Tous les articles par Émilie

A propos Émilie

Emilie Charignon candidate de l'émission de télé Masterchef sur Tf1 - Blogueuse culinaire www.cupkilleuse.fr - J'anime des ateliers cupcakes pour les particuliers (anniversaires, enterrement de vie de jeune fille...) et pour les pros (parmi ceux qui m'ont fait confiance : La Halle, Alice Délice, EDF, COOK&GO, Rebecca Bonbon, le centre commercial LES PASSAGES, ITALIE 2 etc...)

Pancakes tout moelleux à la farine de noix de coco

IMG_1442_th    On continue les bonnes résolutions de la rentrée avec des petits plats et des salades healthy et IG bas + du sport 

J’ai concocté pour vous une recette de pancakes hyper moelleux et fluffy. Pour un petit dej sain, et avec un faible indice glycémique.

La farine de coco a l’avantage d’être sans gluten mais aussi d’avoir un goût très agréable. Nutritionnelement parlant elle a aussi beaucoup d’avantages ! La farine de noix de coco est particulièrement riche en fibres et acides aminés. Elle est source de protéines et de graisses saines.
IMG_1449_th
Ingrédients :
(Pour 10 pancakes)
- 4 œufs
- 55 g d’huile de noix de coco
- 1 cuillere à café d’érythritol en poudre
- 80 g de farine de noix de coco
- 50 g d’arrowroot
- 1 cuillere à café de levure chimique
- 1 pincée de sel
- 20 g de son d’avoine
- 24 cl de lait d’amandes

 IMG_1443_th
Préparation :
Dans un récipient, casser les œufs et y ajouter l’huile de coco et le sucre et fouetter le tout. Ajouter petit à petit la farine de coco, l’arrowroot, la levure et le sel, en alternant avec le lait, et mélanger jusqu’à obtenir une texture homogène.
IMG_1445_th
Faire chauffer une poêle (à feu doux) et la graisser légèrement (à l’huile de coco par exemple). Verser ensuite une louche en formant un rond. Veiller à ne pas trop étaler la pâte afin d’obtenir une pâte épaisse qui rendra le pancake moelleux. Lorsque que vous apercevez de petites bulles sur le dessus, retournez votre pancake. Laisser cuire le pancake 1 à 2 minutes. Retirer du feu, puis ajouter selon vos envies des fruits frais, du sirop d’agave, etc …IMG_1446_th

Flatbread (petits pains plats) au chou-fleur (IG bas et sans gluten)

  IMG_1431_th Pas toujours facile de se passer de pain quand on mange sans gluten ou quand on fait attention à sa ligne. J’ai une recette qui va faire plaisir aux cœliaques, et aux personnes qui font attention à leur ligne, qui mangent healthy, IG bas (low IG), paléo… N’est-ce pas ?

Aujourd’hui je n’ai pas la prétention de vous présenter une recette de pain à la croûte croustillante et la mie filante mais une petite préparation assez sympa, qui fera une tout de même bonne (et surtout très saine !) alternative au pain. Il s’agit de petits pains plats alias « flatbreads » préparé à base de chou-fleur (oui oui !), de poudre d’amandes et d’œufs.

Saviez-vous que le chou fleur permet de réaliser tout un tas de recettes hyper gourmande en réduisant le nombre de calories ? Du riz, en passant par les tortillas, la pizza, le taboulé, le hachis-parmentier, la fausse béchamel, etc… Si vous comprenez l’anglais je vous recommande chaudement la lecture de cet article « 23 Insanely Clever Ways To Eat Cauliflower Instead of Carbs ». Le chou-fleur est un légume riche en vitamines (C, B, et K), en minéraux, et en antioxydants. Qu’on le déguste cru, cuit ou même grillé, il est faible en calories (25 Kcal pour 100 grammes de chou-fleur cuit). Il est particulièrement riche en fibres qui boostent le système digestif, améliorent le transit intestinal et de préviennent du cancer du côlon.

IMG_1429_th

Les amateurs de cuisine healthy et foodistas ont sans doute déjà entendu parler de la fausse pâte à pizza à base de chou-fleur ? La recette que je vous présente est similaire mais l’avantage c’est qu’il n’y a pas besoin de presser et d’essorer le chou-fleur mixé dans une gaze ou un torchon . Il suffit de mettre les ingrédients dans l’ordre indiqué dans le mixer, étaler la pâte obtenue sur une plaque allant au four et cuire 30 minutes à 185 degrés.

Ingrédients : (pour une plaque allant au four – type four « ménager » classique)

- 280 g de chou fleur cru
- 100 g d’amandes en poudre
- 4 œufs
- 1/2 cuiller à café de sel fin
- Condiment de votre choix : curcuma, curry, mélange de graines (pavot, tournesol, sésame…) : faites-vous plaisir !

