition. Rincer la viande, vider la marmite et nettoyer la marmite.

Remettre la viande dans la marmite et couvrir d’eau froide. Porter le tout à ébullition, puis réduire à feu moyen pour maintenir un léger frémissement. Écumer régulièrement. Rassembler toutes les épices dans un sachet vide à thé. Les ajouter au bouillon avec le sel. Ajouter 2 gros oignons, le gingembre et le daïkon pelés et coupés en lamelles. Ajouter le sel et le nuoc mam. Maintenir le bouillon à petits frémissements et laisser mijoter encore 4 heures. Écumer de temps en temps. Retirer les épices, la viande, les légumes et passer le bouillon au chinois. Remettre sur le feu et dégraisser le bouillon en écumant le gras à la surface du bouillon. Goûter et rectifier l’assaisonnement. Ajouter le piment.

phoboeufcru-0914

Pendant ce temps préparer les  bols et le service : Éplucher et hacher l’oignon très fin. Ciseler le vert de ciboule. Effeuiller les herbes, ciseler la coriandre longue ngo gai, réserver quelques feuilles d’herbes dans des bols pour la table.  Couper les citrons verts en quartiers et ciselez le piment. Tailler la viande crue en fines lamelles. Les disposer dans chaque grands bol. Disposer la sauce dans des petites coupelles. Rincer le nouilles puis les plonger rapidement dans l’eau bouillante (pour les réchauffer) avant de mettre une portion de nouilles dans chaque grands bols avec les pousses de haricot mungo, un peu de viande et un peu d’herbes. Parsemer de vert de ciboule,  et quelques rondelles fines d’oignon cru.

Verser le bouillon chaud dessus, et déguster sans attendre !

phoboeufcru-0935

La viande cuit avec le bouillon chaud.Chaque convive presse un peu de citron vert dans son bol de phở et trempe sa viande dans la sauce Hoisin et peu ajouter un peu de purée de piment Sriracha. Les herbes aromatiques sont à disposition pour en rajouter si l’on veut dans sa soupe phở.

phoboeufcru-0947Merci Damien pour les photos

Poulet au curry vert lait de coco

pouletcurry-0841

Ingrédients (Pour 4 personnes) :
(à préparer la veille pour bien laisser infuser les saveurs)

- 4 hauts de cuisses de poulet fermier
- 1 cuiller à café de pâte de curry vert
- 1 cuiller à café de gingembre nouveau frais râpé
- 1 cuiller à café de maïzena
- 1 petit piment
- 33 cl de lait de coco (j’ai pris le twin elephants lite que l’on trouve chez Paris Store)
- 1 gros oignon
- à votre convenance : jeunes pousses de maïs, coriandre fraiche, ciboulette

Préparation :

Dans un wok ou une sauteuse faire revenir à feu vif les hauts de cuisses de poulet fermier. Assaisonner de bon goût. Elles doivent être bien dorées Baisser le feu et ajouter la pâte de curry vert , le gingembre et saupoudrer de maïzena. Poêler légèrement, bien remuer, puis mouiller avec le lait de coco. Laisser cuire à petits frémissements 30 minutes en venant remuer de temps en temps. Couper le feu. Laisser refroidir puis conserver au frais toute une nuit.

Le lendemain retirer la peau et les os du poulet et couper la chair en lamelles. Faire réchauffer le plat.

Pendant ce temps éplucher et couper un bel oignon en rondelles fines. Les ajouter au plat.

Lorsque l’oignon est cuit ajouter les pousses de maïs. Faire réchauffer puis servir en saupoudrant de coriandre et de ciboulette fraîches hachées.

pouletcurry-0836
Merci Damien pour les photos

Filet mignon de porc aux pruneaux et aux carottes

Cela devenait plus rare ces temps-ci mais c’est bien une recette salée que je vous propose aujourd’hui. L’automne arrive, et cela donne envie de se retrouver en famille ou entre envie, autour d’un beau petit plat en cocotte mijoté.