IMG_1438_th

Préparation :

Mettre le chou fleur fleur dans un mixer, et le mixer jusqu’à avoir une sorte de « riz ». Ajouter les autres  ingrédients dans l’ordre indiqué : amandes en poudre, œufs, sel… Étaler la pâte sur une plaque allant au four, recouverte de papier sulfurisé et cuire 30 minutes à 185 degrés (four préchauffé).

IMG_1435_th

Makis rapides de quinoa au thon rouge avocat et concombre

IMG_14182

Hello les amis ! Cela faisait quelques petits jours que je n’avais pas eu le temps d’écrire de nouvelles recettes. J’ai été bien prise par le travail, j’en suis désolée…!

Été oblige, je me suis mise avec quelques amies en mode opération bikini body, et c’est vrai que je cuisine vraiment très léger… Du coup j’ai beaucoup moins d’occasion de poster de bons petits plats ou desserts.

IMG_142462

Mais pour cette recette je fais une exception car je la trouve sympa. Vous pourrez me dire ce que vous en pensez en commentaire :)

Il s’agit de petits makis où le riz (Indice glycémique fort) est remplacé par du Quinoa (plein de protéines, avec un IG bas, et super bon). J’y ai ajouté ma garniture préféré : concombre avocat bien sûr ! Pour ceux qui n’ont jamais essayé de faire des makis à la maison mais qui en ont toujours rêvé, je vous assure que ce n’est pas compliqué et surtout c’est très rapide à préparer ! Présentez ces makis au quinoa et au thon sur un lit de salade verte à l’apéritif. Dégustez-les avec de la sauce soja allégée en sel.

IMG_14222

Régalez-vous bien et bel été à tous !

Ingrédients (Pour 4 personnes/16 pièces) :
- 2 cuillères à soupe de vinaigre de riz
- 1 cuillère à café de sucre en poudre
- 1 cuillère à café de sel
- 1 cuillère à soupe de graines de chia + 3 cuillères à soupe d’eau
- 1 petit filet de thon frais
- 1/4 d’avocat
- 1/4 de concombre
- 3  feuilles de nori
- 220G de quinoa déjà cuit (j’ai utilisé un sachet de quinoa Bio blond et rouge)

IMG_14242

Préparation :
Dans une petite casserole, verser le vinaigre de riz, le sucre en poudre et le sel. Mélanger et placer la casserole à feu doux. Laisser chauffer jusqu’à dissolution complète du sucre dans le vinaigre. Ajouter alors ce mélange au quinoa cuit dans le récipient puis mélanger bien. Laisser ensuite refroidir à température ambiante.

Mélanger une cuillère à soupe de chia et 3 cuillères à soupe d’eau dans un petit bol. Laisser prendre au frais 15 minutes.

Préparer les légumes et le thon. Couper en lamelles.

Mélanger le quinoa vinaigré refroidi et le gel aux graines de chia puis en étaler une fine couche sur une feuille de nori, jusqu’à 1 cm du bord. Déposer une ligne de bâtonnets de chaque légume, puis, par dessus, une ligne de lamelles de poisson. Rouler la feuille de nori sur elle-même pour enfermer la garniture, en les serrant bien. Répéter l’opération pour les autres feuilles de nori, jusqu’à épuisement des ingrédients.

Emballer les rouleaux de feuilles de nori de film alimentaire puis les réserver au réfrigérateur.  Au moment de servir déballer et, à l’aide d’un couteau bien aiguisé, couper chacun d’entre eux en tronçons.

IMG_1420

La vraie bonne ratatouille Niçoise

cupkilleuse-ratatouille-3

Bonjour les amis :) J’espère que vous allez bien. Moi ce soleil et cette chaleur ça me donne irrésistiblement envie de ra-ta-touille. La vraie bonne ratatouille (pas le film) à la niçoise, comme on l’a fait chez moi dans le sud (Pensée à ma petite mamie et ma maman adorées :****)

La vraie ratatouille ne se réchauffe pas au micro-ondes. Il s’agit de préparer tout les légumes et les faire cuire, et mijoter dans un certain ordre : c’est tout un art. On essaie de choisir des légumes qui ont déjà vu de la terre, du soleil, et le moins de pesticides possible (on garde la peau, donc mieux vaut acheter du bio).
Par pitié pas de lardons,  vin blanc, concentré de tomates ou cuisson au wok….!!!

cupkilleuse-ratatouille-1

Gros avantage de cette recette : pas trop de calories ! C’est cool l’été arrive et on va ressortir les bikinis ! Pleins de vitamines, de fibres et de couleurs… chouette non ?

Elle se congèle très bien et se réchauffe aussi parfaitement dans les 2 à 3 jours.

La ratatouille se mange aussi bien chaude, que tiède ou froide. Elle peut accompagner des rougets grillés ou un barbecue. Vous pouvez aussi l’ajouter à une omelette ou la fourrer dans une pâte feuilletée ou des bricks pour en faire des chaussons ou des samoussas. Enfin vous pouvez aussi réaliser une quiche avec :)

Prenez soin de vous et bonne ratatouille !

cupkilleuse-ratatouille-2

Ingrédients (Pour 6 personnes)

- 1 kg de tomates
- 3 poivrons (je prends un rouge un jaune et un vert)
- 6 petites courgettes
- 2 aubergines
- 3 oignons jaunes
- 3 gousses d’ail
- huile d’olive
- 1 feuille de laurier et du thym
- un peu de basilic pour la déco (facultatif)
- 1 pincée de sucre
- Sel, poivre

Préparation :

Préparer les légumes : Rincer les poivrons, les couper en lamelles et retirer les graines.
Laver et éplucher les aubergines en enlevant une bande de peau sur deux. Les couper en dés.
Éliminer les extrémités des courgettes, bien les laver puis les gratter légèrement et les couper en rondelles.  Peler les oignons, et les émincer.
Inciser la peau des tomates en croix sur les fesses, les ébouillanter 10 secondes puis les tremper dans de l’eau très froide. Puis les peler. Les couper en deux pour les épépiner et les concasser.

Pour la cuisson : Dans une cocotte ou une sauteuse, faire chauffer de l’huile. Y mettre les dés d’aubergines à revenir. Mélanger régulièrement et lorsqu’ils sont dorés, les retirer et les réserver.
Dans la même cocotte et la même huile, mettre les oignons émincés et les gousses d’ail épluchées. Laisser revenir en mélangeant à la spatule.  Au bout de 5 minutes ajouter les tomates. Laisser cuire sur feu moyen pendant une dizaine de minutes en mélangeant régulièrement. Ajouter les courgettes et les aubergines réservées. Assaisonner de sel, de poivre, d’une pincée de sucre et ajouter la feuille de laurier et le thym.
Laisser mijoter la ratatouille à feu doux et à découvert pendant 40 minutes. Ajouter les courgettes, et les poivrons et poursuivre la cuisson à votre convenance (personnellement j’aime les courgettes qui gardent leur tenue et les poivrons fondants mais un peu « al dente » donc je ne pousse pas trop).

cupkilleuse-ratatouille-5

Servir en décorant avec des feuilles de basilic frais.

cupkilleuse-ratatouille-4

Salade Caesar

cupkilleuse-ceasar-2

Bonjour à tous ! Aujourd’hui nous nous retrouvons pour une recette classique des Etats-Unis : la salade Caesar. Composée de de la salade romaine, croûtons, poulet, parmesan et la célèbre sauce à base de jaune d’œuf montée comme une mayonnaise à l’huile d’olive et à l’ail.

En effet et contrairement à ce qu’on pense et ce que l’on peut lire un peu partout dans les livres de cuisine, la recette originale utilise de la sauce Worcester dont un des ingrédients est la pâte d’anchois. D’où la confusion !

Avec ou sans anchois la Caesar reste une de mes salade préférées. Attention à utiliser de très bon ingrédients pour la réaliser. Ma préférence va par exemple aux cuisses de poulet fermier cuits au four et effilochées qu’à des blancs de poulet tout secs revenus à la poêle. Idem pour la qualité du fromage et pour l’huile d’olive pour la sauce ! J’ai la chance d’utiliser l’huile d’olive AOP de Nîmes de l’huilerie Richard, forte en caractère mais peu agressive en bouche. Un régal pour sublimer cette salade !

cupkilleuse-ceasar-1

Ingrédients :
(Pour 4 personnes)
- Une belle salade romaine
- des copeaux de parmesan
- Deux cuisses de poulet cuites au four, effilochées
- croûtons
- 1 demi avocat en tranche
- quelques tranches de bacon hachées grillées (en option)
- quelques tomates cerises pour la décoration
- un filet de jus de citron

Pour la sauce :
- 1 jaune d’oeuf
- 1 cuiller à café de moutarde
- huile d’olive
- sauce Worcester
- une gousse d’ail
- sel, poivre

Préparation :

Préparer la salade en débitant en tranches de 4 centimètres tout le long, rincer à l’eau fraîche et mettre de coté. Couper de beaux copeaux de parmesan à l’aide d’un économe. En garder un petit peu pour la sauce. Effilocher le poulet. Préparer les croûtons.

cupkilleuse-ceasar

Mettre dans un saladier le jaune d’œuf, une petite cuillère de moutarde, une pincée de sel, et un tour de moulin de poivre. Mélanger jusqu’à obtenir une matière homogène, puis verser une ou deux cuillères à café d’huile d’olive et monter le mélange à la manière d’une mayonnaise à l’aide d’un fouet. Continuer de verser lentement l’huile d’olive tout en battant avec le fouet énergiquement. La sauce doit monter sans se défaire, et devenir assez ferme. Une fois la mayonnaise montée assaisonner avec la sauce  sauce Worcester et ajouter la gousse d’ail émincée finement et un peu de parmesan émietté. La sauce est prête, il ne reste qu’à dresser la salade. Servir sans attendre et mélanger la salade juste au moment de servir avec un filet de jus de citron. Bon appétit !