J’ai la recette parfaite ! Super facile et rapide à faire, et super réconfortante par ces temps pluvieux. A très vite !

Ingrédients (pour 4 personnes) :
- 20 g de beurre
- 3 oignons
- 3 gousses d’ail
- un filet mignon
- 20 g de maïzena
- 10 cl de vin blanc
- 1 cube de bouillon de volaille
- 500 g de carottes
- 10 pruneaux
- 1 petit pot de crème fraiche (allégée pour moi)

Préparation :

Dans une cocotte faire revenir les oignons émincé et l’ail avec la moitié de beurre, cuire jusqu’à ce qu’ils soient translucides. Réserver.

Faire dorer le filet mignon de tous les côtés dans la même cocotte avec l’autre moitié du beurre. Saupoudrer de farine, bien mélanger et mouiller avec le vin blanc, saler, poivrer.

Remettre les oignons, mouiller à hauteur et ajouter le cube de bouillon de volaille et les carottes.

Laisser mijoter à petit feux pendant 30 à 40 minutes. Remuer de temps en temps.

5 mn avant la fin de la cuisson, ajouter les pruneaux sinon ils ont tendance à fondre dans la sauce, et la crème fraiche.

Boeuf Bourguignon

Bonjour les amis ! Vous trouvez pas qu’il commence à faire frisquet ??? L’hiver ca me donne envie de préparer de bons petits plats traditionnel, bien chauds, et complets… Rien de mieux qu’un bon boeuf bourguignon pour appréhender l’hiver :)

Ingrédients (pour 8 personnes)
- 1,600 kilo de boeuf paré sans os (paleron, côtes découvertes, gîte à la noix)
- 1 cuiller à café d’huile neutre
- 200 g de carottes
- 200 g d’oignon oignons
- 3 cuillers à soupe de farine
- 1 bouquet garni
- 2 gousses d’ail
- 75 cl de vin rouge
- 80 cl de fond de veau

Garniture
- 200 g de lardons
- 1 cuiller à café d’huile neutre
- 250 g de champignons de Paris
- 250 g de petits oignons
- 20 g de beurre
- une pincée de sucre

- sel fin
- poivre du moulin
- persil frais

Préparation :

Préparer la garniture aromatique : eplucher et laver les carottes et les oignons. Les détailler en petits dés réguliers. Eplucher, laver et écraser les gousses d’ail. Laver, équeuter le persil et confectionner un petit bouquet garni.

Faire préchauffer le four à 220°. Faire flamber le vin rouge et le laisser réduire à feu doux. Préparer le fond de veau, et le laisser au chaud.

Faire Rissoler la viande sur toutes ses faces dans une grande sauteuse avec de l’huile. Ajouter la garniture aromatique et la laisser suer quelques minutes.

Ajouter la farine, bien remuer et placer la sauteuse au four très chaud durant quelques minutes pour « singer ».

Mouiller avec le vin rouge et le fond de veau. Ajouter l’ail et le bouquet garni. Saler et poivrer, puis cuire l’estouffade à couvert au four à 200 °C pendant 2 h à 2 h 30 min suivant la qualité de la viande.

Préparer la garniture bourguignonne : Eplucher, laver et cuire les petits oignons (glaçage à brun) dans du beurre avec une petite pincée de sucre. Eplucher, laver soigneusement et escaloper les champignons.
Faire revenir les lardons sans les dessécher dans une petite poêle avec de l’huile, réserver, et faire revenir les champignons dans la graisse de cuisson des lardons. Assaisonner.

Retirer la sauteuse du four, récupérer les morceaux de viande et passer la sauce au chinois pour retirer la garniture aromatique, l’ail, le bouquet garni. Remettre la viande et la sauce dans la sauteuse, ajouter les lardons et les champignons, et laisser mijoter l’estouffade durant quelques minutes.

Dresser en recouvrant de sauce (sans excès) et en disposant harmonieusement les lardons, les petits oignons glacés et les champignons. Saupoudrer eventuellement d’un peu de persil frais.