Asperges des Sables des Landes et crumble okara d’amandes

emilie_charignon-asperges-2

On entend beaucoup parler d’amandes en ce moment. Ce fruit sec s’est imposé comme un «super-aliment», tendance et santé, plébiscitée par les nutritionnistes. D’ailleurs les Français en consomment deux fois plus qu’il y a dix ans. D’ailleurs un super reportage passe en ce moment sur France 5 « AMANDE, LES SECRETS D’UN SUPER-ALIMENT » (voir les rediffusions ou regardez en replay !). En voici un extrait, la vidéo a beaucoup tourné sur facebook :

Comme je digère mal le lait, et que j’adore le gout d’amandes très souvent j’achète des briques de lait d’amandes au magasin bio ou au supermarché mais cela coûte malheureusement très cher ! Je savais que l’on pouvait réaliser son lait d’amandes maison mais je ne m’étais jamais lancée dans l’aventure (honte à moi c’est ULTRA simple). Et le gros avantage c’est de pouvoir utiliser okara d’amandes !  »Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme… ».

L’okara réfère normalement au résidu des graines obtenu à l’issue de la fabrication d’un lait de soja. Par extension, ce terme peut désigner la pulpe restante après la réalisation d’autres laits végétaux, comme celui d’amandes comme dans cette vidéo et pour cette recette. L’okara est un ingrédient très intéressant sur le plan nutritionnel : pauvre en gras, riche en fibres, et en protéines, calcium et fer. En cuisine il peut remplacer les oeufs dans des cakes ou des muffins, épaissir une soupe ou une sauce trop liquide…

J’ai décidé de l’utiliser dans un crumble au parmesan pour accompagner de délicieuses Asperges des Sables des Landes (la saison vient de commencer : un délice !!). Servez-les avec une vinaigrette à la noisette et des œufs mollets et vous aurez un plat tout simple à faire et vraiment sympa pour un dîner !

emilie_charignon-asperges-3

Ingrédients :
(Pour deux personnes)
- 1 kilo d’asperges des sables des landes
- Gros sel

Crumble :
- 50G d’okara d’amandes
- 50G de beurre demi sel
- 50G de farine
- 25G de parmesan

Vinaigrette : moutarde, huile de noisette, vinaigre balsamique blanc, sel, poivre.

Préparation :

Cuire les asperges à l’anglaise. Bien égoutter.

Faire préchauffer le four. Préparer le crumble en mélangeant tout les ingrédients. Émietter sur une plaque allant au four recouverte de papier sulfurisé. Cuire 10 mn à 190°.

Préparer la vinaigrette. Dresser. Servir.

emilie_charignon-asperges-o

Terrine de queue de bœuf Tonkinoise

Si le phở, ou soupe tonkinoise, est le plat national vietnamien, la terrine de queue de bœuf c’est ma spécialité !

Il FAUT que je vous raconte cette histoire ! Déjà perso j’adooooooore les terrines. C’est old school, c’est peut-être vieillot ou ringard, ou « trop simple » peut-être pour vous…? Mais moi j’adore : ça me rappelle mon enfance, ma petite mamie adorée qui en faisait une au lapin et foies de volaille pour le repas du soir de Noël. Après le marathon de la bouffe (le 24 au soir, le 25 midi) on se réunit autour de la terrine et d’une bonne salade : plaisir, simplicité, partage. Pour moi les terrines c’est ça ! C’est le dimanche soir quand tu as la flemme… C’est la salade verte, les cornichons, et le bon pain de campagne… La vie quoi !!!

emilie_charignon_terrine-3Photos  © Damsmovies pour cupkilleuse.fr

Un jour mon pote Germain m’envoie un message car il connait quelqu’un qui connait quelqu’un (le milieu du web…c’est tout tout petit hihi) bref : la maison Michel Rostang organise un concours de pâté et de terrine.  Du coup je me lance et je me décide de proposer ma « Terrine de queue de boeuf aux carottes et navets nouveaux, sauce gribiche« .  Et là j’ai le plaisir d’apprendre que je fais parti des 10 finalistes sélectionnés pour présenter leur recette à un prestigieux jury composé du pâtissier Pierre Hermé, de l’ostréiculteur Joël Dupuch, du critique gastronomique Jean Claude Ribaut, de Elaine Sciolino , journaliste au New York Times et bien sur de Michel, Caroline et Sophie Rostang.

164495_615670485116731_2038357488_n 482894_615670565116723_1122522338_n 479839_615670501783396_1549356128_nCapture d’écran  »100%Mag » sur M6 Images © M6

Dingue non ??? Je l’avoue j’étais super fière d’avoir la chance de faire déguster ma recette et récolter les conseils d’un chef doublement étoilé et avoir l’avis d’un jury aussi prestigieux.

734431_615669621783484_412535149_n

Encore plus dingue : je remporte le concours. Fierté personnelle : Pierre Hermé me dit que ma gribiche est à tomber par terre (mon secret je rajoute une cuiller à soupe d’huile de noix héhé). Bref je flotte de bonheur et remporte une semaine de stage exceptionnelle dans le restaurant gastronomique de Michel Rostang**, ma recette pendant tout un mois à la carte du Flaubert, un repas gastronomique pour deux personnes… La folie :)

Depuis et sans prétention la terrine de queue de bœuf c’est un peu ma recette choucou ;)

emilie_charignon_terrine-2Photos  © Damsmovies pour cupkilleuse.fr

Samedi soir dernier je recevais à diner ma cops La Rapporteuse mais comme je travaillais touuuute la journée et que je n’avais absolument pas le temps de cuisiner j’ai eu l’idée de cette terrine car on peut la préparer à l’avance. Et comme en ce moment j’adore manger des Pho (ma recette Phở bò Soupe pho au boeuf cru et nouilles konjac ici) je me suis dis que j’allais faire cuire ma viande avec les mêmes épices et parfums afin de proposer une Terrine de queue de bœuf Tonkinoise.

Je crois que j’ai été assez bavarde pour aujourd’hui trève de blabla voici la recette ! Enjoy !

Ingrédients : (pour 10 personnes)

- 5 ou 6 belles carottes
- 1 gros radis blanc Daïkon
- 1,5 kg de queue de bœuf coupées en tronçons (demandez à votre boucher)
- 1 oignon piqué d’un clou de girofle
- 3 gousses d’ail
- 1 morceau de gingembre de 7 ou 8 cm
- 1 cuillère à soupe de gros sel
- 3 cuillères à soupe de nuoc mam
Épices : 2 clous de girofle, 3 badianes (étoile d’anis), 1 cuiller à soupe de 5 épices, 1 cardamome noire
- coriandre fraîche
- 4 g d’agar-agar

Pour la sauce gribiche :
- 2 jaunes d’oeufs durs fraichement cuits
- 1 cuiller à soupe de moutarde forte
- 1 cuiller à soupe de vinaigre
- huile neutre (j’ai mis de l’isio 4)
- 3 cuillers à soupe de persil hâché
- 3 cuillers à soupe de ciboulette
- 1 cuiller à soupe de câpres hachés
- 1 cuiller à soupe de cornichons hachés
- 1 blanc d’oeuf dur fraîchement cuit en julienne

Préparation :

Faire cuire à l’anglaise à part le radis blanc et les carottes. Vérifier la cuisson des légumes avec un couteau : lorsqu’ils sont cuits le couteau s’enfonce facilement. Les rafraîchir dans l’eau glacée, les égoutter sur du papier absorbant. Tailler de beaux morceaux de légumes.

emilie_charignon_terrine-

Je me suis aidée d’un ustensiles à frites pour faire des morceaux longs et réguliers.

emilie_charignon_terrineè-

Couper les queues de bœuf en morceaux. Déposer les morceaux dans une marmite, couvrir d’eau, porter à ébullition, et blanchir la viande pendant 3 à 4 minutes.

emilie_charignon_terrine-9

 

Écumer au fur et à mesure. Égoutter les morceaux, et rincer rapidement à l’eau courante, jeter l’eau de cuisson, rincer la cocotte et essuyer avec un papier absorbant.

emilie_charignon_terrine-5

Déposer les restes de carottes et de radis blanc, un oignon piqué d’un clous de girofle, l’ail, les épices, et les morceaux de viandes dans la cocotte. Ajouter le gros sel et le nuoc nam. Verser de l’eau froide à hauteur. Mettre la cocotte sur le feu, porter à ébullition et écumer si nécessaire, baisser le feu puis laisser mijoter à couvert pendant 3h30 à 4h très doucement.

Une fois la chair des queues de bœuf cuite, la retirer de la marmite et l’effilocher encore chaude. Filtrer le bouillon et le faire chauffer avec l’agar-agar.

Ciseler la coriandre, l’incorporer aux queues décortiquées, réserver.

Filmer l’intérieur de la terrine. La garnir avec une première couche de queues de bœuf. Verser un peu de fond de cuisson refroidi. Déposer les légumes, et une couche de viande et couvrir avec du fond de cuisson. Déposer une seconde couche de légumes, et une couche de viande et couvrir avec du fond de cuisson. Filmer la terrine. Après refroidissement placer au réfrigérateur minimum 24 heures. Servir avec une sauce gribiche de la salade verte et du bon de campagne…

emilie_charignon_terrine-4Photos  © Damsmovies pour cupkilleuse.fr

Cookies qui déboîtent au peanut butter et pépites de chocolat

cookies_beurre_de_cacahuètes_chocolat-00104Photos  © Damsmovies pour cupkilleuse.fr

Bonjour ! Je ne sais pas si cela se voit à travers le blog mais je vous un amour sans limite aux cacahuètes, et au beurre de cacahuètes.