Guacamole Burger : buns et steak maison, beignet de tomate coeur de boeuf et cheddar

guacamole-burger-13082012-2

Imaginez… un pain fait maison fondant, une belle tranche de tomate coeur de boeuf en beignet, un steak de poulet gouteux, de la salade, et surtout un guacamole maison riche en goût pour réhausser le tout. Le voilà : le guacamole burger. A servir avec un délicieux coleslaw maison.

Pour les très gourmands : une autre version viande boeuf, tranche de cheedar, bacon… et frites !!

Enjoy !

 

Ingrédients (pour 3 gros burgers)

Buns (pain à hamburger)
- 125 g de farine complète

- 125 g de farine T55
- 14 cl de lait
- 50 g de beurre
- 1 jaune d’oeuf
- 10 g de levure boulangère
- 5 g de sel
- 5 g de sucre
- graines de sésame noires et blanches
- + un jaune d’oeuf pour dorer

Guacamole maison :
- 1 avocat bien mur
- 1 petit oignon nouveau
- 1/2 petit piment vert
- 1 petite tomate
- quelques brins de ciboulette
- quelques brins de coriandre fraiche
- le jus d’un demi citron vert
- fleur de sel
- tabasco (selon vos goûts)

Hamburger de poulet :
- 1 petit oignon nouveau
- 1/4 de poivron vert
- 2 blanc de
poulet
- 1 blanc d’oeuf
- 3 cuiller à soupe de chapelure
- 2 cuillers à soupe de moutarde de Dijon 
- 2 cuillers à soupe de sauce Worcestershire 
- sel et poivre 

Beignet de tomate :
- 1 énorme tomate coeur de boeuf
- 1 oeuf
- Chapelure

Garniture :
- feuilles de batavia
- oignon nouveau très finement émincé

Accompagnement :
- coleslaw

Préparation :

Dans la cuve du batteur verser les deux farines, la levure, le lait tiède, le sel, le sucre, puis le jaune d’oeuf et le beurre pommade. Pétrir. Former 6 pâtons, les « bouler » et les déposer sur une plaque recouverte de papier sulfurisé, en les espacant bien, laisser lever 1h30.

Dorer les petits pains au jeune d’oeuf. Cuire 10 minutes à 180°.

guacamole-burger-13082012-bun

Emonder la tomate : laver puis retirer le pédoncule en vous aidant de la pointe d’un petit couteau. Puis, faire une petite croix en enfonçant très légèrement la lame à l’opposé du pédoncule.
Faire bouillir une grande casserole remplie d’eau. Préparer une saladier d’eau bien fraiche. Plonger la tomate 30 secondes dans la casserole. La sortir avec un écumoire. La peau doit commencer à se détacher de la chair à l’endroit de la croix. Déposer immédiatement la tomates dans le saladier d’eau froide. Enlever la peau de la tomate. Couper en tranches de la taille des steacks. Laisser dégorger les tomates avec une pincée de sel. Réserver sur du papier absorbant.

Hacher l’oignon nouveau, le poivron vert, et le poulet. Verser dessus le blanc d’oeuf, la chapelure et les condiments. Mélanger le tout et former 3 steak à l’aide d’un emporte pièce. Placer au congélateur pour leur faire prendre la forme.

Peler l’avocat, puis l’écraser à la fourchette, verser le jus de citron vert dessus pour éviter qu’il noircisse. Peler la tomate et la couper en petits dès. Emincer l’oignon nouveau, le piment vert, et hacher les herbes. Tout mélanger. Assaisonner.

guacamole-burger-13082012-guamole

Tremper les tranches de tomates danc une assiete avec l’oeuf battu, puis dans une assiete avec de la chapelure et faire frire dans l’huile chaude jusqu’à ce qu’elles soient dorées. Placer ensuite sur un papier absorbant pour enlever l’excés d’huile.

guacamole-burger-13082012-beignettomate

Pour la cuisson des steaks : faire chauffer une poêle ou un grill très fort puis y poser les hamburgers,  les retourne une fois au bout 2 3 minutes, finir de cuire. baisser le feu et déposer les tranches de cheddar dessus pour qu’elle soient fondantes, puis les retirer du grill. Laisser reposer la viande une minute avant de monter les hamburgers. Couper les petits pains en deux, puis les faire toaster sur 1 ou 2 minutes sans les brûler. 

guacamole-burger-13082012-saladeCommencer par tartiner généreusement de guacamole les buns, ajouter le steak, le beignet de tomate, la salade, et les oignons finement émincés. Servir sans attendre.