Le poulet satay ??? Mhhhhhhh (recette ici)
Snickers fait maison, au crémeux caramel et caramel coulant (recette ici) yummmyyy
Mini-Tartelette cacahouètes caramel (recette ici) Je meuuuurs

Le problème c’est que ses petites douceurs sont hypers hypers caloriques… Du coup quitte à se faire un petit plaisir autant que ça soit une recette de dingue : on est d’accord !

Donc si vous avez une petite envie de cookies je vous propose de tenter ma recette de cookies au beurre de cacahuètes et pépites de chocolat. Des vrais bons cookies comme aux Etats-Unis qui déchirent tout, avec une proportion raisonnable de sucre et de beurre. Vous allez vous régaler et régaler vos amis !

cookies_beurre_de_cacahuètes_chocolat-00090Photos  © Damsmovies pour cupkilleuse.fr

Ingrédients : (Pour 36 cookies, si c’est trop vous pouvez diviser par deux :)
- 280G de beurre mou
- 245G de beurre de cacahuètes
- 300 G de sucre cassonade
- 2 oeufs frais
- 4G d’extrait de vanille
- 350G de farine T55
- 4G de sel
- 4G de bicarbonate de soude
- 200G de pépites de chocolat
- 100G de cacahuètes

Préparation

Mélanger ensemble les beurres. Ajouter le sucre et mélanger pour avoir un mélange crémeux. Ajouter les œufs et l’extrait de vanille et mélanger jusqu’à ce qu’ils soient incorporés. Ajouter la farine, le sel et le bicarbonate de soude et mélanger jusqu’à obtenir une boule de pâte. Verser les pépites de chocolat et les cacahuètes mélanger encore quelques secondes.

cookies_beurre_de_cacahuètes_chocolat-00041Photos  © Damsmovies pour cupkilleuse.fr

Débarrer la pâte sur un film plastique étirable en un gros boudin. Laisser prendre au frais au moins deux heures.

cookies_beurre_de_cacahuètes_chocolat-00086Photos  © Damsmovies pour cupkilleuse.fr

Préchauffer le four à 170°. Tailler des belles tranches. Les placer sur une plaque allant au four recouverte de papier sulfurisé.

cookies_beurre_de_cacahuètes_chocolat-00051Photos  © Damsmovies pour cupkilleuse.fr

Cuire 12 minutes à 170° pour les avoir moelleux, 15 minutes pour entre deux, et 20 minutes pour des cookies bien cuits.

Salade Détox : romanesco, cranberries, pomme… et sa sauce yaourt miel citron

romanesco3

Bonjour à tous ! Après les excès du week-end on a envie de manger du vert, du vert et encore du vert !!

Depuis un moment j’avais en tête cette jolie salade. Comme je suis tombée sur un magnifique chou romanesco au marché, je n’ai pas hésité longtemps !

romanesco

J’ai agrémentée ma salade d’oignon rouge, cranberries, dès de pomme granny et une sauce au yaourt et au miel. Un délice !

romanesco4

Bon appétit et bonne semaine !

Ingrédients : (Pour 4 personnes)

- un chou romanesco cuit al dente
- un demi oignon rouge coupé en tout petits dès
- deux cuillers à soupe de cranberries
- une demie pomme granny coupée en dès

Sauce :
- Un yaourt 0%
- 1 cuiller à café de miel
- 1 cuiller à café de moutarde à l’ancienne
- le jus d’un citron
- Sel, poivre

romanesco2

Préparation :

C’est facile on cuit, on épluche, on coupe, on mélange, on assaisonne et basta ! Bon appétit !

romanesco5

Bilan du Planète Bière Paris 2017

Bonjour à tous!

Ces derniers temps je n’ai pas été *super* bavarde sur ce blog. Deux raisons : je trouve que les autres blogueuses le font beaucoup mieux que moi ! Non mais sans rire certaines sont quasi des journalistes, et ont une superbe plume. Je pense notamment à ma cops « La rapporteuse« . C’est tellement un plaisir de la lire. C’est une fille qui est bien, une fille sincère, et qui ne se la pète pas. Je l’adore. Et les photos ??? On en parle des photos ? Je ne suis pas photographe et quand je vois le boulot de certains… ben forcément je complexe !
La seconde raison : le manque de temps. Pour ceux qui m’ont suivis depuis Masterchef. (beaucoup de mon m’a connu grace à Masterchef, même si j’ai ce blog depuis fuuuuiyouyou plus de 10 ANS !!) et via Facebook se sont rendus compte que j’ai eu une vie bien mouvementée ! Stages en cuisine et en pâtisserie, retour à l’école, démonstrations de cuisine, ateliers de pâtisserie à domicile, livre, taffs à droite et à gauche pour gagner en expérience… Depuis je suis diplômée en pâtisserie et je fais enfin un métier que j’adore : pâtissière. J’ai la chance d’être dans une super boite à Paris où je fais de la pâtisserie et où je donne des cours de pâtisserie. Le pied ! C’est un métier passionnant mais très très prenant, et très fatiguant, et je vous l’avoue je n’avais plus le courage de bloguer…

Mais ça c’était avant !! J’ai rencontré quelqu’un qui m’a donné envie de m’y remettre. De bloguer, de cuisiner, de créer… Je me suis souvenue de pourquoi je faisais ce blog à la base : pour le plaisir de partager (mes recettes, mes humeurs, mes tours de mains, mes bons plans…), et même si je n’ai peut-être ni de belles photos, ni une belle prose : j’ai envie de par-ta-ger ! Et j’ai des milliers d’idées en tête. J’ai envie de monter, avec l’aide de cette personne très spéciale un super projet :  ***********:-|&:-************************** (non désolée je ne peux pas dire ce que c’est !). Ce projet : j’y crois beaucoup. Et c’est pour cela que je me suis retrouvée au Planète bière Paris.

Pour ce futur concept que j’ai en tête, j’ai envie de rencontrer des brasseurs. Des gens qui travaillent avec leur cœur, pour faire de beaux produits. Des personnes qui sont fiers de leurs origines et fiers de leurs produits. Car je veux travailler sur des accords bière-mets. Voilà c’est dit ! Et d’ailleurs amis brasseurs si vous voulez me rencontrer car ce projet vous intéresse aussi mon email emilie@cupkilleuse.fr ou sur ma page Facebook

Et j’avais aussi envie de faire un article sur sur blog, parler de ce chouette événement, mettre en lumière les marques qui m’ont le plus plu etc…

C’est marrant parce qu’il y a quelques années JAMAIS je n’aurais cru faire un article un jour sur mon blog sur un événement consacré à la bière. Ma première gorgée de bière a déclenché un « Merci mais non merci » j’avais l’impression de boire de la *****. Et puis à force de goûter, tester différentes marques, bouteilles, pressions et bien la bière je me suis mise à l’aimer (AVEC MODÉRATION BIEN ENTENDU !).

Très vite je me suis mise à ne plus aimer les blondes… Surtout les blondes « commerciales », vraiment pour moi c’est de l’eau. Pas de goût, plat, pas bon. Et de plus en plus je me suis tournée vers les bières d’abbaye, et les triple. Et franchement je remercie mes amis amateurs de bière qui m’ont ouverts les yeux, et fait goûter des choses vraiment trèèèès sympas. Je ne suis pas fan de Stout et de brunes, même si je dois avouer la Brasserie De Molen fait du super boulot !

PB-Paris-2017_particuliers_800x300

Au Planète Bière Paris 2017 on a croisé la Brasserie De Molen bien sûr, mais aussi pleins de belles marques. La page facebook de l’événement nous invitait à  »vivre une expérience unique ».  On l’a vécu !

Perso je n’ai volontairement pas mis les pieds sur les stands des grosses marques (il me semble avoir aperçu frog, méteor, jenlain, asahi, leffe, singha… Sans prétention, sans vouloir faire ma pimbêche… Je préférais rencontrer des artisans et les petits brasseurs. Je venais pour des rencontres : j’en ai fais ! Goûter et déguster (et non pas sauvagement m’alcooliser, comme certains individus l’ont fait). Je suis ravie.

Par ailleurs j’en profite pour vous encourager à une consommation responsable de bière ou d’alcool en général. En lisant cet article vous reconnaissez avoir l’âge légal pour boire de l’alcool. Une bière brassée avec savoir, se déguste avec sagesse.

mecbourre

Nous avons commencé notre tour par « La bête« . Un nom qui claque et un logo qui a immédiatement attiré notre attention.IMG_1175 Photos  © Damsmovies pour cupkilleuse.fr

Créée en 2009, la bière La Bête est brassée par la brasserie Castelain qui officie dans le Pas-de-Calais depuis 1926. IMG_1176Photos  © Damsmovies pour cupkilleuse.fr

On nous promet « une bière artisanale de caractère », effectivement la visite du Planète Bière Paris 2017 commence bien. Avec sa jolie couleur ambrée et sa fine mousse blanche la bête est désaltérante malgré ses 8 degrés, à la fois puissance et fine.

IMG_1177Photos  © Damsmovies pour cupkilleuse.fr

La visite se poursuit avec une superbe rencontre avec les brasseurs belges de la corne du bois des pendus. Cette bière typiquement belge se décline en trois versions : triple, black et blonde. Sans oublier un brassin réalisé chaque année avec des fruits frais (cette année framboise !!). C’est l’unique bière au monde servie dans un verre en forme de corne. On note que leurs bières sont sans sucre ni épices ajoutées.IMG_1188Photos  © Damsmovies pour cupkilleuse.fr

Je me laisse tenter par la triple qui met mes papilles en émoi et me donne envie de lancer un :  « Celui qui n’a pas La Corne du Bois des Pendus ou qui n’en pas jamais bu, ne connait pas la bière ! ». Bravo très belle bière !!