Terrine de lapin à l’estragon

25

Tous les amis se régalent avec cette terrine et me supplie pour avoir la recette ! C’est un plat très facile à préparer, qui se déguste froid en entrée avec une salade et des cornichons, de la moutarde à l’ancienne, sans chichis.

La terrine de lapin c’est un petit goût d’enfance. Ma grand mère la faisait à merveille et nous la dégustion le soir de Noël avec une salade.

Ingrédients :

- 3 tranches de pain de mie
- 15 cl de lait
- 1 lapin (600 g de chair une fois désossé)
- 100 g de foies de volaille
- 400 g d’échine de porc
- 10 cl de crème
- 1 oeuf
- 2 échalotes
- 1 oignon
- 2 brins de romarin
- 6 brins d’estragon
- sel, poivre.  
 
Préparation :

Faire tremper le pain de mie dans le lait.

Désosser le lapin, couper la chair en petit morceaux.

Passer les viandes au hachoir. Saler, poivrer. Ajouter les échalotes et l’oignon hachés, ainsi que les herbes ciselées. Mélanger avec le pain de mie, l’oeuf et la crème.

Déposer le mélange dans une terrine et cuire au bain-marie 1 heure dans un four à 180 °. Laisser 48 heures au frais avant de déguster. 

Osso Bucco de poulet – Gremolata aux agrumes

2012

Spécialité Milanaise, Osso Bucco signifie « os à trous ». Il s’agit d’un plat très parfumé de viande que l’on sert de façon traditionnelle avec un risotto.

En France, nous utilisons des tronçons (ou rouelles) de jarret de veau. La moelle est cuisinée et servie avec son os. Mais vous pouvez aussi réaliser cette recette avec de la volaille par exemple de la dinde, ou du poulet. C’est tout à fait délicieux !

L’osso bucco doit être servi bien chaud, parsemé de gremolata composée d’un hachis de persil et d’ail auquel on ajoute des zestes râpés de citron et d’orange.

Cette semaine lescolisduboucher.com propose un magnifique osso bucco de vollaile de 1 kg ! N’hésitez pas une seule seconde à faire cette recette savoureuse et originale ;)

Ingrédients (Pour 4 personnes)
- vollaille coupée en osso bucco de chez lescolisduboucher.com
- farine
- sel poivre
- huile d’olive

Pour la sauce :
- 2 carottes
- 2 d’oignons
- 1 branche de céleri
- 400 g de tomates (si vous êtes préssés : tomates en conserve cuites et pelées)
- 25 cl de vin blanc sec
- 1 petit bouquet garni

Pour la gremolata :
- le zeste d’une orange bio non traitée
- le zeste d’un citron bio non traité
- 4 cuillères à café de persil
- 2 gousses d’ail

Préparation :

Laver et peler les légumes : carottes, oignons, céleri, les tailler en tout petits dès. Monder les tomates : les plonger 30 secondes dans un grand volume d’eau bouillante, raffraichir, puis les peler. Les découper en quartier.

Rouler la viande dans la farine et l’assaisonner de bon goût.
Dans une grande cocotte faire chauffer un filet d’huile d’olive. Y faire revenir les morceaux de viande à feu vif sur toutes les faces. Lorsque les morceaux de viande sont dorés, les retirer de la cocotte et les remplacer par les légumes.