Le nom La Corne du Bois des Pendus tire son origine d’une histoire légendaire d’Ardenne datant de 1636 (RDV sur leur site si cette légende vous intéresse). Un lieu-dit porte toujours ce nom dans la forêt d’Anlier, entre Bastogne et Arlon au sud de la Belgique. IMG_1190Photos  © Damsmovies pour cupkilleuse.fr

La Corne est actuellement brassée à la Brasserie des Légendes, à Ath, en attendant la mise en service de sa propre brasserie au cours de cette année à Ebly.IMG_1189Photos  © Damsmovies pour cupkilleuse.fr

Continuons notre tour par la Brasserie Dubuisson. Bush ? Cuvée des Trolls ? Ça vous parle ? Et bien c’est eux ! Créée en 1769, Dubuisson est la plus ancienne brasserie en activité de Wallonie.IMG_1192Photos  © Damsmovies pour cupkilleuse.fr

J’aime beaucoup la cuvée des trolls (bière blonde non filtrée et donc naturellement trouble à 7%), mais je n’avais jamais goûté ni la surfine ni la Pêche Mel Bush.  La Surfine est une bière blonde dorée de 6,5% de volume alcool. Bien que développant une amertume bien marquée, c’est une bière bien équilibrée en bouche et particulièrement rafraîchissante. D’ailleurs jadis elles étaient brassées durant la saison froide en vue de rafraîchir les travailleurs saisonniers durant l’été.IMG_1193Photos  © Damsmovies pour cupkilleuse.fr

Belle découverte ! Impossible ensuite de ne pas se laisser tenter par la Pêche Mel Bush mariage entre la saveur de la Pêche et la plus forte des bières belges. Elle est  peu amère, et sucrée sans excès.  On sent l’amertume originale de la Bush ambrée et on a une bière pleine en bouche parfaitement équilibrée.

Allons maintenant à la découverte de la brasserie « QUEUE DE CHARRUE » (je suis sûre que ce nom va faire capoter mes amis Québécois ;) Effectivement c’est un drôle de nom pour une bière ! C’est pourtant et tout simplement la traduction en français du nom flamand de la ville de Ploegstreert.IMG_1198Photos  © Damsmovies pour cupkilleuse.fr

La queue de charrue propose une gamme qui se compose d’une triple (brassée chez Van Steenberge), une ambrée, d’une rouge aux fruits, et une blonde (brassées chez du Bocq) et de leur fameuse brune. Haaaaaaa la brune (appelée amoureusement par le brasseur « vielle brune ») ! Cette bière nous a tout de suite inspiré !IMG_1199Photos  © Damsmovies pour cupkilleuse.fr

Parlons déjà de la triple : l’une des meilleures dégustés sur le salon !!! Une triple musclée titrant à 9% avec une amertume prolongée mais équilibrée.
Concernant la brune :  nous sommes très surpris par son goût aigre-doux. Un très joli fruité exceptionnel, elle est à la fois légèreté et rafraîchissante. Elle nous donne faim… Comme une envie de l’associer à carpaccio de bœuf accompagné de tomates séchées au vinaigre balsamique. Jolie découverte ! Mais c’est loin d’être la dernière puisque nous filons maintenant à la découverte d’une authentique bière brune de Bruges chez Bourgogne des Flandres !
IMG_1201
Photos  © Damsmovies pour cupkilleuse.fr

Apparemment très appréciée des connaisseurs, je n’avais jamais eu le plaisir de déguster cette bière rouge-brun surprenante, à faible degré d’alcool et très riche en goût. La Bourgogne des Flandres est une bière produite grâce à une technique de brassage ancienne et plutôt singulière qui consiste à mélanger les meilleurs lambics (bière à fermentation spontanée) avec une bière brune de haute fermentation. Elle est effectivement magnifique !

Nous avons été enfin attirés par la magnifique identité visuelle de la marque Parisienne La Brasserie de l’être. En effet leurs jolies bouteilles ne passent pas inaperçues avec leurs étiquettes qui représente un bestiaire aussi intrigant qu’inquiétant : Cerberus, Olifant Jerakine, Sphinx, Salamandra ou Féond.IMG_1206Photos  © Damsmovies pour cupkilleuse.fr

La Brasserie de l’Être s’est fondé en 2015 dans le 19ème arrondissement. Chacune de leurs créations est inspirée d’un animal mythologique. On nous annonce, pas plus pas moins : de vraies bonnes bières. Testons !IMG_1207Photos  © Damsmovies pour cupkilleuse.fr

Je pars sur la Salamandra (tâchetée de noir et or, la Salamandre est fille du feu…) désaltérante sans pour autant manquer de caractère, et avec une très légère acidité.

Merci à Damien pour son travail magnifique sur les photos.
Merci à Philippe Juge pour son invitation au salon.