Faire revenir les légumes dans les sucs de cuisson de la viande pendant 10 minutes environ, en remuant régulièrement. Ajouter les tomates et lorsque l’eau s’est évaporée, déglacer avec le vin blanc. Ajouter le bouquet garni, et mouiller avec de l’eau à hauteur. Aux premiers bouillons, baisser le feu, et cuire à feu très doux pendant 45 minutes.

Zester les agrumes. Laver puis hacher le persil. Peler et hacher l’ail. Mélanger le tout. Saupoudrer cette gremolata sur l’osso bucco en fin de cuisson, en garder un peu pour la décoration de l’assiette.

Servir sans attendre, avec un risotto, ou sinon une polenta gratinée, ou des tagliatelles fraiches.


lescolisduboucher.com vous permet de commander de la viande Label Rouge ou Bio provenant des meilleurs élevages Français ! Guy et Melchior vous propose une viande saine, de qualité, avec la garantie de son origine et du travail bien fait, le tout à de très bon pris.

Vous pouvez vous offrir un colis surprise et/ ou commander des produits à la Carte. Les produits sont prêt à l’emplois, emballé sous vide dans un colis réfrigéré qui garantit le respect de la chaine du froid livrés en Ile de France ou expédiés partout en France.

Tranches de gigot d’agneau au Gremolata menthe – Mesclun et sa vinaigrette aux agrumes

20

J’apprécie énormément l’association agneau – menthe, pour changer de l’éternelle sauce à la Menthe servie traditionnellement avec le gigot, j’ai eu envie de préparer un gremolata à la menthe.

La gremolata est une persillade italienne utilisée pour assaisonner traditionnellement l’osso buco ou les viandes blanches. Elle est composée de persil et d’ail hachés et de zestes râpés de citron (parfois d’oranges). La gremolata se rajoute en fin de cuisson.

J’ai servi ma viande avec un mesclun tout simple, relevé d’une vinaigrette aux agrumes, qui utilise le citron et l’orange sur lesquels j’ai prelevé les zestes !

Pour cette recette j’ai utilisé une viande d’une très grande qualitée. Et je peux vous dire qu’avec cette persillade à la menthe nous nous sommes régalés ! Mon agneau vient du site Colis du Boucher qui propose des colis de viande BIO et LABEL ROUGE d’origine Française (Auvergne).

J’ai un gros coup de coeur pour ce site qui propose une viande saine, de qualité, avec la garantie de son origine et du travail bien fait, le tout à un prix raisonnable. La viande provient des meilleurs élevages. Le site Colis du Boucher recréer ainsi le lien qui avait disparu entre les fermes et les familles.

Les produits sont prêt à l’emplois, emballé sous vide (et se conservent de 8 à 14 jours au frais), et il y a des livraisons bi-hebdomadaires à Paris et dans certaines communes d’Ile de France, des expéditions partout en France métropolitaine (sauf Corse), à domicile ou au bureau, ou en point relais ! Toutes leurs viandes sont emballées dans un colis réfrigéré qui garantit le respect de la chaine du froid.

Ingrédients (pour 2 personnes)

Pour l’agneau au Gremolata
- 2 tranches de gigot d’agneau des Colis du Boucher
- le zeste d’1/2 citron bio
- le zeste d’1/2 orange bio
- 1 gousse d’ail
- 10 feuilles de menthe
- 1 cuiller à café d’huile d’olive
- Sel, Poivre  

Pour le mesclun et la vinaigrette d’agrumes
- 150 g de mesclun (salade mélangées)
- 3 cuillers à soupe de jus d’orange bio
- quelques gouttes de jus de citron
- 1 feuille de menthe
- 1 gousse d’ail
- 3 cuillers à soupe d’huile d’olive
- fleur de sel

Préparation :

Prélever le zeste des agrumes préalablement lavés, les hacher très finement et les mettre dans un bol.

Peler les deux gousses d’ails, dégermer, et hacher le plus finement possible. Laver puis ciseler finement 11 feuilles de menthe. Réserver une gousse d’ail hachée et une feuille de menthe ciselée pour la sauce vinaigrette.

Mélanger l’ail et la menthe du Gremolata avec l’huile d’olive, et assaisonner de bon goût.

Pour la vinaigrette aux agrumes : fouetter ensemble les ingrédients. Réserver.

Faire cuire les tranches de gigot d’agneau à la poele 2 à 3 minutes de chaque côté. Parsemer avec le Gremolata au moment de servir. Mélanger au moment de servir le mesclun à la vinaigrette.

On peut également cuire les tranches d’agneau à la plancha ou au barcecue.

Les souris d’agneau d’Ilham de Masterchef et ses légumes à l’orientale

affiche-repas-ilham

Le week-end dernier j’ai eu la chance de participer au repas gastronomique organisé par Ilham à Hoenheim. Nous étions plusieurs candidats de Masterchef a avoir cuisiné pour 170 personnes un menu des plus aléchants, je vous laisse juger par vous même :

Farandoles d’Amuses Bouches
- Macaron Confiture de piment d’Espelette et son Boudin.
- Tartine Toastée Frottée à l’ail, crème d’’artichaut au doux parfum d’huile d’Olive de Nyons, Jambon Fumé.
- Mini-cupcake au Foie gras, Confit d’oignons rouge et Figues.
- Tartare de Saumon aux Agrumes et au délicat parfum d’Aneth.
- Cappuccino de Betterave et sa crème fouettée à la ciboulette.
- Cappuccino de Carottes cumin et orange crème fouettée aux Agrumes.
Entrée :
- Œuf Mollet sur son velouté de Cèpes et de Châtaignes, tuiles croquantes Et craquantes.
Plat :
- Souris d’Agneau Confite au sirop de Pain d’épices et ses légumes printaniers ensoleillé.
Pause Fraicheur (avec ou sans alcool)
Plateau du Fromager
Le Ballet DES desserts :
- Sphère en Chocolat au lait garnie de sa surprise Glacée à la Vanille de Guada.
- Tartelette au citron Kumbawa.
- Crème brûlée.
- Café/thé.

Merci Ilham de ton accueil et de nous avoir fait participé à cet évènement !

J’ai passé 3 jours que je ne suis pas prêt d’oublier avec une seule idée en tête : retourner en Alsace au plus vite tellement j’ai été charmée par l’accueil de ses habitants, la beauté de cette région, et sa richesse gastronomique !

Ce repas a été mené à plusieurs mains avec des anciens candidats de l’émission de télévision Masterchef : Ilham, Fabrice, Jerôme, mais aussi Olivier et Mikaël ! Nos invités d’honneur : Clara et Eliott de Masterchef Junior. Et nos anges gardiens : Thierry et Aurélien !

Le plat servi en plat principal est la recette fétiche que Ilham a cuisiné pendant l’émission. La recette est disponible sur le site de tf1.fr

En revenant de Hoenheim j’avais encore dans les narines ce doux parfum !!! Il fallait que je refasse cette recette ;)

Je vous donne les proportions pour 2 personnes, car c’est ce plat que j’ai choisi de faire pour mon repas de Saint-Valentin. Il a fallu que je réadapte le poids des ingrédients ;)

Ilham a pour passion le cake design. Depuis Masterchef elle a monté sa boite de traiteur et participe à de nombreux évènements culinaires. Elle réalise des commandes de gâteaux décorés en pâte d’amande ou pâte à sucre, des cupcakes, des mignardises, et traiteur, des buffets et des gouters pour les particuliers et les professionnels, et elle propose même des cours de cuisine à domicile en Alsace.

Son projet serait d’ouvrir un lieu atypique et encore vue nulle part dans Strasbourg : un salon de thé « Ilham Fée Des Merveilles » ou les clients trouveront Cakes et Cupcakes glamours et rigolos, inspirés des année 50, tout droit issus des contes de fée et de nos souvenirs d’enfance, faisant aussi atelier culinaire.

Le blog d’Ilham : ici.
Sa page facebook ici.
Le blog de Jen notre superbe photographe -> par ici !

Cet article t’es dédiée ma belle !!

Ingrédients (Pour 2 amoureux)

- 3 branches de coriandre et de persil
- Epices (coriandre, raz el hanout, cumin, gingembre, cannelle, safran, paprika, piment)
- Sel, poivre
- 2 petites souris d’agneau
- 1 cuillère de soupe de miel
- 2 cuillers à soupe d’huile d’olive (je prend celle de ma région : elle vient de Nyons !)
- 15 cl d’eau
- 1 oignon blond
- 4 petites pommes de terre (150 g)
- 150 g de mini-carottes (ou alors des carottes classiques que vous aurez « tournées »)
- 50 g de raisins secs
- 10 g d’amandes éfilées (falcultatif)

Préparation :

Hacher la coriandre et le persil.

Bien saler et poivrer sur toutes les faces des souris d’agneau. Enduire la viande avec les épices en veillant à le faire équitablement de chaque côté. Déposer la viande dans une cocotte, ajouter les herbes et arroser avec le miel, l’huile d’olive et 15 cl d’eau. Couvrir le plat de papier d’aluminium et réservez au frais pour faire mariner.

Peler et ciseler un oignon. Laver les carottes et les pommes de terres, les peler et réserver.

Couvrir la cocotte et enfourner à 180° pendant 1 heure 30. Pour uniformiser la cuisson des souris, penser à les retourner délicatement. Eventuellement, ajouter un peu d’eau si besoin.

Une demi heure avant la fin de la cuisson ajouter les légumes.

5 minutes avant la fin de la cuisson ajouter les raisins secs.

Faire torréfier les amandes.

Servir bien chaud saupoudrer d’amandes éfilées torréfiées.

Boudin aux pomme fruit et nashi caramélisés, confit d’oignon vinaigre de cidre

Je vous l’accorde le boudin c’est pas très girly et gourmand ! OK ! Mais c’est un produit bourré de fer et avec ses températures hivernales il fait bon prendre quelques forces !

Je vous propose donc une assiette élégante, qui fait honneur à un produit trop souvent dévalorisé ! Un boudin aux pommes d’accord mais subtilement bien cuisiné ! J’ai imaginé comme accompagnement un petit confit d’oignon au vinaigre de cidre, des beaux quartiers de pomme reinette et de nashi caramélisés et parfumé à la badiane et au gingembre pour encore plus de finesse.

Servez ce plat avec une bonne purée de pomme de terre maison (vous trouverez ici ma recette de « Purée de pommes de terre Maison » (et ses 10 commandements))… Un régal !

Ingrédients (pour 2 personnes) :

- 1 gros oignons
- une pincée de sel
- 20 g de beurre
- 1 cuiller à café de sucre
- 3 cuillères à soupe de vinaigre de cidre
- 1 pomme reinette
- 1 petit nashi
- 1 étoile de badiane (anis étoilé)
- 1 pincée de gingembre en poudre
- 1 cuiller à café de sucre
- sel, poivre
- 2 boudins noir

Préparation :

Eplucher l’oignon et l’émincer. Faire chauffer une poêle avec 10 g de beurre, puis y faire revenir les oignons émincés avec une pincée de sel. Lorsqu’ils sont translucides déglacer avec le vinaigre. Baissez le feu, puis ajoutez une cuillère à café de sucre et laissez mijoter une quizaine de minutes. Réserver au chaud.

Eplucher la pomme et le nashi, retirer les pépins, puis couper chaque fruit en huit beaux morceaux. Les faire revenir dans une poêle avec 10 g de beurre, la badiane et le gingembre en poudre, ainsi qu’une cuiller à café de sucre. Assaisonner. Lorsque les pommes ont une jolie coloration dorée, baisser le feu, et réserver au chaud.

Saisir les boudins dans une poêle chaude sur toute les faces, puis terminer la cuisson au four pendant 5 min à 180°.

Retirer la peau du boudin et le couper en rondelles. Dresser et servir sans attendre.